Haut de page.

Vlad
Démonistes



Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

Démonistes

Tome 1

Olivier Gay

GeyseR

Gibie

Bamboo

Drakoo

03 Février 2021


14€50

9782490735044

Chronique

Alors qu'un portail démoniaque menace de déverser des hordes de monstres sur le monde, Vlad, l'un des plus puissants démonistes d'antan, est retrouvé inanimé dans son manoir.Que lui est-il arrivé ? Tout cela a-t-il un lien avec le drame qui date de ses années d'étudiant à l'Académie d'Invocation ?Le sort du monde dépend peut-être d'un amour d'adolescence...
un excellent album!


Fantasy humoristique
Démonistes, planche du tome 1 © Drakoo / GeyseR / Gay / GibieLa ville éternelle de Surin pourrait couler des jours paisibles si un portail ouvrant sur quelques enfers n’était pas en train de s’ouvrir… Dans son infinie sagesse, le roi décide de faire appel à ses meilleurs démonistes pour tenter de refermer cette porte infernale…

Les démonistes sont de puissants mages à même d’invoquer d’impressionnants démons qu’ils asservissent par leur sang ou la connaissance de leur nom… Grâce à eux, la paix règne dans l’Empire… Mais que les démons puissent déferler sur l’Empire sans y être invité est quelque peu gênant puisque personne ne pourra alors les maîtriser !

Après que les meilleurs démonistes du pays soient passés de vie à trépas en tentant de colmater la brèche, il faut se rendre à l’évidence : seul Vlad, le plus puissant d’entre eux, est à même d’accomplir cet exploit… Seul problème, il s’est retiré dans les terrifiques Marrais du Sel depuis des lustres et personne ne l’a revu depuis lors… Qu’importe ! Sous la houlette du valeureux (hum !) démoniste Orthas, un groupe d’aventurier se lance dans cette folle quête dont dépend la survie du monde connu… Parmi eux, Tillie qui fut jadis amoureuse de Vlad…


Un récit d’heroic-fantasy humoristique et rafraîchissant qui n’est pas sans évoquer (invoquer ?) l’esprit de Lanfeust…
A lire le synopsis, on aurait tôt fait de croire qu’on a là un album tristement classique qui propose une bête quête pour sauver un royaume d’un péril indicible… Mais, Olivier Gay figurant au générique, on pouvait s’attendre à ce que son traitement soit tout à la fois original et efficace… Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’est pas déçu ! Même on le découvre dans un registre assez éloigné de ses œuvres de fantasy !

Démonistes, planche du tome 1 © Drakoo / GeyseR / Gay / GibieCar ce qui capte d’emblée l’attention du lecteur et dérouille les zygomatiques les plus grippés, c’est la narration totalement déjanté… A grand coup de récitatifs caustiques et joyeusement décalés et de dialogues mordant et jubilatoires, l’auteur pose avec une rare efficacité une ambiance délicieusement potache dans laquelle les rôlistes se sentiront en terrain connu… Car l’humour burlesque distillé à chaque page n’est pas sans évoquer celui qui anime une partie de jeu de rôle tandis que les rapports qu’entretiennent Démonistes et Démons, soucieux de respecter au pied de la lettre les termes exacts du contrat, sont indéniablement d’inspiration rôlistico-littéraire… Cerise sur le gâteau, le scénariste-romancier (aventurier bi-classé que l’on voit pour notre plus grand plaisir fleurir chez Drakoo) truffe son récit de référence à de grandes œuvres de fantasy, rendant la lecture aussi ludique que jubilatoire…

Et puis il y a cet inquiétant mais attachant démon qui se fait conteur pour nous dévoiler des évènements appartenant à un passé pas si lointain où se mêle ambitions et histoires d’amour compliquées et qui pourraient bien être à l’origine de la menace qui pèse sur l’Empire… Les deux récits se complètent et s’enrichissent, le passé qui se dévoile éclairant le présent de façon savoureuse et intrigante…

Pour mettre en scène ce récit joyeusement foutraque, le transfuge de l’univers du jeu de rôle qu’est GeyseR change radicalement de style en adoptant un trait caricatural à mille lieux de son travail sur le second tome d’Androïdes… Son parti pris de n’encrer que les personnages pourra surprendre certains lecteurs… Mais le fait est que son dessin sied fort bien à la tonalité de l’album, entrant véritablement en résonnance avec le scénario débridé d’Olivier Ray… Jouant, comme le scénariste, avec les codes du genre, le dessinateur semble avoir pris un plaisir communicatif à apporter des éléments graphiques qui rendent l’ensemble plus azimuté encore… On a la réelle impression que les auteurs s’en sont donné à cœur joie et leur enthousiasme et plaisir qu’ils semblent avoir pris à créer cet album et animer leurs personnages s’avère pour le moins communicatif…Démonistes, planche du tome 1 © Drakoo / GeyseR / Gay / Gibie

Après avoir connu le succès avec ses romans, Olivier Gay s’essaye fait une entrée fracassante dans le neuvième art, avec un récit d’heroic-fantasy joyeusement décalé et absolument jubilatoire…

Difficile de résister à sa narration inventive et débridée qui entre en résonnance avec le dessin expressif et délicieusement caricatural de GeyseR… Les deux auteurs ont semble-t-il pris un évident plaisir à travailler ensemble, les inventions de l’un alimentant les délires de l’autre, construisant au fil des pages un univers jubilatoire et follement inventif.

Ecartelé entre deux époques qui se complètent, s’éclairent et s’enrichissent, ce premier opus de Démonistes est un pur régal pour les amateurs d’heroic-fantasy humoristique en général et pour les joueurs de jeux de rôle en particulier tant la narration rafraîchissante, l’humour potache et les illustrations théâtrales agiront sur eux comme une madeleine de… Gigax…


- Vous n’avez pas le droit de vous éloigner de plus de plus de vingt pas, les ordres de Maître Vlad étaient très clairs. Je dois retenir tout intrus, le temps qu’il puisse s’occuper d’eux. J’aurais peut-être dû le mentionner avant.
- La situation a changé. Ton maître est dans le coma probablement depuis longtemps.
- Depuis dix-sept ans, deux mois et quatre jours très exactement. Mais cela ne change rien, les ordres sont les ordres.
- Donc, on ne peut pas s’éloigner de Vlad, sinon tu nous tue.
- C’est ça.
- Mais en dehors de ça, tu ne nous attaqueras pas.
- C’est ça.
- Donc on a qu’à emporter le corps de Vlad avec nous.
- C’est… Quoi ?dialogue entre Hepsar et Tillie

El Loco



Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...