Haut de page.

Regarde les filles
Regarde les filles


Fiche descriptive

Roman Graphique

François Bertin

François Bertin

Vraoum

Autobiographie

27 janvier 2016


20€

9782365350921

Chronique

Regarde les filles, planche de l'album © Vraoum / BertinAvec cet album, François Bertin nous invite à partager son intimité, à découvrir ses premiers émois et la naissance de cette fascination qu’exerce sur lui les filles… On y suit le parcours presque initiatique d’un garçon qui découvre le formidable pouvoir d’attraction qu’exerce sur lui les femmes. De la mère à la sœur, de la maîtresse à l’amie, de l’amoureuse à l’amante…

Le dessin sera pour lui une révélation, lui offrant possibilité de représenter ces multiples incarnations de LA femme.


Avec cet album, François Bertin tisse un récit intimiste, plein de tendresse, de poésie, de troubles et d’érotisme. En se mettant en scène, à travers cette biographie graphique, il choisit paradoxalement de s’effacer, comme s’il était spectateur de sa propre vie. Observateur passionné, timide et introverti, tombant sous le charme (les charmes?) des femmes qui entrent dans sa vie, il ne dit mot mais son regard exprime son trouble et sa fascination pour celles qu’il croise, qu’il observe et qu’il croque parfois sur ses feuilles à dessin.

Regarde les filles, planche de l'album © Vraoum / BertinEpuré, le trait de François Bertin s’avère à la fois sensible et expressif. Son travail très contrasté sur les ombres et la lumière offrent à ses planches une identité forte et immersive alors qu’il distille savamment les émotions au travers d’un travail saisissant sur les visages en général et sur les regards en particulier… La couverture de l’album est à l’image de ce dernier, avec un dessin troublant, plein de tendresse, de pudeur et de retenue.

Faisant la part belle au ressenti, Regarde les Filles est un album élégant et troublant d’une simplicité désarmante…

François Bertin nous livre une autobiographie graphique sensible, intimiste et charnelle, qui nous parle de la fascination de l’auteur pour les femmes et de la façon dont chacune de ses rencontres l’a peu à peu modelé, tissant les contours d’une vie.


(*)Patrick Coutin, J’aime regarder les filles
un excellent album!


La beauté est indissociable du regard de celui qui voit (*)
Regarde les filles, planche de l'album © Vraoum / BertinAvec cet album, François Bertin nous invite à partager son intimité, à découvrir ses premiers émois et la naissance de cette fascination qu’exerce sur lui les filles et leurs beautés si singulières… On y suit le parcours presque initiatique d’un garçon qui découvre le formidable pouvoir d’attraction qu’exerce sur lui les femmes. De la mère à la sœur, de la maîtresse à l’amie, de l’amoureuse à l’amante…

Le dessin sera pour lui une révélation, lui offrant possibilité de représenter ces multiples incarnations de LA femme.


Avec cet album, François Bertin tisse un récit intimiste, plein de tendresse, de poésie, de troubles et d’érotisme. En se mettant en scène, à travers cette biographie graphique, il choisit paradoxalement de s’effacer, comme s’il était spectateur de sa propre vie. Observateur passionné, timide et introverti, tombant sous le charme (les charmes?) des femmes qui entrent dans sa vie, il ne dit mot mais son regard exprime son trouble et sa fascination pour celles qu’il croise, qu’il observe et qu’il croque parfois sur ses feuilles à dessin.

Regarde les filles, planche de l'album © Vraoum / BertinEpuré, le trait de François Bertin s’avère à la fois sensible et expressif. Son travail très contrasté sur les ombres et la lumière offrent à ses planches une identité forte et immersive alors qu’il distille savamment les émotions au travers d’un travail saisissant sur les visages en général et sur les regards en particulier… La couverture de l’album est à l’image de ce dernier, avec un dessin troublant, plein de tendresse, de pudeur et de retenue.

Faisant la part belle au ressenti, Regarde les Filles est un album élégant et troublant d’une simplicité désarmante…

François Bertin nous livre une autobiographie graphique sensible, intimiste et charnelle, qui nous parle de la fascination de l’auteur pour les femmes et de la façon dont chacune de ses rencontres l’a peu à peu modelé, tissant les contours d’une vie.


(*) Heinz Pagels, L'Univers quantique
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.