Haut de page.

Crash sur South Central [2/2]
COPS


Fiche descriptive

Policier

COPS

Tome 2

Marc Sautriot

Antonio Sarchione

Lou

Delcourt

Neopolis

octobre 2008

Chroniques
Crash sur South Central [1/2]
excellente adaptation
Crash sur South Central [2/2]
du JdR à la BD

Neutralisé par le Rascal, le cops Greg Colinas est seul, sans arme, au milieu d'un quartier dominé par les gangs, le quartier mythique de South Central. Chargé initialement de retrouver la fille d'un millionnaire, il tente désormais de regagner son honneur en cherchant celui qui lui a volé son arme, son masque et sa plaque de flic...
un bon album !


du JdR à la BD
Série dérivée de l'univers de jeux de rôle éponyme, COPS est une série d'anticipation se déroulant en Californie en 2031, alors que cette dernière a fait sécession du reste des Etats-Unis. Poussés par la politique de terreur qui règne y règnent, criminels, psychopathes et illuminés en tous genres débarquent à Los Angeles. Pour lutter contre le crime, un nouveau corps de police est mis sur pied, le Central Organisation for Public Security, le C.O.P.S.

L'univers s'inspire clairement des séries policières américaines telles que Boomtown, NYPD Blue ou l'excellentiscime The Shiled. Action, vie privée et magouilles politiques s'y côtoient dans un mélange détonnant. Pourtant, dans ce premier cycle que constituent les deux premiers albums de C.O.P.S, on a la furieuse impression que les auteurs se trouvent quelque peu à l'étroit pour développer pleinement les intrigues personnelles des protagonistes tant l'intrigue principale est dense. De fait, ce qui fait le charme du jeu de rôle et de ces séries n'est esquissé.
Les auteurs parviennent cependant à dérouler une intrigue sans temps mort tout en la parsemant de ces petits détails qui constituent l'univers de COPS et ce sans que cela ne soit le moins du monde indigeste.
Pour sa première incursion dans l'univers de la BD, Marc Sautriot signe une intrigue prenante et bien rythmée. Les dialogues mériteraient peut être d'être un peu plus soignés mais gageons qu’il sagit là d’une erreur de jeunesse ! Pour une première série, c’est incontestablement une réussite…

Côté dessin, le travail Antonio Sarchione et la colorisation de Lou sont très efficaces bien que l'on les décors soient parfois trop minimalistes. Je regrette pour ma part que la couverture de ce second tome s’éloigne de celui du JdR designé par le talentueux Aleksi Briklot , comme l'était par ailleurs celle du tome 1, de toute beauté. La série y perd un peu de son identité graphique qui constituait pourtant un atout de taille.

Si ce diptyque semble un formidable outil pour les meneur de jeu désireux de présenter l'univers de COPS à leurs joueurs, il constitue aussi et surtout une excellente BD policière d'anticipation qui devrait ravir les fans de cyberpunk.
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.