Haut de page.

Les Aigles de Rome, Livre I
Les Aigles de Rome


Fiche descriptive

Histoire

Les Aigles de Rome

Tome 1

Enrico Marini

Enrico Marini

Enrico Marini

Dargaud

Novembre 2007

Chroniques
Les Aigles de Rome, Livre I
rendez-vous au second tome
Les Aigles de Rome, Livre V
de fureur et de sang

743 urbe condita ,11 avant J.C
De tous les peuples de l'Empire, les Germains sont les plus braves » aurait pu déclarer Drusus, à qui a été confiée la délicate mission de soumettre les irréductibles barbares de Germania.

Le combat terminé, le Prince Sigmar offre son fils Ermanamer en otage aux Romains. César confie l'éducation de ce jeune barbare chevelu au fidèle Titus Valerius Falco, qui a justement un fils du même âge, Marcus, qui lui aussi aurait bien besoin d'une éducation digne de ce nom.

Entraînement complet et discipline de fer : les deux jeunes garçons affrontent ensemble les terribles épreuves auxquelles les soumet leur entraîneur, ancien légionnaire. Au fil de ces expériences éprouvantes, le jeune Romain insolent et le Germain au sang chaud transforment leur haine réciproque en profonde amitié. Surtout quand ils découvrent ensemble les charmes irrésistibles de la gent féminine.
un album plutot moyen...


rendez-vous au second tome
Il suffit de feuilleter l'album pour se convaincre qu'Enrico Marini est l'un des dessinateur les plus talentueux de sa génération. Ses planches sont de toutes beauté et ses mises en couleur d'une redoutable efficacité. Son trait réaliste que beaucoup ont pu apprécier dans ses précédentes séries (Rapaces, le Scorpion ou l'Etoile du Desert ou Gipsy pour ne citer que ses séries phares). Associé à des scnéristes de talent (Dufaud et Desberg en tête), les séries qu'il en mise en image font partie des incontournable du neuvième art. Et si on pouvait jusqu'à présent lui reprocher d'étranges similitudes graphiques entre ses différents héros de papier, c'était bien là le seul reproche qu'on pouvait lui faire.... Son sens du mouvement fait qu'il excelle dans la mise en scène de combats épiques et les scènes d'action débridée... Quand aux formes plantureuses dont il aiment à parer ses personnages féminins et donne à ses planches une connotation érotique ma foi fort agréable, il ne sont pas pour déplaire...

Le voilà à présent seul aux commandes d'une nouvelle série, signant à la fois dessins, couleurs et scénario. Challenge audacieux, surtout lorsqu'on a travaillé avec des scénaristes talentueux...

Le scénario s'avère fort classique (sa thématique n'est pas sans évoquer Ben Hur, le chef d'oeuvre de William Wyler qui remporta pas moins de 11 oscars), mais l'intrigue est malgré tout fort bien élaborée. Mais ce premier tome ne convainc pas, malgré des dessins superbes.

Car il possède un handicap certain qui pourra apparaître comme rédhibitoire à de nombreux lecteurs: la pauvreté des dialogues en général et leur grossièreté en particulier...Certes, il est peu probable que les romains parlent avec un langage châtié mais les répliques vulgaires sonnent pour le moins faux dans cette Rome antique si joliment mise ne image. Je n'ai pas les compétences pour juger la fidélité graphique de la reconstitution de l'époque mais le tout reste plausible... Mais le registre de langage des personnages fait tant contemporain que l'histoire perd énormemment en crédibilité.
Bien sûr, avec les Aigles de Rome, nous sommes plus dans le Péplum que dans la véracité historique, contrairement à Murena qui s'appuie sur une solide documentation. Mais le péplum peut avoir bien des attraits et cette intrigue, bien qu'en apparence fort classique aurait sans doute eu bien plus d'intérêt avec des dialogue ciselée ... On ne peut que doublement le regretter... Un bien surprenant raté en vérité...

L'auteur parviendra-t-il à corriger le tir et nous surprendre avec cette histoire fratricide? Espérons le tant les dessins son superbes! Mais espérons surtout que les dialogues feront l'objet d'un soin tout particulier pour redonner à cette série naissante tout l'attrait qu'elle pourrait potentiellement avoir...
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Praetoria Prima est un jeu de rôles qui se propose de vous faire entrer de plein pied dans un monde de complots et de sang: l'Empire Romain, sous le règne de Néron. Membre éminent de la secrète Praetoria Prima, vous ferez tout ce qui est possible pour assurer la sauvegarde et la grandeur de l'Empire contre ses ennemis et les complots qu'ils ourdissent à son encontre. Politique, enquêtes, complots et secrets vous attendent au coin de chaque carrefour de la Rome Antique.