Haut de page.

Racines
Le train des Orphelins


Fiche descriptive

Histoire

Le train des Orphelins

Tome 7

Philippe Charlot

Xavier Fourquemin

Scarlett Smulkowski

Bamboo

Grand Angle

18 Janvier 2017


13€90

9782818940761

Chroniques

À la fin des années 1920, à Cowpoke Canyon, Lisa est entrée en résistance suite au véto que les employeurs d’orphelins de la ville ont mis à son projet d’école du soir. De son côté, la veuve Goswell a décidé que Coleman, son fiancé, serait le prochain maire.

Mais Coleman, est poltron, misogyne et sans aucun sens politique. Pour la veuve c’en est trop, elle se rallie à l’avis de Lisa : les femmes doivent prendre les choses en mains. Soixantedix ans plus tard – depuis le décès de Lisa, le vieux Joey broie du noir et souffre de la solitude.

Son radio émetteur reste son seul lien avec le monde et c’est grâce à lui qu’il fait la connaissance de la jeune Louisa qui vit esseulée sur une petite ile d’Irlande.
un excellent album!


Retour aux sources…
Le Train des orphelins, planche du tome 7 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / SmulkowskiPhilippe Charlot et Xavier Fourquemin poursuivent leur récit édifiant, captivant, bouleversant et plein d’humanité…

Cowpoke Canyon, fin des années 20. Après le pacte passé entre Harvey et Lisa, la vie a repris ses droits… Poussé par Madame Goswell, le falot et couard Monsieur Coleman compte bien se présenter aux municipales… Lisa espère se servir des élections pour améliorer le sort souvent peu enviable des orphelins, projetant de créer un pensionnat pour les accueillir… Mais les habitants de la ville se soucient peu du sort des orphelins et les patrons interdisent aux enfants de se rendre à l’école qu’elle ouvre dans son saloon… Lisa n’hésite pas à fermer son établissement pour leur forcer la main, obligeant les amateurs de whisky à se rabattre sur l’alcool frelaté servi dans les autres saloon…

Dans les années 90, livré à lui-même, Joey broie du noir depuis la mort de Lisa… Un soir, sur son radio émetteur, il fait la connaissance de la jeune Louisa qui vit presque seule sur une petite île irlandaise… un signe du destin? Toujours est-il que Joey va abandonner sa morne vie pour gagner l’Irlande, berceau de sa famille….


Philippe Charlot nous livre un récit solidement charpenté écartelé entre deux époques…
Le Train des orphelins, planche du tome 7 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / SmulkowskiUne fois encore, Philippe Charlot nous livre un récit solidement charpenté écartelé entre deux époques. Ces récits croisés qui se répondent et se complètent impulsent un rythme soutenu au récit, introduisant une délicieuse frustration à chaque fin de scène où l’on sait qu’on va remonter ou redescendre le cours du temps…

Difficile de ne pas être touché, voir bouleversé, par les personnages principaux de ce récit, à commencer par Joey qui a occulté les tragiques événements survenus à la fin du troisième cycle et s’est réfugié dans la musique… S’il est un personnage secondaire du récit se déroulant à Cowpoke Canyon, il est le principal acteur du récit contemporain et sa façon de survivre à la disparition de sa chère Lisa s’avère particulièrement poignante…
Mais des décennies avant, Lisa n’est pas en reste, avec son combat pour la justice sociale qui va l’entraîner à entrer en politique, pour tenter de faire changer les mentalités et adoucir la vie des orphelins déracinés… Il y a du travail mais la jeune femme déborde d’énergie et ne manque pas de courage!

Le Train des orphelins, planche du tome 7 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / SmulkowskiCôté dessin, Xavier Fourquemin a fait une fois encore un travail formidable. Son trait semi-réaliste fait merveille pour mettre en scène les personnages plein d’humanité imaginés par Philippe Charlot. Avec finesse, virtuosité et une apparente facilité, il donne à voir le caractère et les états d’âme de chacun des protagonistes… En parfaite osmose avec ses dessins, les couleurs chaleureuses de Scarlett Smulkowski accentuent avec finesse l’ambiance de chaque scène…

Racines amorce un quatrième cycle captivant et bouleversant qui met en scène un Joey vieillissant qui se sent désespérément seul depuis la mort de Lisa, cette même Lisa qui avait pris soin de lui dans l’Amérique en crise des années 20, avant et après les tragiques événements survenus à Cowpoke Canyon…

Porté par le scénario remarquablement bien écrit de Philippe Charlot et le dessin généreux de Xavier Fourquemin, ce septième tome du Train des Orphelins poursuit une série captivante qui met en lumière un pan méconnu et peu reluisant de l’histoire des Etats-Unis.

Le Train des orphelins, planche du tome 7 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / Smulkowski
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.