Haut de page.

Petit
Les ogres-Dieux



Fiche descriptive

Contes et Légendes

Les ogres-Dieux

Tome 1

Hubert

Bertrand Gatignol

Bertrand Gatignol

Soleil

Métamorphose

02 Décembre 2014


22€95

9782302043121

Chroniques

Du plus jeune et plus petit des Ogres, c’est toute l’histoire d’une famille et de ses membres qui est contée. Héritage, coutumes, tiraillements... Un superbe récit gothique autour du déterminisme familial.

Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Elle le confie alors à la tante Desdée, la plus ancienne d’entre eux, qui déshonorée en raison de son amour pour les humains, vit recluse dans une partie de l’immense château. Seulement voilà, contrairement au souhait de sa mère, elle tentera d’élever Petit à l’inverse des moeurs familiales... Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçu de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place?

Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?
un chef d'oeuvre!


Un conte sombre, cruel et élégant
Petit, planche de l'album © Soleil / Gatignol / HubertPetit est un conte cruel somptueusement mis en image par un Bertrand Gatignol particulièrement inspiré et magnifiquement édité…

Petit est le fils du Roi-Ogre, peuple qui domine la chaîne alimentaire et a asservit les humains. Mais la race des ogres est en pleine déliquescence. A force d’union consanguines, chaque génération est plus petite et plus stupide que la précédente, laissant présager une extinction prochaine et la fin d’une glorieuse lignée de ceux qui sont considéré comme des dieux par les humains… Lorsque sa mère donne naissance à Petit, elle doit user de ruses pour le soustraire à son royale père qui souhaite le mettre à mort sans plus tarder au vu de sa taille ridicule… Voyant en lui le renouveau possible de la famille, elle le confie à la tante Desdée, une ogre paria qui aurait pu être reine si elle n’avait trop aimait l’art et les humains. Mais cette dernière l’élève à contre-courant des mœurs familiales, lui interdisant de consommer leur chair. Tiraillé entre son ascendance familiale et l’éducation qu’il reçoit, parviendra-t-il à trouver sa place et à assurer l’avenir de sa glorieuse lignée?

Petit, planche de l'album © Soleil / Gatignol / HubertSur fond de déterminisme familial, Hubert (à qui l’on doit les superbes Beauté, Miss pas touche, Le Legs de l'Alchimiste ou encore Jolies ténèbres) signe un conte gothique savoureux portée par une maquette pleine d’élégance. Car bien avant d’être captivé par le récit superbe et original c’est le livre en tant que tel qui attire d’emblée l’attention. La superbe et élégante couverture en relief non pelliculée est dotée d’un titre magnifiquement ouvragé qui à lui seul évoque toute la cruauté des ogres. Alternant bande dessinée et extraits de l’histoire des figures marquantes de la lignée de Petit, l’ouvrage séduit d’emblée par sa forme avant d’envoûter le lecteur par son fond.

Plongeant ses racines dans l’imagerie populaire des récits sombres et inquiétants qui ont habités nos lectures et nos cauchemars d’enfants, Hubert nous invite à découvrir l’histoire cruelle du petit dernier d’une longue lignée de personnages hauts en couleur à travers des portraits étrangement décalés. Son œuvre est un conte cruel, original et plein d’inventivité, de sensibilité et de finesse. L’album s’inscrit en cela dans la lignée des contes philosophique chers aux auteurs des Lumières. Le jeune héros va grandir entre le déterminisme parental et une sagesse ancienne et désormais révolue incarnée par Desdée, tentant tant bien que mal de trouver sa voix, entre la Raison et la Folie, dans une ambiance fin de règne ubuesque…

Petit, planche de l'album © Soleil / Gatignol / HubertLe dessin de Bertrand Gatignol est en parfaite osmose avec ce récit finement ciselé. Il baigne le récit dans un univers résolument fantastique, soignant ses décors délabrés en les truffant de détails délicieusement dérangeants qui ancrent le récit dans une Renaissance fantastique. Les orgies gargantuesques des Ogres-dieux sont d’une violence et d’une cruauté inouïe pour qui prend le temps de les détailler! On songe aux gravures des maîtres du XXièmes, évocation renforcée par les illustrations qui accompagnent les textes présentant les aïeux de la famille des Ogres-Dieu… Les similitudes avec certains travaux de Gustave Doré (qui a lui-même mis en image les contes de Perrault) sont saisissantes, sans rien enlever au talent de ce dessinateur, bien au contraire! Ses visages sont formidablement expressifs et véhiculent les émotions avec une aisance déconcertante…

Avec un récit de 150 pages parfaitement maîtrisé, un graphisme somptueux, une maquette magnifique et un format atypique, Petit est l’un des albums incontournables de cette fin d’année, voire même de l’année qui s’achève… La collection Métamorphose s’enrichit avec cette perle du neuvième art d’un conte sombre et cruel plein de finesse et de beauté… Petit est un réel chef d’œuvre, atypique et envoûtant, à lire de toute urgence…

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Little Fears parle des terreurs enfantines : du monstre dans le placard et du croquemitaine, du temps qui passe et de la perte de l'innocence. Les protagonistes en sont des enfants de 6 à 12 ans, confrontés à un monde de terreur, Closetland, le Monde du Placard !