Haut de page.

Tu sais ce qu'on raconte...
Tu sais ce qu'on raconte...


Fiche descriptive

Roman Graphique

Gilles Rochier

Daniel Casanave

Daniel Casanave

Warum

Civilisation

18 janvier 2017


15€

9782365352574

Chronique
Tu sais ce qu'on raconte...
Celui qui a mal tourné (*)

Quand le môme Gaborit revient dans sa ville natale, quittée quelques années plus tôt suite à un drame routier, les langues se délient.
un excellent album!


Celui qui a mal tourné (*)
Tu sais ce qu'on raconte..., planche de l'album © Warum / Casanave / RochierGilles Rochier et Daniel Casanave nous entraînent dans un roman graphique atypique, un exercice de style audacieux et ma foi très réussi.

Tu sais ce qu’on raconte? On dit que que le môme Gaborit est revenu… Gaborit, celui qui… Oui, ce Gaborit là… Il ne manque pas de culot… Comment ose-t-il remettre les pieds ici après ce qu’il a fait? Tu sais, on a dit pas mal de conneries sur l’accident… M’est avis qu’on sait pas tout… Cela dit, qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui trouvait? iIl était quand même franchement bizarre le môme… Elle aussi cela dit…

La construction atypique du récit de Gilles Rochier et Daniel Casanave s’avère parfaitement maîtrisée, entraînant le lecteur au cœur d’une petite ville de province où le retour d’un jeune homme va causer bien des remous…
Difficile, voire impossible, d’écrire le synopsis de ce récit à la structure narrative novatrice et audacieuse… Mais le fait est que l’ensemble est formidablement bien écrit, dévoilant par bribe les raisons qui font que tout le village parle du retour de ce fameux môme qui a quitté la ville après un tragique accident. Etait-il coupable ou victime? Les avis sont très partagés à ce propos…

Tu sais ce qu'on raconte..., planche de l'album © Warum / Casanave / RochierL’album est incroyablement fluide malgré sa construction… Un dialogue s’engage entre deux balayeurs et se poursuit entre deux autres personnages, construisant de fil en aiguille un récit cohérent et entraînant qui montre comment se propage une rumeur, de bouches à oreilles, pour faire rapidement le tour du village, attisant les braises du malheur et échauffant les esprits… jusqu’à l’explosion impromptue et la dernière sentence qui vient conclure le récit de façon délicieusement cynique… Comme les personnages, le lecteur est happé par cette histoire, prêtant discrètement l’oreille aux rumeurs portées par le vent des conversations pour savoir de quoi il en retourne…

Graphiquement, Daniel Casanave nous livre un album concept parfaitement maîtrisé, mettant en scène une poignée de personnages que l’on croise et recroise au fil des cases alors que se construit l’histoire…

Tu sais ce qu'on raconte..., planche de l'album © Warum / Casanave / RochierAvec Tu sais ce qu’on raconte se risquent à un exercice de style graphique et narratif audacieux et parfaitement maîtrisé… Avec un talent saisissant, le sauteurs nous entraînent au cœur d’une petite ville de province où la rumeur du retour du môme Gaborit alimente toute les conversations, réveillant un drame enfoui et échauffant les âmes et les esprits… Que s’est-il donc passé lors de ce funeste accident et pourquoi le môme est-il de retour? Pour le savoir, laissez-vous porter par la rumeur…

Mais si vous voulez mon avis, tout cela va mal finir…


(*) chanson de Georges Brassens
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.