Haut de page.

Le Candidat
Le Candidat



Fiche descriptive

Drames

Niels Arestrup

van Attal, Stefania Rocca, Niels Arestrup...

11 avril 2007

1h35

Chronique

Peu avant l'élection présidentielle d'un état européen, Michel Dedieu a remplacé au pied levé le candidat de son parti, contraint de se retirer à cause d'un cancer fulgurant. Au lendemain du premier tour, il ne lui reste que très peu de temps pour préparer avec son équipe rapprochée, le débat télévisé qui l'opposera à son adversaire. Peu apprécié des médias et de l'opinion, il doit à tout prix améliorer son image et affiner son argumentaire.

A cette fin, il organise un week-end de travail dans sa propriété. Le candidat, d'abord docile et fragile se plie à toutes les exigences de son staff, quand, arrivé au bord de l'épuisement, il découvre qu'il est en fait prisonnier d'une terrible manipulation dont il ne s'extraira qu'en jouant sa propre partition...
un bon film !


un chien dans un jeu de quilles
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la date de sortie du premier film réalisé par Niels Arestrup est bien choisie.

Politique fiction axée sur l’entre deux tour d’une élection du président d’un pays qui n’est jamais précisé mais qui pourrait être n’importe quel pays européen. Le fait que ce dernier ne soit pas précisé et que le récit soit hors du temps laisse au scénariste/réalisateur le soin de travailler sur une ambiance plutôt que sur la mécanique institutionnelle d’un pays donné, lui conférant ainsi une certaine liberté.

Michel Dedieu, incarné par Yvan Attal remplace au pied levé et entre les deux tours d’une présidentielle un candidat souffrant de graves problèmes de santé qui l’ont contraint à se retirer. Le staff de campagne épuisé par la campagne et ses derniers rebondissements n’a que quelques jours pour préparer le candidat à l’ultime débat qui sera déterminant dans le choix du peuple. Répétitions, affinage de l’image et de son argumentaire et séances photo soigneusement préparées sont autant de points sur lesquels il faut travailler, inlassablement.

Le premier tiers du film est d’une lenteur extrême mais sitôt que Michel Dedieu prend fortuitement conscience qu’il n’est qu’une marionnette, qu’un simple pion dans une partie d’échec qui le dépasse de loin, le rythme s’accélère et le film se fait captivant.
Niels Arestrup a ménagé de nombreuses zones d’ombres dans cette partie d’échec ou l’apparence semble plus importante que l’intégrité. La filiation entre échecs et politiques n’est pas anodine. A l’instar d’Arturo Perez Reverte qui fit de son roman « le maître d’escrime » une passe d’arme magnifique, ce film est une partie d’échec, comme le suggère son prologue et comme la façon de filmer le débat final le souligne.

Le Candidat est un film intelligent qui pose de nombreuses questions sur les coulisses de la conquête du pouvoir même s’il puise souvent dans les poncifs…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.