Haut de page.

La Belle Image
La Belle Image


Fiche descriptive

Roman Graphique

Cyril Bonin

Cyril Bonin

Cyril Bonin

Futuropolis

6 juin 2011

Chronique
La Belle Image
Le Bel Album

Un vague reflet dans une vitrine apprend à Raoul Cérusier, courtier en publicité, que les employés du service des permis ne se moquent pas de lui en affirmant qu'il ne ressemble pas à ses photos d'identité. C'est vrai : il a subitement changé de visage, sans s'en aperçoive ! S'il y gagne en jeunesse et en séduction (les regards que portent sur lui les femmes qu'il rencontre, le lui prouvent!), il n'en reste pas moins qu'aucun de ses proches ne pourra dorénavant le reconnaître.

Il lui faut réfléchir à cette incroyable situation. Pour gagner du temps, afin de trouver un moyen de faire admettre cette métamorphose à sa femme, ses enfants, sa secrétaire, ses amis, et pouvoir à nouveau se présenter à eux, sans qu'ils crient tous au fou ou à l'usurpateur, il prétexte donc un voyage d'affaires impromptu à Bucarest. Dans son entourage, personne ne s'en étonne, car son travail le rend coutumier du fait. Il loue alors l'appartement libre au-dessus du sien, devient Roland Colbert, et se fait (ré)embaucher dans sa propre entreprise. Ainsi paré, il peut goûter au plaisir d'avoir une figure aimable, et il décide de séduire... sa femme, Renée !

Mais ce qui aurait pu être un conte de fée se révèle au quotidien très douloureux...
un chef d'oeuvre!


Le Bel Album
La Belle Image, inspiré du roman éponyme de Marcel Aymé, est la première adaptation réalisée par Cyril Bonin qui signe le scénario et le dessin de l'album... Dans ce dernier, la vie de Raoul Cérusier, courtier en publicité, va basculer par le truchement d'une métamorphose.

En se mirant dans une vitrine, Raoul Cérusier comprend que les employés du service des permis n'avaient pas menti lorsqu'ils affirmait que ce dernier ne ressemblait pas à ses photographies... Subitement, il avait changé de visage, gagnant en jeunesse et en séduction. Prétextant un voyage d'affaire à Bucarest, il va se forger une nouvelle identité et tenter de retrouver sa place dans la société en retrouvant son poste et son épouse...

L'émergence du fantastique dans le quotidien va bouleverser la rationalité de ce personnage bourgeois et lui renvoyer de lui même une image dure et pertinente... Outre l'intéressante réflexion sur le couple, c'est surtout dans l'étrange renoncement que réside la force du récit... Qu'est ce qui pousse Raoul Cérusier à tenter recréer sa vie bourgeoise et confortable (retrouver son emploi, devenir l'amant de sa femme...) au lieu de changer de vie, de répondre à l'appel de l'aventure qu'incarne si joliment la Sarrazine... Mais le livre suscite aussi un questionnement sur l'apparence et ses illusions, sur l'image qu'on a de soit et celle que nous renvoie les autres, un sujet empreint d'une grande modernité pour l'époque (le roman date 1941!) et qui, trouve de nos jours un curieux écho alors qu'internet et de ses avatars sont omniprésents.

Au dessin, on retrouve le style inimitable et envoûtant que Cyril Bonin avait imposé dès son premier album (Le Tumulus, scénarisé par Roger Seiter). Tirant vers l'épure, son trait élégant et réaliste réinventé sert admirablement bien cette histoire et son atmosphère si particulière.

N'ayant pas lu le roman de Marcel Aymé, je ne peux dire si cette adaptation est ou non fidèle à l'originale. Aux dires de l'auteur, certains rôles ont été allégés afin que l'intrigue se déroule avec plus d'efficacité dans cet autre média qu'est la BD. Mais l'adaptation étant nécessairement une trahison, ou tout au moins une ré-interprétation, on ne peut que reconnaître que cet album est particulièrement prenant et réussit... tant et si bien qu'on a la furieuse envie de lire le roman après avoir fermé l'album... Si ce n'est pas un gage de qualité, qu'est-ce?

La Belle Image est un excellent album, plein de finesse et d'inventivité, très réussit, tant graphiquement que scénaristiquement... La bibliographique de Cyril Bonin s'enrichit d'un nouvel album tout autant réussit que les précédents... A acheter les yeux fermés et à lire les yeux grands ouverts...
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.