Haut de page.

Emmett Till, Derniers jours d’une courte vie
Emmett Till, Derniers jours d’une courte vie


Fiche descriptive

Roman Graphique

Arnaud Floc'h

Arnaud Floc'h

Christophe Bouchard

Sarbacane

01 Avril 2015


19€50

9782848657714

Chronique
Emmett Till, Derniers jours d’une courte vie
En toute impunité

De nos jours, un homme blanc, jeune journaliste, questionne un vieux musicien noir. En fait il s’intéresse assez peu au blues : il voudrait savoir quels ont été – 60 ans plus tôt – les liens du musicien (alors âgé de treize ans), avec Emmett Till. Et le bluesman, non sans émotion, accepte de parler, et de remonter le temps…
un chef d'oeuvre!


En toute impunité
Emmett Till (25 juillet 1941 - 28 août 1955)Si Emmett Till n’est pas aussi connu que Rosa Parks, il le devrait. Car son meurtre atroce fut l’un des évènements à l’origine de la création du Mouvement des droits civiques, mouvement non violent œuvrant pour l’égalité des droits politiques… Arnaud Floc'h s’empare de son histoire pour en retracer la glaçante chronologie, de l’arrivée du jeune Emmet à Money dans le Mississipi à son meurtre et à la parodie de procès de ses assassins et à leur abject acquittement qui s’en suivit…

L’histoire nous est racontée par un vieux musicien noir témoin des tragiques évènements s’étant déroulé dans le Mississipi en août 1955. Interviewé par un jeune journaliste « musical » s’intéressant en vérité assez peu au blues, il va nous plonger soixante ans en arrière, dans une Amérique gangrénée par le raciste… Pour avoir osé pénétrer dans une épicerie réservée aux blancs, le jeune Emmet, âgé d’à peine quatorze ans, va être enlevé, torturé, et tué par deux blancs qui vont être acquittés avant de vendre leur histoire à la presse et y avouer leur crime… sans pour autant être inquiété du fait du double Jeopardy Act, texte de loi américain stipulant qu’un homme ne peut être jugé deux fois pour le même crime…

Emmett Till, planche de l'album © Sarbacane / Floc'h / BouchardDifficile de ne pas être bouleversé par ce récit poignant écrit et mis en image par Arnaud Floc'h. La structure narrative de l’album est remarquable de précision, faisant glisser par petite touche mais inexorablement le lecteur vers l’abîme, par le truchement de flashback parfaitement maîtrisés... Le récit qui trouve un écho dans notre présent à travers les échanges entre le journaliste et le bluesman Luther Wild Boy… Ce dernier, sur la défensive, comprend rapidement que ce soit disant journaliste de musical s’intéresse plus à Emmet qu’à sa personne et les raisons qui émergent peu à peu de l’histoire la rendent plus percutante encore. Si le meurtre d’Emmet est atroce et insoutenable, l’impunité dont a bénéficié ses bourreaux l’est tout autant, soulevant un profond sentiment de nausée, de colère et de révolte…

Côté dessin, le trait semi-réaliste d’Arnaud Floc’h fait ressortir l’humanité du jeune Emmet. Son découpage, précis et efficace, suggère plus qu’il ne montre l’horreur, la rendant plus insoutenable encore…

Soutenu par Amnesty International, cet album se doit de figurer en bonne place dans toute bibliothèque… Emmett Till, Derniers jours d’une courte vie est un album incontournable qui vous prend aux tripes et vous laisse assommé à l’annonce du verdict… En relatant ce tragique « fait divers », Arnaud Floc’h accompli un salutaire travail de mémoire, pour que nul n’oublie qu’il y a quelques décennies à peine, on pouvait mourir pour sa couleur de peau, sans que les assassins ne soient aucunement inquiétée par la justice… Mais l’édifiant dossier qui clôture l’album et complète le récit de façon saisissante rappelle que 60 ans après le meurtre sordide d’Emmet Till, il existe toujours une justice à deux vitesse dans ce soi-disant pays de la liberté…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Mississippi, Tales of the Spooky South est un jeu proposant aux joueurs d'interpréter des archétypes de marginaux dans leur lutte contre le Malin. Le cadre est le fleuve Mississippi à une date indéterminée entre 1920 et 1930, avec le blues pour fond sonore. Les personnages se sont accidentellement retrouvés impliqués dans cette confrontation surnaturelle et participent maintenant à un mouvement organisé.