Haut de page.

One two three four Ramones !
One two three four Ramones !


Fiche descriptive

Biographie

Xavier Betaucourt,Bruno Cadene

Eric Cartier

Futuropolis

08 Juin 2017


20€

9782754819404

Chronique
One two three four Ramones !
Quatre garçons à la dérive

En 1976, le rock s'ennuie. Quatre jeunes paumés New Yorkais, vont le réveiller à coups de trois accords bien envoyés.

Quarante ans plus tard, les Ramones sont considérés comme les fondateurs du mouvement punk. Les auteurs ont voulu raconter le passage de cette météorite rock à travers le regard du plus emblématique de ses membres, de l'âme du groupe, le bassiste Dee Dee Ramone... Nous le suivons à travers sa vie en miettes et que voyons-nous?

Une enfance brisée en Allemagne entre un père soldat américain et une mère allemande..., tous deux violents et alcooliques.. Une pré- adolescence berlinoise sous le signe de la découverte de la défonce et du rock'n roll. Une jeunesse new-yorkaise où il croise ses trois faux frères Ramones, tous presque aussi à la dérive que lui...
un excellent album!


Quatre garçons à la dérive
One two three four Ramones!, planche de l'album © Futuropolis / Cartier / Betaucourt / CadeneAu milieu des années 70 un nouveau mouvement musical déferlait comme une vague de fond dans le milieu sclérosé du rock’n’roll… Le punk était né... The Ramones furent l’un des pionniers de ce mouvement, imposant un look et une style minimaliste en hurlait leur révolte contre la société…

1976. Alors que le rock s’ankylosait, quatre jeunes paumés newyorkais pas musiciens pour un sous allaient le réveiller à grand coup de pompe... Les Ramones étaient nés… Alors que leur ultime concert se prépare, Dee Dee Ramones se remémore l’itinéraire de ce groupe hétéroclite qui donna naissance au punk…

Le jeune Douglas Glenn Colvin grandit dans l’Allemagne ravagé d’après-guerre, entre un père militaire violent et une mère alcoolique. Là, déjà à la dérive, il découvrit le rock’n roll et la drogue.

La suite de l’histoire se poursuit à Berlin puis à New-York où il rencontra ses faux-frères. Ensemble, ils allait faire leurs premiers concerts, enregistrer leurs premiers disques… Dee Dee était l’âme et la force brute des Ramones, à la fois le bassiste et compositeur, puisant son inspiration dans son enfance ravagée et sa vie en miettes qu’il revisite avec une ironie mordante et un humour grinçant…


La folle histoire du punk…
One two three four Ramones!, planche de l'album © Futuropolis / Cartier / Betaucourt / CadeneA travers le regard de l’un des membres fondateurs des Ramones, Xavier Betaucourt et Bruno Cadene nous donne à voir l’émergence d’un mouvement musical qui a poussé sur les décombres d’un monde en ruine.

Reflet d’une jeunesse à la dérive, ils font de Douglas Glenn Colvin le narrateur de l’histoire de ce groupe, montrant comment cet ado paumé bouillonnant d’énergie et de violence plus vraiment contenue allait trouver dans la musique un exutoire à ses tourments et devenir l’âme des Ramones…

Considérés par beaucoup comme le premier groupe punk, les Ramones sont un assemblage improbable nés de la rencontre entre trois jeunes totalement paumés alignant difficilement trois accords… Basé sur une solide documentation, le récit concocté par les deux scénaristes décortique avec finesse les relations tumultueuses des membres du groupe, compliquées par l’abus d’alcool et de drogues en tous genre… Le dossier clôturant l’album apporte un éclairage précieux sur les différents éléments relatés au fil des pages…

One two three four Ramones!, planche de l'album © Futuropolis / Cartier / Betaucourt / CadeneLe dessin âpre et charbonneux d’Eric Cartier immerge le lecteur dans l’époque grâce à ses planches fourmillant de détails. Le dessinateur de l’excellent Route 78 parvient à retranscrire l’énergie désespérée qui animait les Ramones et qui a fait d’eux les pionniers du mouvement punk, porte-paroles d’une jeunesse à la dérive…

Xavier Betaucourt et Bruno Cadene associent leurs plumes aux crayons d’Eric Cartier pour nous livrer l’itinéraire des Ramones, vue par les yeux de leur bassiste et compositeur, Douglas Glenn Colvin alias Dee Dee Ramones qui allait trouver dans la musique un exutoire à ses névroses…

Porté par le dessin charbonneux et énergique d’Eric Cartier, One, two, three, Four Ramones nous montre comment une bande de junkie à la dérive a su compenser son absence de connaissance musicale par une formidable énergie et donner naissance au punk…

Un album solidement documenté qui donnera envie de découvrir ou de redécouvrir l’œuvre de ce groupe mythique qui marqua de son empreinte l’histoire de la musique…


Sometimes I feel like screaming
Sometimes I feel I just can't win
Sometimes I feelin' my soul is as restless as the wind
Maybe I was born to die in Berlin…les Ramones
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.