Haut de page.

L'érection [1/2]
L'érection



Fiche descriptive

Roman Graphique

L'érection

Tome 1

Jim

Lounis Chabane

Delphine

Bamboo

Grand Angle

01 Juin 2016


16€90

9782818936177

Chroniques
L'érection [1/2]
Au théâtre ce soir…
L'érection [2/2]
vaudeville moderne

Quelques jours avant Noël, Léa et Florent, la quarantaine, reçoivent un couple d'amis, qui annoncent durant le dîner être en procédure de divorce.

Quand sous la table, Léa pose la main sur la jambe de Florent et découvre que, face à cette amie soudainement célibataire, il a une érection, la nuit va progressivement basculer dans une suite de situations pour le moins inattendues, où toutes les vérités éclateront...
un excellent album!


Au théâtre ce soir…
L'érection, planche du tome 1 © Bamboo Chabane / JimL’érection… Voilà un titre surprenant qu’on charge d’emblée de forte connotations sexuelle… Alors qu’en fait… C’est bien plus subtil que cela…

Paris. Décembre. Les rues s’illuminent des lumières de Noël et les vitrines se parent de pantins animés… Léa et Florent, la quarantaine bien tassée, reçoivent Alexandra et Jean-Fabrice pour fêter l’anniversaire de Léa, pour un dîner devenu au fil des ans un brin routinier… Mais la surprise est au bout du repas puisqu’au terme de celui-ci, leurs amis leur annoncent qu’ils se séparent. Pour de bon cette fois…

Sans doute pour se rassurer, Léa effleure la cuisse de Florent, constatant avec surprise qu’il bande avec vigueur, comme s’il était excité à l’idée qu’Alexandra soit à nouveau célibataire et par là même disponible… Sitôt leur amis partis commencent alors une engueulade mémorable dont on ne sait si leur couple s’en sortira indemne…


L'érection, planche du tome 1 © Bamboo Chabane / JimSi l’unité de lieu, de temps et d’action confère à ce roman graphique une note théâtrale et évoquent les vaudevilles de Labiche ou de Feydeau, cela n’est pas le fait du hasard. C’est un choix clairement assumé, un exercice de style audacieux mais parfaitement maîtrisé du scénariste.

Tout commence de façon classique, par un dîner dont on suit les préparations avant l’arrivée des invités et alors que Léa s’interroge sur le temps qui passe et les années qui défilent. Le dîner en lui-même se déroule sur un ton badin, puis les nuages s’amoncèlent lorsque Léa effleure le sexe tendu de son compagnon, et l’orage éclate, sans prévenir, sitôt la porte refermée sur l’ex-couple qui s’en va… Florent est touchant de naïveté lorsqu’il tente de calmer sa compagne qui frôle l’hystérie… Tout va monter très vite et, situation de crise oblige, les époux vont se lancer des piques d’autant plus acérées qu’elles ont été (trop) longtemps tenues en réserve… Les choses vont loin, très loin… La question étant maintenant de savoir si Florent et Léa s’aiment encore suffisamment pour panser leurs plaies et poursuivre leur histoire…

Avec la finesse qui le caractérise, Jim aborde encore les rapports amoureux, de l’amour, du désir qui s’émousse, du jeu de la séduction, du temps qui passe, des doutes, du besoin d’être rassuré, de la jeunesse insouciante et fougueuse qui cède la place aux habitudes, au quotidien et à la routine… de la vie à deux quoi! avec ses joies et ses revers! Les dialogues sont une fois de plus truculents et finement ciselés. Chacun y fait montre de sa mauvaise foi de façon, reconnaissons-le, particulièrement jubilatoire et le tout sonne une fois encore très juste.

L'érection, planche du tome 1 © Bamboo Chabane / JimL’album se referme sur l’arrivée (ou le retour plutôt) impromptue d’un des protagonistes et sur une post face où les auteurs reviennent sur cette première partie d’histoire, de ses origines à sa mise en scène…

Rehaussé par les couleurs chaleureuses de Delphine, le dessin réaliste de Lounis Chabane campe avec efficacité cette joute amoureuse autour d’une érection impromptue, trop chimique au goût de Léa et traduisant pour elle l’émoussement du désir de son compagnon… Ses cadrages bien choisis impulsent un rythme très cinématographique à ce roman graphique délicieusement théâtral…

Comme tout un chacun, Jim vieillit et, outre le fait qu’il se bonifie avec l’âge, il se pose des questions en rapport avec le temps qui passe. Après avoir joliment campé des trentenaires dans ses Petites Eclipses, des quarantenaire dans sa romantique Nuit à Rome ou dans son troublant Helena, il s’interroge une fois encore sur le couple au travers de la nuit agitée que connaît un couple de bobo qui frôle la cinquantaine.

La mise en scène très théâtrale de Lounis Chabane et les dialogues savamment orchestrés entraînent le lecteur dans un roman graphique intimiste et rythmé sans jamais sombrer dans le graveleux, malgré un titre volontairement provocateur.

Nous attendons avec impatience le lever de rideau pour connaître l’issue de cette nuit d’orage vaudevillesque…

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.