Haut de page.

Alphonse
Le Grand siècle


Fiche descriptive

Histoire

Le Grand siècle

Tome 1

Simon Andriveau

Simon Andriveau

Simon Andriveau

Delcourt

Conquistador

21 octobre 2006

Chronique

Sous le règne de Louis XIV, Alphonse - un jeune gueux à qui la vie n'a pas fait de cadeau - est témoin de meurtres affreux orchestrés par des personnages mystérieux et haut placés.

Il parvient néanmoins à sauver le jeune Benoît des mains des assassins. Tous deux sont recueillis et mis sous la protection d'une pittoresque communauté de gitans. Acceptés mais pas totalement intégrés dans leur camp, Alphonse et le petit garçon vont être confrontés à leurs lois et coutumes.

Dès lors, nos deux fuyards réapprennent à vivre dans cet univers grâce au bon Paulo et à la belle Luminista...
un chef d'oeuvre!


Révélation
Le Grand Siècle est le premier album d’un nouvel auteur, Simon Andriveau… Un jeune auteur dont la première œuvre le fait entrer d’emblée dans la cour des grands… Il signe seul le scénario, les dessins et les couleurs de cet album, superbe à tout point de vue…

Dans la veine des romans de Dumas ou d’Arturo Perez Reverte, il utilise comme contexte le règne de Louis XIV pour nous proposer une histoire en marge de l’Histoire… D’emblée, il s’impose par un dessin expressif où l’on retrouve parfois la patte de Loisel… Sa mise ne couleur est superbe, ne serait-ce que parce qu’elle n’estompe pas la force de ses crayonnés que l’on devine encore.

Les personnages auquel il donne vie ont tous une trogne impossible qui les rends sympathiques ou antipathiques dès le premier regard. Leur gestuelle, très théâtrale, donne à l’album une connotation humoristique des plus appréciables…
S’affranchissant de la description du contexte, connu de tous, le lecteur est d’emblée entraîné dans une histoire où action et humour se succèdent dans un rythme endiablé. Le scénario est impeccable, fertile en rebondissement. On perçoit que derrière les mésaventures de ce pauvre Alphonse se trame quelque chose de bien plus sombre qui dépasse la plupart des protagonistes. Et l’histoire de ce brave gars entraîné bien malgré lui dans la tourmente fonctionne à merveille…
Et non content d’être un formidable conteur qui mets ses pinceaux au service d’une mise en scène irréprochable, Simon Andriveau est en plus un dialoguiste plutôt doué… Ses dialogues, mixage de vieux français et de tournures plus contemporaines font mouche tout en renforçant l’immersion du lecteur dans cette histoire qui le captive à chaque page d’avantage…

Incontestablement, cet album est une réussite tant graphique que scénaristique… Simon Andriveau, qui est passé par les Gobelins, s’impose avec cet album comme un auteur complet bourré de talent et d’inventivité… Je ne m’avance pas beaucoup en disant qu’il est sans conteste l’une des grandes révélations de cette année 2006 et qu’on n’a pas fini d’entendre parler de lui... Que dire sinon bravo et vivement la suite!!!
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Hurlements est un jeu initiatique où les joueurs découvrent peu à peu de grands secrets, aussi est-il difficile d'en révéler beaucoup et si l'on devient Veneur (nom donné au meneur de jeu), il est alors impossible de prendre part à ce jeu en tant que joueur...