Haut de page.

Les enfants de Marie
Rosko


Fiche descriptive

Policier

Rosko

Tome 2

Zidrou

Alexeï Kispredilov

Alexeï Kispredilov

Delcourt

Machination

25 Janvier 2017


17€95

9782756055039

Chronique

Per Svenson, l'ennemi public numéro 1, s'est encore évadé et menace Epiphanie Kendricks, l'ultime cible de sa série sanglante entamée 6 ans plus tôt.

Rosko, qui goûte désormais une retraite méritée, n'est pas dupe et voit dans la défaillance de la prison centrale la marque de Pimento TV, toujours en quête d'audience...

Mais rien ne pourrait décider l'ancien flic à reprendre du service. Rien ? Vraiment ?
un chef d'oeuvre!


Une dystopie froidement crédible
Rosko, planche du tome 2 © Delcourt / Kispredilov / ZidrouAprès un premier tome enthousiasmant qui brossait le portrait d’une société ultra libérale particulièrement glaçante, Zidrou et Alexeï Kispredilov concluent leur dystopique diptyque de façon pour le moins percutante…

Dans l’épisode précédent : A quelque jour de la retraite, Rosko, flic privé de P.Pol s’apprête à descendre Per Svenson, tueur en série illuminée qui a froidement tué près de 90 personnes… Il parvient néanmoins à se maîtriser… Il le regrettera amèrement… Alors qu’il allait être exécuté (par douche d’acide comme l’a choisi le public), Per Svenson parvient à s’échapper et sa traque est suivie en direct par des millions de téléspectateurs hystériques…

Lucide, Rosko comprend très vite que l’évasion est une mise en scène destinée à faire gonfler l’audimat… Son ex-employeur a décidé de jouer avec le feu, qu’il règle lui-même le merdier dans lequel il s’est fourré… Mais c’est parfois en voulant éviter son destin qu’il vient nous percuter de plein fouet…


Zidrou et Alexeï Kispredilov referment un récit d’anticipation froidement crédible…
Hyper médiatisée et ultralibéralisée, la société esquissée par Zidrou dans cette série est-elle si différente de la notre? Elle lui ressemble hélas énormément… Il suffit de pousser les curseurs, d’appliquer la politique de certains élus désireux de liquider le service public, d’aborder des sujets encore plus limites dans des reality show Rosko, planche du tome 2 © Delcourt / Kispredilov / Zidrouen laissant aux téléspectateur le pouvoir de choisir à grand renfort de pub et de placements produits et vous obtenez quelque chose qui ressemble tragiquement au monde de Rosko…

Si cette série d’anticipation esquisse les contours glaçant mais réaliste d’une société qui ne s’encombre ni de morale ni d’éthique, le scénario, digne des meilleurs série TV, s’avère indéniablement parfaitement maîtrisé. Restant longtemps en dehors de l’action avant d’y être plongé brutalement, Rosko est un héros atypique. Il porte un regard lucide et désabusé sur cette société et sur la megacorporation qui en tire les ficelles… Mais bien qu’il s’efforce de vivre en retrait d’un monde devenu fou, il va rapidement se retrouver au cœur du maelström et tenter, à sa façon, d’y mettre un terme…

Difficile de ne pas être séduit par le formidable travail graphique d’Alexeï Kispredilov qui signe une première série parfaitement maîtrisée. Son trait épuré s’avère redoutablement efficace pour mettre en images ce polar nerveux et rythmé signé Zidrou. D’inspiration cinématographique, ses cadrages énergiques dynamisent le récit de façon saisissante Rosko, planche du tome 2 © Delcourt / Kispredilov / Zidroualors que sa mise en couleur souligne subtilement l’ambiance de chaque scène.

Zidrou et Alexeï Kispredilov mettent un point final à ce récit d’anticipation sombre et inquiétant qui esquisse les dérives possibles, sinon probables, de nos sociétés contemporaines.

Avec ce second tome, les deux auteurs nous entraînent un peu plus loin dans l’horreur… Un jeu d’enfants qui dérape, une société très clivée qui vit aux rythmes de show télé amoraux, des politiques sous la coupe de médias sans éthiques, la sécurité assurée par une police privée à leur botte… Tels sont les ingrédients du scénario cynique, violent et incroyablement rythmé de Zidrou, le tout joliment mis en scène par le jeune et prometteur Alexeï Kispredilov…

Un polar d’anticipation social sombre et glaçant où la cupidité est poussée à son paroxysme…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...
Cyberpunk est le premier jeu de rôles à exploiter le thème littéraire du même nom. Il est donc fortement inspiré des romans de William Gibson, Walter Jon Williams, Bruce Sterling, Allec Effinger, Pat Cadigan, etc. L'expression cyberpunk vient du mot cybernétique, la science de la communication entre l'homme et la machine, et du mot punk : mouvement musical et social du début des années 80 ayant lancé le slogan "no future". Le mélange des deux nous plonge dans un futur proche et sombre, où la technologie est omniprésente tandis que la décomposition sociale atteint son paroxysme. ..