Haut de page.

un coeur de bronze
La Vengeance du Comte Skarbek



Fiche descriptive

Aventure

La Vengeance du Comte Skarbek

Tome 2

Yves Sente

Grzegorz Rosinski

Grzegorz Rosinski

Dargaud

Novembre 2005

Chroniques

Paris 1843. Le procès intenté contre le riche marchand de tableaux Northbrook par le mystérieux comte Skarbek, alias le peintre Louis Paulus porté disparu, se poursuit. Convaincu par l'histoire singulière et les incroyables révélations du plaignant, le tribunal condamne l'accusé à la ruine. Soudain, le verdict est totalement remis en question par un témoignage très inattendu, celui du célèbre compositeur Frédéric Chopin...
un excellent album!


rocambolesque et magnifique
On retrouve avec plaisir cette intrigue fantastique brossée par Yves Sente et superbement mis en image par un Grzegorz Rosinski au mieux de sa forme. La technique qu’il utilise sert admirablement bien l’intrigue. Ses mises en couleurs sont somptueuses et chaque case est un mini tableau, admirablement bien construit et réalisé.

L’intrigue est palpitante, pleine de rebondissements bien trouvés, même si l’ultime pirouette scénaristique n’est pas réellement une surprise. Les différents points de vue de l’intrigue sont fort biens construits, car sous chacun d’eux affleure un fragment de la vérité. On avance par petites touches, subtiles et nuancées, vers la Vérité. On retrouve dans cette série les ambiances romanesques et rocambolesques que se plaisait à dépeindre Dumas, ces romans feuilleton haletants qui attrapaient le lecteur et l’entraînait dans une histoire tortueuse et magnifique, aux frontières de l’Histoire.
Les personnages principaux sont superbes, dans la veine de ce grand romancier qui a tenu en haleine des générations de lecteurs. Et n’en déplaise aux rabats joie, ce n’est pas un hasard si l’intrigue n’est pas sans rappeler cette concoctée par Dumas dans le Conte de Monte Christo! Yves Sente a réussit à intégrer dans son histoire une foultitude de détails historiques qui donnent à l’ensemble une cohérence que n’aurait pas dénigré le maître sous la plume de qui sont d’Artagnan, Athos, Portos, Aramis et tant d’autres sont entrés ont atteint l’immortalité.
Et l’histoire ne dit-elle pas que Dumas s’est inspiré pour son roman d’un procès retentissant dont la presse avait en son temps fait l’écho?

Un scénario admirablement bien construit qui prend toute sa dimension dans le second tome, un dessin irréprochable et envoûtant… Un diptyque tout simplement incontournable et indispensable… Du grand art…

A noter la pochette d’ex-libris qui pour une différence modique accompagne ce second tome, comme cela avait été le cas pour le tome 1…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.