Haut de page.

Sioban
La Complainte des landes perdues


Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

La Complainte des landes perdues

Tome 1

Jean Dufaux

Grzegorz Rosinski

Dargaud

1993

Chronique
Critique de la Série
Retrouvez les Landes Perdues!

Vous allez découvrir l'univers de Sioban, princesse sans royaume mais animée d'une soif de vengeance et de reconquête ! Un recit d'inspiration celtique empreint d'une ambiance et d'un souffle légendaire.
un excellent album!


Retrouvez les Landes Perdues!
La Complainte des Landes perdues était au commencement un cycle de 2x2 tomes contant l’histoire d’une lignée royale (en la personne de Sioban, dernière héritière de sang) en un royaume crépusculaire et poétique : les Landes Perdues. Depuis, un nouveau cycle est né (cf. « Moriganes »), et sera sans doute suivi d’un autre comptant le même nombre d’épisodes.
Et c’est sans doute grâce au succès de la saga des Sudenne que nous suivons à nouveau les traces laissées sur ces terres qui semblent suspendues entre la poésie des mythes celtes et la violence du moyen-âge.

La Complainte proprement dite nous amène donc à rencontrer des personnages tantôt nobles, tantôt diaboliques, par les yeux d’une jeune adolescente. Personnage complexe, Sioban est en proie au tumulte de l’adolescence alors qu’elle doit faire face aux machinations d’un sorcier pour noyer le sang de son père mort sur le champ de bataille. Particulièrement réussie, la jeune fille est à la fois un garçon manqué tentant d’incarner son père et une femme en devenir s’éveillant au désir et quelque peu rebelle à l’autorité. Les deux premiers tomes relatent le mariage de la mère de Sioban avec Lord Blackmore, tandis que les deux derniers s’intéressent directement à celui de la jeune fille elle-même.

Résolument adulte, la Complainte met en scène les machinations parfois obscènes d’un sorcier et d’une marâtre pour mêler par le mariage leur sang à celui des régnants. Certes, le fond est assez simple et tourne autour de ficelles bien connues, mais Jean Dufaux a le mérite de les tirer jusqu’au bout, et sans fausse pudeur. De fait, l’interrogation centrale de l’œuvre est de savoir si le mal est au cœur de l’amour ou si l’amour est au cœur du mal.
La réponse est assez logique, mais ses implications intéressantes sur le plan intellectuel.

Les dessins, du maître Gregorz Rosinski (« Thorgal »), sont toujours aussi splendides et ont cette patine particulière qui en fait toute la poésie et la beauté. La mise en couleur est douce et sombre et colle assez à l’ambiance brumeuse qui règne en Eruin Dulea, cet île de toutes les croyances.

Bref, une superbe série qui a juste le défaut de se répéter un peu d’un épisode à l’autre. Néanmoins tout demeure lié par un fil conducteur : la malédiction d’une ancienne sorcière…

Cette année est sortie « Moriganes », qui reprend le flambeau avec Delaby aux planches, en nous relatant des faits antérieurs à la Complainte. On y suit l’initiation du guerrier du pardon Seamus, qui jouera dans l’histoire des Sudenne un rôle non négligeable.

Rendez vous, donc, en Eruin Dulea, parce que le voyage ne fait que commencer…
Keenethic



Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...