Haut de page.

Via Nebula
Via Nebula


Fiche descriptive

Jeux familial

Space Cowboys

Martin Wallace

Vincent Joubert

Asmodée

2 à 4

12 ans et +

60 mn

février 2016


40€50
Chronique

Dissipez les brumes, exploitez puis convoyez les ressources nécessaires vers des chantiers afin d’être récompensés par les villageois locaux. Coopérez ponctuellement avec les autres joueurs pour ouvrir des chemins et partager les denrées mais ne perdez pas de vue vos objectifs.

Qui aura sa statue érigée en son honneur à Nebula ?
un excellent jeu!


Un Wallace familial et enthousiasmant
La vallée de Nebula tente de se reconstruire après des âges sombres qui ont vu des créatures inquiétantes sortirent des brumes et dévaster la région… Le temps est à présent à la reconstruction… Les joueurs incarnent des guildes qui vont tenter de rebâtir les bâtiments à l’emplacement les cités en ruines, pour que revienne la paix et la postérité…

Règles et matériel

Via Nebula, le titre du jeu © Space Cowboys / JoubertLa boite, joliment illustrée par Vincent Joubert (Baba Yaga, Le Petit Poucet) s’avère particulièrement attractive, instaurant d’emblée une atmosphère délicieusement fantastique… Space Cowboys oblige, le matériel, foisonnant, est lui aussi de toute beauté… Un plateau (réversible), de jolies ressources en bois, des bâtiments élégants, en bois également, des ouvriers en… oui, en bois aussi…, des dizaines de cartes aux illustrations colorées, des jetons par dizaines et des tuiles plaines, un brin trop vertes… Mais si l’herbe avait été moins verte, elle aurait sans doute nuit à la lisibilité d’une partie, ce qui aurait été franchement dommage…

Via Nebula, un architecte débordé © Space Cowboys / JoubertEn plus d’être beaux et pleinement fonctionnels, les plateaux individuels (réversibles eux aussi pour s’adapter au nombre de joueurs) contiennent de façon synthétique le rappel des différentes actions que peut effectuer le joueur à son tour…

Le thermoformage est lui aussi très joli et pourrait être pleinement fonctionnel si les pièces ne s’y sentaient pas un peu à l’étroit : les bâtiments y rentrent difficilement, les ½ tuiles chantier ont tendance à se glisser dans la partie réservée aux hexagones chantiers, les jetons exploitation y sont un peu à l’étroit… C’est d’autant plus dommage que tout semble avoir été bien pensé, ce qui laisse à penser qu’il y a eu un petit souci avec la production… Mais, très réactif, les Space Cowboys travaillent déjà à leur remplacement… Si ce n’est pas de la réactivité ça… Et puis franchement, si le jeu est bon, ce n’est qu’un détail purement anecdotique…

Via Nebula, les pions ressources © Space CowboysRehaussée par une maquette aérée, la règle (12 pages) s’avère très bien écrite… Après sa lecture, il ne subsiste aucune zone… nébuleuse smiley . Vite assimilée, elle s’explique rapidement, avec l’aide de jeu très bien conçu qui sert de support visuel aux explications…


Contenu de la boîte : 1 Plateau réversible, 60 Tuiles Plaine, 20 jetons d’Exploitation, 33 cartes Contrat, 8 cartes Contrat Privé, 1 carte fin de partie, 5 jetons spéciaux d’Exploitation, 42 cartes, 90 pions ressources en bois (18 de chaque), et, pour chacun des 4 joueurs, 1 Plateaux de Guilde, 5 Bâtiments, 3 Artisans, 6 tuiles chantier (3 hexagone et 3 ½ hexagone).


Déroulement d’une partie

Via Nebula, jetons exploitation © Space Cowboys / JoubertMise en place
Grâce à un thermoformage bien pensé et à un plateau individuel parfaitement étudié, la mise en place d’une partie s’avère rapide et aisée…

Deroulement
Via Nebula, transport de marchandise © Space Cowboys / JoubertA son tour de jeu, un joueur possède 2 actions pour effectuer les actions suivantes :


1Poser un Artisan et ouvrir un chantier (le joueur prend le jeton et place le nombre de ressources indiquées sur la case).
2Poser un Chantier sur un emplacement ruine libre.
3Explorer une zone de brume adjacente à l’un de ses pions ou à une prairie vide et placer une de ses tuiles Prairie dessus.
4Explorer une forêt pétrifiée (coûte 2 Actions), voir infra
5Transporter une Ressource jusqu’à un Chantier en empruntant une route constituée de de prairie vide continue
6Construire un Bâtiment en utilisant les ressources d’un chantier et en activant une carte Contrat (Privé ou Public)


Fin de partie
Via Nebula, un plateau individuel © Space Cowboys / Joubert / WallaceLorsqu’un joueur pose son dernier bâtiment, on finit le tour et la partie s’achève… Chaque joueur récupère les ressources se trouvant sur ses chantiers et exploitations et les place sur son plateau individuel…

On procède alors à un décompte… Chaque joueur totalise les points figurant sur ses Contrats réalisés, les points des jetons Exploitation récoltés, les points de ses explorateurs révélés et retranche de ce total 1 point par ressource présente sur son plateau personnel…. Le joueur totalisant le plus de point devient le héros de la vallée…

l’Avis de la Rédaction

Via Nebula, partie en cours © Space Cowboys / Joubert / WallaceSi Via Nebula est signé Martin Wallace, il lorgne plus du côté d’un P.I. que d’un Age of Steam question difficulté et accessibilité… même si on retrouve dans ce nouveau jeu des mécanismes empruntés à ce prestigieux ancêtre, dans une version revue, corrigée et… épurée

Les règles s’expliquent en une poignée de minutes, permettant aux joueurs de se lancer rapidement dans la reconstruction de la vallée de Nebula… Mais si les règles sont simples d’accès, les premiers tours s’avèrent un peu déroutants… Malgré un panel de choix assez limités, les explorateurs en herbe peuvent se sentir un peu perdu… Pourtant, au fil des tours, la richesse du jeu apparaît, alors que se dissipent les brumes…

Via Nebula, dans le cochon, tout est mignon © Space Cowboys / JoubertIl y a cette délicieuse composante coopérative qui oblige les joueurs à… coopérer (volontairement ou non!) pour pouvoir mener un chantier à son terme… Les ressources étant somme toute limitées, les joueurs sont obligés de coopérer pour ériger leurs bâtiments, puisant dans les exploitations ouvertes par d’autres joueurs pour réunir les ressources nécessaires pour remplir tel ou tel contrat… La clef de la victoire est de savoir profiter au maximum des routes et des exploitations de ses adversaires sans leur faire trop de cadeaux…

Les parties s’amorcent sur un rythme assez lent mais tout s’accélère rapidement alors que de nombreuses plaines sont construites, multipliant les voies d’accès aux chantiers… La façon dont la partie s’achève (la construction de son dernier bâtiment par un joueur, récompensé par 2 points de bonus!) introduit une savoureuse course de vitesse qui accélère encore plus la fin de partie, introduisant une délicieuse tension lorsque la statue de l’explorateur commence à sortir des brumes…

Via Nebula, carte Contrat, une petite distillerie © Space Cowboys / JoubertLes cartes Contrats assurent un bon renouvellement des parties, offrant des configurations sans cesse différentes et l’introduction de cartes Contrats Privées, distribuées en début de partie, s’avèrent très pertinentes, permettant de multiplier les stratégies possibles… Ces contrats permettent de temporiser, de ne pas immédiatement construire un bâtiment pour permettre d’éventuellement remporter un contrat privé… Chaque contrat offre un bonus utilisable immédiatement qui permet d’agir sur les zones de brumes ou sur les ressources, rendant certains contrats plus intéressants que d’autres en fonction de la configuration du moment…

L’ouverture d’un chantier ou d’une nouvelle exploitation doit être murement réfléchie pour ne pas se retrouver avec une tonne de ressources inusitées qui seront autant de malus en fin de partie… La mécanique du jeu induit un délicieux timing dans la réalisation de ses actions afin de profiter au mieux de la création d’une route ou de l’ouverture d’une exploitation… un petit côté marienbad particulièrement savoureux…

Via Nebula, carte Contrat, une (jolie) menuiserie © Space Cowboys / JoubertLe plateau expert est un challenge appréciable qui oblige aux joueurs à revoir leur stratégie… Car les chemins étant plus étriqués (de par la présence de zones interdites plus resserrées), il est nécessaire de vider rapidement une exploitation pour faire transiter au plus tôt d’autres marchandises par cette case… Une manière élégante de complexifier le jeu sans ajouter une once de règle!

Destiné à un public familial éclairé, Via Nebula est un jeu fluide, subtil et plein de charmes… Son matériel magnifique et très ergonomique et ses illustrations colorées servent au mieux sa mécanique épurée délicieusement pimentée par l’obligation de coopérer (pour un temps au moins!) avec ses adversaires…

Quel que soit le nombre de joueurs, ce premier jeu de Martin Wallace édité par les Space Cowboys est une petite perle ludique aux règles limpides et au déroulé particulièrement fluide… Via Nebula a décidément tout pour devenir un futur classique! A consommer sans modérations…



On aime...

la mécanique sobre et épurée
le matériel beau, foisonnant, ergonomique
un plateau individuel synthétique très bien pensé
les superbes illustrations
les parties extrêmement fluides
le rythme des parties et la tension qui va crescendo

On n'aime pas...

le thermoformage un peu juste (mais le jeu est tellement bon que c’est un détail!)
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.