Haut de page.

Reckless #1
Reckless



Fiche descriptive

Policier

Reckless

Tome 1

Ed Brubaker

Sean Phillips

Jacob Phillips

Delcourt

Contrebande

06 Octobre 2021


16€50

9782413042495

Chronique

Ethan Reckless est un ancien étudiant radical. Son job? Régler les problèmes. Toutes sortes de problèmes, quels qu'ils soient... à condition d'y mettre le prix.

Les activités d'Ethan Reckless lui ont fait rouler sa bosse, comme on dit. Et il ne craint pas grand-chose... Si ce n'est que son passé le rattrape. Et cela semble bien être le cas.
un excellent album!


L’étrange samaritain
Reckless, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / PhillipsCalifornie, début des années 80. Le travail d’Ethan Reckless n’a rien d’officiel. Pour beaucoup, il n’est que le propriétaire d’un cinéma délabré. Mais pour d’autres, il est un numéro qu’on appelle lorsqu’on a un gros problème à régler. C’est toujours lui qui décide s’il intervient ou non. Et la facture est souvent salée. Mais le fait est que, dans son domaine, il est plutôt doué… Très doué même… Mais peut-il en être autrement quand on n’a rien a perdre et qu’on ne craint rien ni personne ?

Sauf son passé peut-être qui va ressurgir au détour d’un coup de fil, faisant remonter des souvenirs bien enfouis… Mais pas tous… Car l’explosion d’une bombe artisanale fabriquée par ses amis étudiants radicaux a ébranlé sa mémoire, y laissant un trou béant…


Parmi les auteurs de polars incontournables, Ed Brubaker et Sean Phillips figurent en très bonne place, ne serait-ce que pour leur envoûtante série Criminal dont chaque nouvel opus est un petit bijou d’orfèvrerie dans lequel scénariste et dessinateur font montre d’une parfaite maîtrise des codes du genre… Reckless, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / PhillipsRien d’étonnant dès lors que Reckless faisait partie des titres très attendu de cette rentrée littéraire par les amateurs de polars sombres et torturés…

un exercice de style parfaitement maîtrisé
Un fois encore, le scénariste fait montre de son savoir-faire en tissant une intrigue épurée construite autour d’un personnage interlope et surprenant dont la complexité apparaîtra au fil des pages et des flashbacks qui ponctuent ce récit solidement charpenté… Ed Brubaker sait y faire pour ferrer le lecteur dès la première scène en montrant un instantané un brin flippant du héros de l’histoire que l’on découvre couvert de sang, une hache à la main, bien décidé à en découdre… La séquence suivante nous transporte deux semaines auparavant. On y rencontre un Ethan Reckless plus apaisé et moins inquiétant, gérant d’un cinéma délabré en pleine discussion avec son associée au sujet de l’état désastreux de leurs finances. Puis un coup de téléphone et évoqué : une femme souhaite l’engager pour régler un problème, une femme qu’il a connue et aimé… dans une autre vie… Reckless, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / PhillipsLe passé tortueux de Reckless nous est dévoilé par bribes et sa mémoire n’est pas la seule victime de l’explosion : il est depuis incapable de ressentir d’autres émotions que cette colère qui le submerge et menace à chaque instant de tout emporter…

un personnage en clair-obscur
Si le portrait en clair-obscur d’Ethan qui se dessine au fil des pages attise l’intérêt du lecteur, le scénariste impressionne par sa capacité à mettre en scène des personnages crédibles en donnant la grisante impression qu’ils ne sont pas de simples figurants. Ajoutons à cela un style direct qui se passe de fioritures et des dialogues et des récitatifs savamment travaillés qui impriment cette petite musique inquiétante si caractéristique des polars hardboiled de l’auteur et vous obtenez un excellent polar.

Tout en sobriété, le dessin de Sean Phillips est encore et toujours d’une rare efficacité… Son approche résolument cinématographique s’avère d’une grande fluidité et immerge littéralement le lecteur dans l’histoire : cadrages ciselés et percutants, jeux de lumière et contre-jours saisissants, ambiances posées avec art par la mise en couleur surprenante mais tellement efficace de Jacob Phillips, fils du dessinateur… Reckless, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / PhillipsSon dessin est comme de coutume au diapason de l’histoire concoctée par son complice, contribuant à distiller cette atmosphère oppressante qui est la marque des grands polars…

Rompu au genre du polar dont ils maîtrisent parfaitement les codes, Ed Brubaker et Sean Phillips signent un nouveau roman (graphique) noir et tortueux particulièrement enthousiasmant.

Construit autour d’un personnage ambigu au passé plus que trouble, l’album nous entraîne dans la Californie du début des années 80 pour une enquête tout en faux semblants qui prend racine dans sa jeunesse radicale. Narration fluide, découpage incisif, dessin de haute tenue, rebondissements impromptus, atmosphère poisseuse, mise en scène impeccable et dialogues au cordeau font de cette première enquête d’Ethan Reckless un must du genre…

Nous ne pouvons qu’espérer que ce récit soit le premier d’une longue série tant ce personnage cabossé par la vie et son incapacité à ressentir d’autre sentiment que la colère s’avère intrigant…


Que quelqu’un d’autre combatte le système. Et je voulais vraiment, plus que tout… fuir avec elle. Et je savais pourtant que je ne pourrais pas. Comme je le disais, Anton était hors de contrôle. Et c’était lui ma mission. Pas Rainy. Sauf que si nous nous étions tirés… elle aurait été libre. Et je ne me serais pas fait exploser la tête. Voilà une des choses que nous ne nous sommes pas dites. Parce que c’était trop tard, et les « et si » ne comptaient plus.Ethan Reckless

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...