Haut de page.

Plus rien ne m'est...
Sambre


Fiche descriptive

Roman Graphique

Sambre

Tome 1

BALAC / YSLAIRE

YSLAIRE

YSLAIRE

Glénat

Caractère

1986

Chroniques
Critique de la Série
Sombre romantisme
La mer vue du purgatoire...
Les amants maudits
Fleur de pavé
Les tragiques enfants du siècle

Si la couleur de ce récit évoque le 'Rouge et le Noir', l'atmosphère renvoie irrésistiblement aux 'Hauts de Hurlevent', car, dans cette aventure, tout est romantique, palpitant, ténébreux et passionné. 'Plus ne m'est rien' : le titres sonne comme un blason lugubre : celui d?une malédiction qui entraîne vers la folie. Vers l'affrontement amoureux qui détruira Bernard Sambre et la jeune Julie..

Une oeuvre forte et violente qui réunnit Balac, le scénariste mystérieux, et Yslaire, le créateur-poète de 'Bidouille et Violette'.
un chef d'oeuvre!


Sombre romantisme
Sambre s’est dès le premier tome imposé comme une référence en matière bd romantique, pour ne pas dire que c’est LA série romantique par excellence.

Créer à quatre mains par Balac (plus connu sous le nom de Yann Le Pennetier)et Yslaire qui abandonnèrent les séries humoristiques avec qui ils firent leurs premiers pas dans le monde de la BD pour nous offrir une série superbe, pleine d’amour, de violence et de sang.

S’arc-boutant sur l’Histoire, les deux auteurs ont jetés les bases de personnages qui vont traverser les révolutions qui bouleversèrent le XIXième siècle. L’histoire d’amour qui unit Bernard à Julie est construite sur ces histoires d’amour impossibles nécessairement tragiques qui naissent et grandissent à l’ombre du romantisme. Tous les personnages rencontrés dans la série sont aux prises avec de sombres tourments, et tous reflètent, dans leur propos, leurs paroles ou leurs attitudes leur souffrance de vivre.
Le premier album a reçu de nombreuses récompenses amplement méritée. Mais les deux auteurs ne parvinrent à s’entendre sur la direction que devait prendre leur œuvre commune, échafaudée de concert. Yslaire se retrouve donc à prendre en charge seul la destinée tragique de ces héros romantiques.

Le dessin d’Yslaire a beaucoup évolué au fil de la série. Les premières planches, dont les personnages semblent plus ronds et plus enfantins, sont encore teintées du graphisme de Bidouille et Violette. Mais la mise en couleur, noir et blanc teintée de la couleur carmine du sang est déjà présente. Le trait va se faire plus nerveux, et le travail réalisé sur les ombres et la lumière dans les albums de cette série de plus en plus époustouflant.
Les dessins sont absolument bouleversant. Tout, des cadrages aux couleurs, en passant par les décors, les costumes et les attitudes des personnages est en symbiose parfaite avec le récit.
Graphiquement, c’est une incontestablement une réussite.

La réédition de la série en 2003, avec ses couvertures magnifique est absolument somptueuse et accentue, si besoin était, l’aspect romantique de la série.

L’ambiance qui règne sur cette série encore inachevée est époustouflante. Rarement série n’aura été aussi sombre, captivante, triste et chargée d’émotions. L’amour et la mort s’y mêlent dans un ballet virevoltant à l’issue fatale…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.