Haut de page.

Canary
Canary



Fiche descriptive

Western

Scott Snyder

Dan Panosian

Dan Panosian

Delcourt

Contrebande

22 mai 2024


16€95

9782413049715

Chronique

Au cours des derniers mois de la conquête du grand Ouest américain, une société minière du Colorado cherche désespérément ce qui peut rester comme minerai.

Au cours de ses ultimes fouilles, elle tombe sur de l'uranium radioactif, avant que la mine s'effondre sur elle-même. Des légendes circulent bientôt au sujet de cette mine maudite qui pourrait être hantée...
un excellent album!


La mine maudite
Canary, planche de l'album © Delcourt / Panosian / SnyderUne société minière du Colorado exploite un gisement qui s’enfonce dans les entrailles de la Terre, sacrifiant la sécurité des mineurs sur l’autel du profit… Ce qui devait arriver arriva : la mine s’écroule, enterrant sous les roches les ouvriers et le riche industriel qui y était descendu…

Plusieurs années passent. A un mois d’une retraite bien méritée, Azraël William Holt, Marshall si célèbre qu’il est devenu le héros de romans à quatre sous, est dépêché sur place pour escorter un Edison Edwards, géologue aussi brillant qu’intègre venu dans la petite bourgade de l’Utah pour déterminer s’il existe un lien entre les folies meurtrières dont souffrent les habitants et les sous-sols de la mine, réputée maudite par les indiens Paiutes…

Ils vont être aidés dans leur quête par Mabel Warren, la propre fille de Chester Warren, fondateur de Canary, et qui désire racheter les crimes de son père et tentant d’enrayer les tueries qui ensanglantes la région…


Canary, planche de l'album © Delcourt / Panosian / Snyder
un western horrifique âpre et violent
Scott Snyder (American Vampire, Clear …) est de retour pour un western horrifique violent et inquiétant…

Le mélange des genres fonctionne plutôt bien avec ce récit réaliste qui se teinte de touches de fantastique déstabilisante et qui nous entraîne peu à peu au bord de l’abîme avec un final dantesque truffé de créatures horrifiques semblant tout droit sorti d’un récit du Maître de Providence… Mais ce sont les trois héros qui portent le récit qui en font toute la richesse… Tout d’abord de géologue incorruptible qui désire faire un rapport le plus honnête possible sur les liens supposés entre les roches se trouvant dans les entrailles de la mine, l’eau qui y passe et les crises de folie meurtrières qui s’emparent des habitants… La fille de Warren, propriétaire et exploitant de plusieurs mines et qui se sent responsables des crimes de son père et s’efforce de réparer les torts qu’il a causé… Et puis il y a ce Marshall, véritable légende vivante que les gamins regardent les yeux brillants d’excitation et qu’on sent tourmenté, bien loin des hauts-faits qui ont fait de lui l’un des héros de l’ouest américain et dont le passé nous est dévoilé par bribes, par le biais de flashback, esquissant les contours d’un drame cruel qui explique ses propos cyniques et désabusés…
Canary, planche de l'album © Delcourt / Panosian / Snyder
Le suspens est savamment dosé et brillamment entretenu, instaurant une atmosphère délicieusement oppressante… Les amateurs de Deadlands : The Weird West, jeu de rôle mêlant sans vergogne western et tentacules, seront sans nuls doute ravi par ce récit poisseux gravitant autour d’une mine hantée par le Mal absolu, sur fond de société secrète aux vues inquiétantes…

Mais si l’album s’avère aussi efficace, le fascinant dessin de Dan Panosian, auteur de Slot
l’excellent et du captivant John Tiffany de Stefan Desberg (peut-on encore espérer une suite ?) n’y est pas étranger… Les couleurs hallucinées de l’artiste américain contribuent à poser cette atmosphère étouffante baignée d’un fantastique horrifique… Ses compositions impressionnent elles aussi, par le soin apporté aux cadrages et le formidable travail sur les ombres d’où pourraient surgir des créatures indicibles… Et si sa façon de donner vie à ses personnages s’avèrent bougrement efficace, ses décors sont de toutes beauté et participent au charme sulfureux et maléfique de l’album…

Canary, planche de l'album © Delcourt / Panosian / SnyderLe scénariste de Clear ou d’American Vampire nous entraîne en Utah, dans l’ouest sauvage, pour un récit mêlant western et horreur indicible…

Alors que plusieurs habitants de Canary sont pris de folie meurtrière, le légendaire Marshall Azraël William Holt est dépêché pour servir de baby-sitter à un géologue chargé de voir s’il y a un lien entre les roches se trouvant dans les entrailles d’une mine abandonnée et réputée maudite et ces étranges évènements qui ensanglante la bourgade… Mais l’homme de loi semble en proie à des tourments qui le rendent cynique et désabusé alors que Miss Waren, la fille du richissime fondateur de Canary tente de racheter les crimes de son défunt père…

Les fascinantes compositions de Dan Panosian sont sublimées par sa mise en couleur hallucinée qui instaurent une atmosphère irréelle grâce à un saisissant travail sur les ombres d’où peuvent émerger à tout moment des horreurs tentaculaires et maléfiques que n’aurait pas renié HPL… Les amateurs de Deadlands seront aux anges tant l’ambiance western horrifique finement orchestré se rapproche de celle du jeu de rôle édité en France par Multisim au crépuscule des années 90…


- Il y a un spécialiste des roches près de Denver. Un géologue appelé Ed Edwards. Il a émis une théorie sur les récentes tueries. Il dit qu’il y a des cours d’eau souterrains qui relient les différents sites des meurtres. Ils s’écoulent tous à travers une montagne plus au nord... Où se trouvait l’ancienne mine de Canary.
- Non. Pas question.
- Tu es le seul à connaître ce territoire, Will. Tu as poursuivi Tell à travers toute cette chaîne de montagne. Maintenant, je suis ton patron, et en tant que tel je t’envoie là-bas parce que mes patrons, au bureau central, veulent que cette théorie sur l’eau soit confirmée pour ne plus avoir les meurtres sur les bras.
- Quoi qu’il se passe, ce n’est pas la putain d’eau Crenny. Je sais que ce n’est pas l’eau.dialogue entre le Marshal Holt et son patron

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

L'Appel de Cthulhu est un jeu qu'on ne présente plus. C'est principalement un jeu d'ambiance et d'enquête qui propose aux joueurs d'évoluer dans le monde étrange et inquiétant de H.P. Lovecraft. En découvrant peu à peu l'autre face de la réalité, les courageux investigateurs sombrent lentement dans l'horreur et la folie.
Nous sommes en 1876, mais l’histoire n’est pas celle que vous connaissez. La guerre de Sécession fait rage, et aucun des deux camps ne semble prendre l’avantage. La mer a englouti une grande partie de la Californie, la Nation Sioux revendique les territoires du Dakota. Et les morts marchent parmi nous…