Haut de page.

Texas Cowboys #1
Texas Cowboys


Fiche descriptive

Western

Texas Cowboys

Tome 1

Lewis Trondheim

Matthieu Bonhomme

Dupuis

Tous Publics

24 août 2012

Chroniques

Au Far West comme ailleurs, entre vengeance, fortune et amour, il faut parfois choisir...

Harvey Drinkwater, journaliste à Boston, est envoyé au Texas pour faire un reportage sur le 'Hell's Half Acre', le coin le plus dangereux du pays, 'le pire de toute la racaille des ploucs de l'Ouest rassemblé sur un espace grand comme le cul d'une mouche', dixit le directeur de son journal... Décidé à abandonner le journalisme, il choisit de saisir l'occasion pour se venger de l'ex-mari de sa mère, s'enrichir et trouver une femme. Mais il n'est pas le premier blanc-bec à débarquer dans la 'ville des vaches' pour tenter sa chance. Cela fait déjà quatre ans que Betsy Marone plume les visiteurs au poker, et ce n'est pas avec un nom pareil qu'Harvey Drinkwater va impressionner grand monde à Fort Worth. Et de toute façon, comme le dit Ivy, l'homme du cru qu'il a embauché pour le guider dans cette nouvelle vie, on ne peut pas venir dans l'Ouest pour la vengeance, la fortune et l'amour. Ça fait trop. Il faut choisir.
un chef d'oeuvre!


Once Upon a Time in the West
L’ouest sauvage a longtemps été une intarissable source d’inspiration pour le septième art. Quoi de plus naturel que la bande dessinée s’y soit elle-même abreuvée avec le succès que l’on sait. Lewis Trondheim et Matthieu Bonhomme nous plonge dans le mythe du western avec délectation. Exploitant les clichés pour mieux les tordre et surprendre le lecteur, ils conduisent cette histoire chorale avec un talent et un plaisir évident. Nos deux auteurs s’attaquent donc au western avec jubilation, à la façon dont Tarantino a déconstruit le polar pour mieux le réinventer avec Pulp fiction.
Paru initialement sous forme de suppléments dans l’excellent Journal de Spirou, l’album est découpé en chapitres reprenant leurs couvertures alléchantes, façon journaux illustrés à sensation destinée à faire frémir et rêver pieds tendres et citadins.

On est d’emblée séduit par le trait épuré de Matthieu Bonhomme qui n’en finit pas de nous envoûter. Sa grande clarté apporte fraîcheur et lisibilité à des planches d’une rare fluidité. La mise en couleur, à la fois moderne et délicieusement surannée est un modèle du genre et baigne l’album dans une savoureuse ambiance western.
On croise dans Texas Cowboy une galerie de personnages haute en couleur qui s’appuie sur les archétypes du genre. Du pied tendre en mal de sensations en passant le bandit de grands chemins, la femme fatale ou l’ethnologue, on y croise donc toutes les grandes figures du western que Trondheim s’est amusé à tordre pour concocter un scénario original, plein de surprises et de fraîcheur. Sa structure déconstruite par de nombreux flash back qui se focalisant sur un personnage jusqu’alors secondaire confère à la lecture un aspect ludique très appréciable. Truffé de références et de clins d’œil, sa chronique de l’ouest est servie par des dialogues ciselés, subtilement décalés qui accentuent la finesse et la légèreté de l’ensemble.

Harvey Drinkwater est envoyé à «Hell's Half Acre» par le colérique patron de son journal pour y écrire des articles destinés à faire trembler la bonne société bostonienne en mal de sensations fortes et de sanglants récit du grand ouest. C’est pour Harvey l’occasion d’abandonner sa carrière de journaliste et d’assouvir sa soif de vengeance, chercher fortune et prendre femme. Ça fait beaucoup pour un seul homme et, suivant les conseils d’Ivy, un homme du cru qui lui servira de guide, il lui faudra revoir ses priorité s’il veut espérer un assouvir une…
Dans la multitude de personnages mis en scène avec talent par deux nos auteurs, Harvey aura le rôle de fil rouge : il sera la trame autour de laquelle vont se greffer de multiples destins qui, histoire chorale oblige, vont se télescoper, pour le meilleur comme pour le pire. Une grande fresque sur l’ouest américain fantasmé à la manière d’il était une fois dans l’ouest, le chef d’œuvre de Sergio Leone. Côté ambiances, attaques de trains, tribus indiennes, bagarres de saloon, parties de poker, casses, attaque de convoi, scènes de lynchage et autre poncifs qui ont fait les grandes heures du genre sont au rendez-vous, mais le tout conduit avec une fraîcheur et une inventivité qui force l’admiration.

On retrouve dans Texas Cowboy le rythme si particulier impulsé par sa publication mensuelle dans le Journal de Spirou. Les auteurs, qu’on devine grands amateurs de western, nous entraînent dans une chronique du grand ouest prenante et haute en couleur. Pas la peine de se faire chercheur d’or, avec Texas Cowboy vous avez déjà trouvé la pépite… La fin laisse la porte ouverte à une éventuelle suite, ce qui serait une excellente nouvelle!
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

Nous sommes en 1876, mais l’histoire n’est pas celle que vous connaissez. La guerre de Sécession fait rage, et aucun des deux camps ne semble prendre l’avantage. La mer a englouti une grande partie de la Californie, la Nation Sioux revendique les territoires du Dakota. Et les morts marchent parmi nous…
Tecumah Gulch est un jeu de rôle dans lequel on incarne des pionniers, habitants d’une petite ville fictive américaine à la fin des années 1860, peu après la fin de la Guerre de Sécession et de la Guerre Mexicaine. L'ambiance est au western non fantastique et respecte l'histoire des Etats-Unis : il n'y a aucun élément surnaturel et l'évolution de la ville fictive de Tecumah est influencée par les événements réels. Guerres, mouvements de population et autres drames de la conquête de l'Ouest sont le sujet des scénarios officiels. Les portraits et les caractéristiques de nombreuses figures historiques de la période que les héros pourront croiser sont aussi données : Buffalo Bill, Jesse James, Geronimo, etc...