Haut de page.

Les Justes
Irena


Fiche descriptive

Biographie

Irena

Tome 2

Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan

David Evrard

Walter

Glenat

Tcho! L'Aventure

22 Mars 2017


14€95

9782344020098

Chroniques

1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale.

Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition.

Ici, tout le monde la connait, les enfants l'adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n'hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu'autorise l'occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto.

Pour que l'innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie. Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire...
un excellent album!


au nom de l'humanité
Irena, planche du tome 2 © Glénat / Evrard / Tréfouël / Morvan / EvrardDeux mois après un premier tome aussi édifiant que bouleversant, Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan et David Evrard nous proposent le second tome de cette trilogie consacrée à Irena Sendlerowa, un petit bout de femme incroyable qui fait partie de ces héroïnes méconnues de la seconde guerre mondiale dont les choix et le courage redonne foi en l’humanité…

Septembre 1939. L’Allemagne a envahi la Pologne, faisant basculer l’Europe et le monde dans la guerre… Novembre 1940. Les juifs ont été parqués dans le ghetto, un quartier entouré de hauts murs où ils vivent dans des conditions inhumaines… Les seuls à pouvoir y pénétrer et en sortir sont les membres du département d’aide sociale que dirige Irena Sendlerowa…

Pour cette fille de médecin, consacrer sa vie à soulager la souffrance de ses semblables apparaît comme une évidence et elle n’hésite pas pour ce faire à tenir tête aux autorités gardiens du ghetto… Succombant aux demandes d’une mère mourante de sauver son fils, Iréna va entrer dans la résistance active, risquant sa vie et celle de ses proches pour extirper des centaines d’enfants, avec une audace saisissante et un courage qui force l’admiration…


Un récit bouleversant plein de justesse…
Après un premier tome très réussi qui nous décrivait avec finesse les conditions de (sur)vie au cœur du ghetto et les raisons qui ont poussé Irena à s’engager activement, au nom de valeurs humanistes, ce second opus nous invite à découvrir comment, rivalisant d’audace et d’inventivité, elle et ses proches ont organisé les différentes filières d’évasion du ghetto. Au travers d’anecdotes bien senties, les auteurs dépeignent le quotidien de cette héroïne ordinaire, soulignant les risques qu’elle et les membres de son réseau prenaient quotidiennement pour arracher des enfants innocents à la barbarie…
Irena, planche du tome 2 © Glénat / Evrard / Tréfouël / Morvan / Evrard
Une fois encore, chacune des scènes est chargé en émotion et ces parents qui confient leur enfant en sachant qu’ils ne le reverront sans doute jamais sont déchirants d’humanité et d’authenticité, malgré (ou à cause!) du dessin de David Evrard. Son trait formidablement expressif est une fois encore d’une rare justesse, tant dans l’humanité qui transpire des personnages, dans la peur et la souffrance qui se lit dans leurs yeux, ou dans les traits crispés par la haine d’un des gardiens du ghetto. Avec une facilité désarmante, ses crayons font naître l’émotion chez le lecteur, le prenant littéralement aux tripes, avec des scènes parfois insoutenables malgré la rondeur du dessin, telle celle se déroulant au siège de la Gestapo…
Irena, planche du tome 2 © Glénat / Evrard / Tréfouël / Morvan / Evrard
Difficile de ne pas être happé par l’histoire de cette femme ordinaire qui devint héroïne presque comme une évidence.

Avec une narration pleine de justesse et de retenue, les scénaristes évitent l’ornière du pathos. Tout en faisant un salutaire devoir de mémoire, ils rendent hommage à ce petit bout de femme courageuse et volontaire tout en dépeignant avec justesse les traitements inhumains infligés aux juifs parqués dans le ghetto… Le dessin expressif de David Evrard met en scène leur récit avec une force peu commune.

Une trilogie indispensable, pour que nul n’oublie ces heures sombres… et lumineuses…

Irena, planche du tome 2 © Glénat / Evrard / Tréfouël / Morvan / Evrard
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.