Haut de page.

Katarina
Amours Fragiles


Fiche descriptive

Roman Graphique

Amours Fragiles

Tome 4

Philippe Richelle

Jean-Michel Beuriot

Jean-Michel Beuriot

Casterman

Un Monde

19 Août 2009

Chroniques
Critique de la Série
riche et bouleversant
Katarina
heures sombres
Résistance
Résistance(s)
L'Armée indigne
Les limites de l’intolérable

Octobre 1940. Caserné dans la région de Cologne où il s’ennuie ferme, Martin s’efforce d’obtenir sa mutation à Paris, espérant secrètement pouvoir y retrouver Katarina, son ancienne voisine d’autrefois, juive allemande réfugiée dans la capitale française.

Pendant ce temps, à Paris justement, Katarina est devenue Catherine. Très discrète sur la question de ses origines, la jeune femme y est témoin du durcissement accéléré des dispositions antijuives orchestrées par le régime de Vichy. En ligne de mire, parmi tant d’autres, son oncle Pierre, petit industriel patriote et ancien combattant de 14-18, qui va se voir brusquement dépossédé de l’entreprise qu’il dirige au seul motif qu’il est israélite…
un chef d'oeuvre!


heures sombres
Katarina est le quatrième tome de cette exceptionnelle série qu’est Amours Fragiles. En filigrane de la série, on suit le chassé croisé amoureux de Martin et Katarina qui n’en finissent pas de se retrouver et de se perdre, sans jamais parvenir à exprimer les sentiments qu’ils peuvent éprouver l’un envers l’autre. Cet amour inexprimé sert de charpente à cette chronique qui s’étalera sur plusieurs années, prenant racine dans les heures sombres de la monté du nazisme et qui devrait conduire les deux jeunes gens jusqu’à la chute du mur de Berlin qui sans doute les tiendra éloignés l’un de l’autre quelques temps.

Si l’histoire d’amour en elle-même est joliment racontée, avec plein de finesse et de pudeur, c’est aussi et surtout le cadre historique dans laquelle elle prend place qui est présenté avec minutie. Alors que le totalitarisme s’implante durablement, les auteurs continuent de décortiquer la palette des attitudes possibles face à l’intolérable. Malgré le recul conféré au lecteur qui lui connaît les tenants et les aboutissants de l’Histoire, pour l’avoir vécu ou étudié dans les livres, la minutie de la reconstitution historique lui permet de comprendre les différentes réactions, de ceux qui accepte passivement ce qui arrive, à ceux qui luttent, à ceux qui doutent, à ceux qui restent campés sur leurs certitudes, tel Pierre, l’oncle de Katarina, israélite et propriétaire d’une usine, et qui n’envisage pas d’en être spolié, lui, qui a versé son sang pour la France lors de la Grande Guerre…
Les auteurs ont su dépeindre des personnages tout en nuances, évitant l’écueil du manichéisme. Tout est affaire de choix et si avec le recul du temps il est facile de juger ou de condamner, le choix s’avérer bien plus difficile pour les gens ayant vécu cette époque tragique. La narration impeccable est émaillée de détails historiques qui enrichissent le récit et nouent les tripes du lecteur, bien plus qu’un livre d’histoire pourrait le faire… Du grand art et le dessin classique mais plein de charme Jean-Michel Beuriot sert admirablement cette histoire dans l’Histoire.

On peut d’ailleurs s’interroger aussi sur notre époque, sur des choses dérangeantes qui se mettent peu à peu en place et laissent un goût amer à l’âme… Comment nos enfants jugeront-ils nos actions ou nos absences de réactions, devant les dérives de notre société… A quel moment faut-il se lever et s’opposer?

Amours Fragiles est à mille lieux de la bluette que le titre pourrait laisser présager. C’est un livre d’histoire, une machine à remonter le temps, une série rare et intelligente et ce quatrième tome ne dépareille pas… A lire, à relire, à faire lire…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.