Haut de page.

Proies faciles
Proies faciles


Fiche descriptive

Policier

Miguelanxo Prado

Miguelanxo Prado

Miguelanxo Prado

Rue de Sèvres

11 Janvier 2017


18€

9782369810261

Chronique

Madrid, aujourd’hui. Le corps de Juan Rivas, 37 ans, est retrouvé dans son appartement, sans trace de lutte ni mot de suicide. Empoisonnement ? Rapidement, d’autres cadavres font surface, sans lien apparent...

La presse s’empare des faits. L’inspectrice Tabares et son adjoint, Sotillo, prennent en charge l’enquête. Dans un pays déchiré par la crise, où les plus cyniques ont été récompensés en millions sur le dos de simples citoyens, la violence ne vient pas forcément d’où on l’attend.

Une histoire de vengeance digne de la tradition du polar social.
un excellent album!


La raison des plus faibles
Proies faciles, planche de l'album © Rue de Sèvres / PradoAvec Proies Faciles, Miguelanxo Prado nous livre un polar social sombre et désabusé pointant les dégâts de la crise financière qui a fortement ébranlé l’économie mondiale et ruiné des milliers de petits épargnants qui ont parfois vu disparaître en fumée le fruit une vie de labeur…

Madrid, de nos jours. Le corps de Juan Rivas, 37 ans, est retrouvé mort dans son appartement. Aucune trace de lutte, aucune lettre d’adieu…

Il sera le premier cadavre d’une longue série qui n’ont à priori aucun lien apparents… L’inspectrice Tabares et Sotillo, son adjoint, vont être chargés de l’enquête… Il apparaît bientôt que chacune des victimes travaillaient dans l’une des nombreuses banques qui ont été à l’origine de la crise financière qui ravage le pays et qui se sont enrichies sur le dos des petits épargnants, la liste des victimes suivant la pyramide hiérarchique des établissements bancaires…

Et si ces meurtres n’étaient qu’une histoire de vengeance, une façon de répondre par la violence à une violence sourde et pourtant bien légale…


Une chronique sociale lucide et amère…
Proies faciles, planche de l'album © Rue de Sèvres / PradoTout commence par un polar classique : une série de meurtres reliés par un modus operandi: le poison… Puis le polar prend peu à peu une tournure résolument sociale sur fond de crise économique orchestrée par les banques pour maximiser leur profit et celui de leurs actionnaires… L’enquête est portée par un duo de policier qui s’avère particulièrement crédible, renforçant l’ancrage le récit dans la réalité.

De facture classique, l’enquête s’avère particulièrement bien écrite, avec de rapides flashbacks qui viennent apporter un éclairage sur des événements relatés ou passés sous silence. Par petites touches, l’auteur dépeint la tragique situation des victimes de cette escroquerie légale qui a jeté sur la paille les petits épargnants, ruinant une vie de travail.

Difficile de ne pas songer au glaçant Couperet, conte amoral de l’immense
Costa-Gavras, qui mettait en parallèle la violence de la société envers l’individu qui peut, d’une certaine façon, légitimer celle dont il peut faire preuve lorsqu’il estime que le contrat social est foulé au pied.

Proies faciles, planche de l'album © Rue de Sèvres / PradoL’atmosphère est particulièrement bien rendue par le trait subtil et réaliste de Miguelanxo Prado qui opte audacieusement pour travail en noir et blanc parfaitement maîtrisé et le recours à des techniques mixtes. Il se dégage des planches du dessinateur espagnol une étrange mélancolie et une profonde humanité…

Après l’intimiste et poétique Ardalén, Miguelanxo Prado nous livre un polar engagé qui dénonce les ravages du capitalisme exacerbé et décomplexé qui sacrifie le petit peuple sur l’autel des dividendes et du profit…

Mais plus qu’un réquisitoire, l’auteur pose en filigrane la question du point de rupture : à force de tirer sur la corde, les puissants ne risquent-ils pas de provoquer une réaction violente de la part des « proies faciles », rendant acceptable, bien qu’illégitime, la violence physique contre ceux qui exercent, en tout impunité, une violence sociale…

Proies faciles est un polar social profondément humain et parfaitement orchestré porté par un scénario classique, un dessin réaliste somptueux et des dialogues d’une rare justesse…

Proies faciles, case de l'album © Rue de Sèvres / Prado
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.