Haut de page.

Seule à la récré
Seule à la récré


Fiche descriptive

Roman Graphique

Ana, Bloz

Bloz

David Ludven

Bamboo

04 Octobre 2017


10€60

9782818942871

Chronique
Seule à la récré
Inducteur de parole

La vie pourrait être parfaite pour Emma. Mais voilà, il y a Clarisse. Et Clarisse lui fait vivre un enfer à l’école.

Elle a même réussi à monter les autres élèves contre elle. Ses parents ne remarquent presque rien, si ce n’est son changement de comportement, et les maîtresses ne prêtent pas attention à ce que l’on pourrait prendre pour « des jeux », mais qui relève de quelque chose de beaucoup plus grave.
un excellent album!


Inducteur de parole
Seule à la récré, planche de l'album © Bamboo / Bloz / Ana / LudvenLe harcèlement est un fléau qui abîme plus d’un enfant dans les cours d’école, des collèges et des lycées. Il touche près de 10% des élèves à un moment ou un autre de leur scolarité. Pour les victimes, le plus difficile est d’oser en parler… Seule dans la cour est un inducteur et un libérateur de parole…

Emma est une petite fille comme les autres pour qui l’école devrait être un lieu de vie et d’apprentissage… Seulement dans sa classe, il y a Clarisse, une petite peste qui lui fait vivre un enfer… Elle est même parvenue à contraindre les autres élèves de rejeter Emma et de participer aux brimades quotidiennes que Clarisse lui inflige…

Attentifs et aimants, ses parents ont remarqué son changement de comportement… Mais Emma n’ose pas leur avouer qu’elle est victime de harcèlement et l’équipe enseignante semble fermer les yeux sur les agissements de Clarisse…

Seule à la récré, cases de l'album © Bamboo / Bloz / Ana / Ludven
Une thématique complexe abordée avec tendresse et humour…
Puisant dans leur expérience pour retranscrire le quotidien douloureux d’une chouette gamine victime de harcèlement, les auteurs abordent avec humour et tendresse un sujet difficile, prenant le soin de montrer les différents acteurs, actifs ou passifs, d’une situation de harcèlement…

De la victime qui perd le goût d’aller à l’école et se referme peu à peu sur elle-même, des parents attentionnés mais maladroits car ignorant tout du drame qui se joue, sans oublier l’envers du décor, à savoir l’harceleur lui-même qui sans doute angoisse à l’idée que sa victime puisse parler aux adultes des soi-disant « jeux » qui se déroulent dans la cour…

L’angoisse qui tenaille les parents une fois averti du harcèlement est d’une rare justesse car ils ne peuvent, au départ, que se sentir démuni devant le désarroi de leur enfant… Avant de se ressaisir et de tenter d’y mettre un terme…

On regrettera toutefois le sort réservé à l’équipe enseignante qui semble sciemment fermer les yeux sur les agissements de Clarisse avec Emma… S’ils peuvent parfois manquer de formation les rendant plus attentifs aux signes annonciateurs de harcèlement, la grande majorité des professeurs s’avère vigilante. Pour eux, travailler sur cette thématique avec leurs élèves au travers de l’éducation civique ou de débats philosophiques relèvent clairement de leurs attributions et compétences…
Seule à la récré, cases de l'album © Bamboo / Bloz / Ana / Ludven
Avec humour et tendresse, Ana et Bloz abordent avec finesse un sujet grave et préoccupant: celui du harcèlement en milieu scolaire.

Puisant dans leur propre expérience, les auteurs signent un album d’utilité publique qui pourra permettre de délier les langues, d’inciter les victimes à prendre la parole, les témoins d’agir ou aux parents et enseignants d’être extrêmement vigilant pour que pareille situation ne perdure pas…

Un dossier extrêmement bien fait referme cet album qui devrait figurer en bonne place dans toutes les écoles pour sensibiliser les élèves à cet intolérable fléau…


Si tu racontes le moindre détail de ce qui se passe ici à tes parents, je te ferais vivre un enfer.Clarisse, harceleuse
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.