Haut de page.

Schotten-Totten
Schotten-Totten


Fiche descriptive

Jeux à 2

Iello

Reiner Knizia

Djib

Iello

2 joueurs

8 ans et +

20 mn

8 juillet 2016

Chroniques

Aurez-vous les yeux plus gros que le ventre ?


Lancez-vous dans une lutte où tous les coups sont permis pour gagner le contrôle de la frontière qui vous sépare de votre adversaire. Envoyez les membres de votre tribu défendre les bornes et déployez vos forces en réalisant les meilleures combinaisons de cartes. Pour gagner, soyez le premier à contrôler cinq Bornes dispersées le long de la frontière ou trois Bornes adjacentes

9 bornes sont disposées entre vous et votre adversaire. Chacun à votre tour, placez une carte devant chaque borne et tentez de faire de meilleures combinaisons de 3 cartes que votre rival.

Vous pourrez ainsi tenter la suite de couleur (combinaison la plus forte), le brelan, la couleur ou la suite. Lorsque l’un des joueurs contrôle 3 bornes adjacentes ou 5 bornes dispersées, il remporte la partie.
un chef d'oeuvre!


Un jeu qui déplace les bornes
C’est peu dire que c’est avec un plaisir jubilatoire que nous avons découvert ce grand classique du Dr Knizia… Schotten-Totten est une variation autour d’une mécanique explorée dans une trilogie constituée des Cités Perdues, de Tabula Rasa et… de Schotten-Totten… Trois jeux aux saveurs proches mais subtilement différentes…

Règles et matériel

Schotten-Totten, un écossais borné © Iello / Djib / KniziaLes illustrations de la version originale de 1999 été sympathique mais un brin austères… Sans parler de celles de Battle Line, version rethématisée aux visuels pour le moins datés. Et si je vous dit que les illustrations de cette présente réédition sont signées par Djib (King of Tokyo, Sabordage, La Nuit du Grand Poulpe…), vous pouvez déjà vous faire une idée de visuel du jeu… Et le fait est que chacun des dessins, d’inspiration cartoonnesque, est à la fois superbe, joyeusement déjanté, et joliment coloré… Au set de cartes de base, l’éditeur a eu la bonne idée d’ajouter les cartes Tactiques qui furent proposées avec Battle Line avant d’être intégrées à une précédente réédition du jeu…

Mais ce n’est pas tout : Iello ne s’est pas contenté de rééditer le jeu en le dotant de graphismes somptueux! Il a pensé à le rendre accessible au plus grand nombre… Car dans sa version originale, Shotten-Totten était injouable par des daltoniens… Un discret symbole d’inspiration celtique figurant sur chaque carte leur permet de jouer sans avoir à annoter les cartes chromatiquement trop proches… Et ça, c’est indéniablement une excellente idée!

La règle (16 pages) est un brin dense mais a le mérite d’être claire et exhaustive… Une fois lue et digérée, la règle s’explique rapidement d’autant que l’éditeur a pensé à inclure dans la boîte deux cartes aide de jeu qui serviront d’aide-mémoire pour les premières parties…


Contenu de la boîte : 54 cartes Clan numérotées de 1 à 9 (en 6 couleurs), 10 cartes Tactique, 9 tuiles Borne, 2 aides de jeu


Déroulement d’une partie

Schotten-Totten, revendication d'une borne © Iello / Djib / KniziaMise en place
Le jeu s’installe en une poignée de secondes : les 9 bornes sont alignées, les cartes Clan sont mélangées et chaque joueur en reçoit 6… La bataille des bornes peut commencer!
Deroulement
A son tour de jeu, un joueur choisit une carte de sa main et la joue devant une borne en s’efforçant de réaliser la meilleure combinaison possible… Si elle est meilleure que celle de son adversaire, ou s’il peut prouver que son adversaire ne pourra pas faire mieux, il peut revendiquer la borne…

A l’issue de son tour, il pioche une nouvelle carte Clan pour refaire sa main.

Fin de partie
Si un joueur remporte 3 bornes consécutives ou 5 bornes quelconques, il remporte la partie…

l’Avis de la Rédaction

Schotten-Totten, les femmes aussi sont de la fête © Iello / Djib / KniziaAvec Shotten-Totten, le Dr Knizia a signé un jeu de bluff et d’opportunisme simple et subtil et cette présente édition le rend plus agréable à jouer encore…

Le jeu offre de sensations proches du poker avec 9 donnes en simultané, chacune fermant des possibilités de combinaison amorcées sur d’autres bornes… Chaque carte jouée offre aux joueurs un nouveau choix cornélien et les mécanismes les obligent à temporiser, à retarder le moment fatidique où ils seront contraints de joueur une carte, offrant à son adversaire la possibilité de revendiquer… La tension va crescendo alors que les bornes sont peu à peu revendiquées et que s’esquisse une possible victoire par K.O. lorsque 3 bornes consécutives sont revendiquées…

Schotten-Totten, la guerre est déclarée © Iello / Djib / KniziaClairement, les cartes Tactiques seront un aspect clivant… Le genre à déclencher une guerre de clans smiley. Leur fonctionnement est simple : lorsque le joueur doit piocher une carte pour compléter sa main, il choisit de piocher dans la pioche Clan ou dans la pioche Tactique, les cartes tactiques étant comptabilisées dans la limite de la main de chaque joueur (qui passe à 7 cartes avec cette variante)… Chacune offre une action différente qui vient pimenter les parties à coups de Troupes d’Elites (en gros des Joker), des Ruses… de celtes (pioche ou déplacement de cartes) ou de Modes de Combat (qui modifient les règles de revendications des bornes où elles sont jouées)…

Alors certes, les cartes clans dénaturent un brin la clarté du jeu en venant sauvagement mettre à mal une stratégie patiemment élaborée… Mais un petit mécanisme simple et ingénieux vient subtilement limiter leur usage : un joueur ne peut pas jouer plus d’une carte Tactique que son adversaire… Dès lors, toute carte Tactique jouée par un des joueurs peut être la dernière si son adversaire se refuse à en joueur une… Et un joueur a par trop pioché de carte Tactique le fait au détriment des cartes Clans, réduit ses possibilités de réaliser de (bonnes) combinaisons… Bref, ça introduit un savoureux brin de chaos… que les joueurs devront apprendre à maîtriser pour l’intégrer dans leurs stratégies, coup de bluff et autre coup de poker!

Schotten-Totten, un ancêtre du joker © Iello / Djib / KniziaPetit changement en apparence anodin mais au final de taille : dans la version originale, la revendication des bornes se faisait au début de son tour (et non avant de piocher!), ce qui permettait à un joueur constatant qu’une borne était irrémédiablement perdue de se délester sur cette dernière d’une carte encombrant inutilement sa main… Chose au prime abord impossible à présent…

Shotten-Totten n’a rien perdu de son mordant et c’est toujours avec un réel plaisir que l’on participe à ces guerres claniques déjantées évoquant les combats homériques d’Astérix…

Remis au goût du jour par les illustrations cartoonesques de Djib et enfin rendu accessible aux joueurs daltoniens, cette nouvelle édition permettra aux petits nouveaux de découvrir l’un des meilleurs jeux à deux, subtil mélange de bluff et d’opportunisme…

Voilà une petite perle qui rejoint la jubilatoire collection des Mini-Game de Iello!



On aime...

les illustrations superbes et dynamiques de Djib
les parties rapides et tendues
les cartes tactiques qui viennent perturber les stratégies de chacun
un classique (enfin!) Daltonien Friendly


On n'aime pas...

les cartes Tactiques qui ne plairont pas à tout le monde… Mais personne ne leur met une claymore sur la tempe!
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.