Haut de page.

Star Realms
Star Realms


Fiche descriptive

Jeux à 2

Iello

Darwin Kastle, Robert Dougherty

Graphics Manufactures, Gau Family Studio, Whale Shark Studios & Andre Martinez

Iello

2

10 ans et +

20 mn

janvier 2016


13€95
Chroniques

Star Realms est un jeu de combat de vaisseau dans lequel votre flotte sera constitué au fur et à mesure de la partie.

Jouez des vaisseaux puissant, détruisez les bases ennemis et blastez votre opposant !

Chaque deck permet de joueur à deux, ajouter des paquets pour jouer à plus.
un excellent jeu!


In space no one can hear you scream (*)
Star Realms voit s’affronter deux joueurs pour la domination de la galaxie… Son principal mécanisme : le deck building, mécanisme créer par Donald X.Vaccarino pour son excellent Dominion

Règles et matériel

Star Realms, visuel © IelloOn apprécie tout d’abord le format de poche de la boîte. Pas de place perdue dans cette boîte contenant une centaine de cartes de bonne qualité. Par contre, la boîte… pas sûr qu’elle subissent les assauts du temps sans rapidement ressembler à une relique…
Les illustrations immergent les joueurs dans un univers SF plutôt convainquant … L’iconographie s’avère bien pensée pour permettre une grande lisibilité des cartes et rendre les parties très fluides…

La règle tient sur une grande page recto-verso. Malgré leur simplicité, elles s’avèrent néanmoins denses et inutilement touffues. Un travail d’élagage aurait sans doute été salutaire pour rendre le jeu plus accessible encore… Cependant, une fois digérées, elles s’avèrent fluides et facilement explicables…


Contenu de la boîte : 80 cartes Commerce, 16 cartes Eclaireurs, 10 cartes Prospecteur, 4 Cartes Viper, 12 cartes Influences (1/5), 6 cartes influence (10/20)


Déroulement d’une partie

Star Realms, cartes (version anglaise) © IelloMise en place
La mise en place est à l’image des règles : simple et fluide… Chaque joueur prend son deck de départ (8 cartes Eclaireurs et 2 Vipers) et des cartes Influence pour un total de 50 points… Les cartes Commerce sont mélangées, 5 d’entre elles sont dévoilées pour constituer la ligne d’achat… Le premier joueur pioche 3 cartes, le second 5.

Deroulement
A son tour de jeu, le joueur peut jouer activer des actions primaires, secondaires ou alliés, acheter de nouvelles cartes (qui rejoindront sa défausse) ou attaquer l’adversaire ou ses bases. Certaines bases (les Avant-Poste) doivent être détruites avant de pouvoir s’en prendre directement à son adversaire.

Les cartes permettent d’augmenter son Influence, sa capacité de combat ou sa capacité de Commerce…

Fin de partie
La partie s’achève lorsqu’un des adversaires est réduit à 0 point d’influence…

l’Avis de la Rédaction

Star Realms, visuel © IelloStar Realms est un jeu de deck building simple doté d’une thématique fort sympathique qui ravira les amateurs de Star Wars. Les règles sont si simples qu’elles s’expliquent en une poignée de minutes, permettant de se lancer sans tarder dans la première bataille spatiale pour dominer sans attendre la galaxie tout entière, parce que le monde, c’est trop petit…

Le jeu est clairement axé sur la confrontation : pas de fioriture, on se fritte rapidement et cet aspect pourra rebuter certains joueurs… et ravir d’aise les autres… Cela dit, une base détruite ne partant pas à la décharge mais dans la défausse de son propriétaire, aucun achat ne peut vraiment se voir ruiner par une attaque destructrice…

Le deck de départ est constitué de deux types de vaisseaux : l’un amenant des espèces sonnantes et trébuchantes permettant d’acquérir de nouveaux vaisseaux (plus performants) et des bases spatiales (très pratique, notamment pour ériger une barrière défensive)… L’autre permettant d’attaquer son adversaire et de réduire son influence… de façon homéopathique au départ car les vaisseaux de base sont… basiques et peu efficaces…

Star Realms, cartes (version anglaise) © IelloRapidement, les joueurs vont étoffer leur flotte, engranger plus de crédits et augmenter leurs capacités de nuisance et de destruction. L’idée intéressante du jeu réside dans les actions Alliés qui incitent les joueurs à privilégier une certaine orientation de leur deck pour en bénéficier, multipliant ainsi les stratégies possibles. Comme me le souffle Yoda, « Un œil sur le développement de son adversaire garder tu dois et combotter sauvagement tu devras si vaincre tu veux ».

Bien sûr, la façon dont est construit le jeu (ligne d’achat limitée) fait de Star Realms un jeu d’opportuniste… mais d’opportuniste éclairé! Car acheter au petit bonheur la chance sans développer de tactique, c’est voir son influence se réduire en peau de chagrin à une vitesse supra-luminique en fin de partie…

Pour les premières parties, avec des joueurs peu rompus à l’élégante mécanique du deckbuilding, il n’est pas inutile d’utiliser des marqueurs pour les capacités de Combat et les Crédits… Le jeu se fait alors un brin moins fluide mais s’avère plus limpide…

Star Realms, apperçu du matériel © IelloA noter qu’il existe une version numérique (en anglais) multi-support tournant sous Windows, Android et Itruc… Doté d’une interface ergonomique et bien pensée, c’est l’occasion rêvée de découvrir le jeu… avant de devenir accrocs! Parce qu’il est difficile de ne pas vouloir enchaîner les combats spatiaux, surtout si on s’est fait lâchement écraser par un adversaire plus talentueux chanceux…

Si le jeu de Robert Dougherty et Darwin Kastle n’a rien de fondamentalement novateur, son format s’avère particulièrement séduisant et ses parties, à la fois nerveuses et tendues, particulièrement addictives…

Doté d’une thématique immersive, mélangeant tactique et opportunisme Star Realms est le jeu idéal pour découvrir la savoureuse mécanique du deck building…

Les fans pourront investir dans les boosters et autres extensions qui devraient sortir en français dans les mois à venir…



On aime...

le prix mini et le format de poche
un jeu fun aux règles simples
les parties (très) nerveuses et fluides
les cartes de qualité joliment illustrées
l’existence d’une version numérique multi-support
un jeu fortement addictif

On n'aime pas...

le livret de règles trop touffu
la boîte un brin trop fragile

(*) punchline d’Alien
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.