Haut de page.

Batman - the dark prince charming [1/2]
Batman - the dark prince charming


Fiche descriptive

Super Héros

Batman - the dark prince charming

Tome 1

Enrico Marini

Enrico Marini

Enrico Marini

Dargaud

03 Novembre 2017


14€99

9782505070832

Chronique
Batman - the dark prince charming [1/2]
Gotham, sombre terrain de jeu…

Quel lien secret Batman et le Joker partagent-ils avec une jeune fille mystérieuse ? Kidnappée par le Joker, le Chevalier noir doit plonger dans les profondeurs de Gotham City et s'engager dans une course contre la montre pour la retrouver.

Les enjeux sont importants, et pour Batman, c'est personnel!
un excellent album!


Gotham, sombre terrain de jeu…
Batman - the dark prince charming, planche du tome 1 © Dargaux / MariniDès que les amateurs du neuvième art ont appris la nouvelle, ce Batman - the dark prince charming a fait partie des albums très attendus de cette fin d’année 2017… Imaginez le grand Enrico Marini qui met son talent d’auteur et de dessinateur au service d’un personnage emblématique du comics : le sombre et tourmenté Batman… Ce premier tome est-il à la hauteur de nos plus folles attentes? Suspens…

Le prologue de l’album entraîne le lecteur dans les égouts infestés de rats de Gotham City… Là, une gamine est retenue prisonnière alors que l’infâme Joker s’avance vers elle un rasoir à la main…

Flashback… On retrouve l’ennemi juré de Batman en train de faire du shopping à sa manière pour trouver un cadeau pour l’anniversaire d’Harley Quinn… Quelques poursuite et fusillades plus tard, alors que Catwoman s’invite à la fête, le véhicule du Joker finit dans le fleuve après une intervention musclée du Dark Knight… Privé de son butin, la fête organisée par le Joker tourne bien vite au fiasco…

Mais il ne sera pas le seul à tomber des nues : une junkie particulièrement vénale accompagnée d’une gamine vient trouver Bruce Wayne pour lui présenter… sa fille… La nouvelle a tôt fait de faire la une des médias et l’idée d’un enlèvement assorti d’une demande de rançon germe rapidement dans l’esprit tordu du Joker…


Un Batman superbement revisité à la sauce européenne…
Batman - the dark prince charming, planche du tome 1 © Dargaux / MariniSans doute le dessinateur de Rapaces ou du Scorpion vit-il un rêve d’enfant en mettant en scène ce héros charismatique né sous les crayons de Bob Kane et la plume de Bill Finger peu avant la seconde guerre mondiale… Et dès les premières pages, il nous en met plein les mirettes…

Formidablement énergique, son trait virtuose et ses couleurs à la fois sombres et lumineuses sont tout juste parfaite pour donne vie à Gotham City, cité sombre et tentaculaire, reflet archétypal des mégapoles modernes, qui est un personnage à part entière… Enrico Marini nous en offre des visuels vertigineux auquel il parvient sans mal à imprimer sa marque et un esthétisme sombre et envoûtant…

Le récit de ce premier tome baigne dans une délicieuse atmosphère de polar harboiled. La structure de l’album fait montre de la maîtrise narrative du scénariste des Aigles de Rome. Avec un double prologue parfaitement orchestré, il aiguise l’intérêt du lecteur avant de l’immerger au cœur d’une scène d’action décoiffante dont il a le secret… Mais, outre l’annonce fracassante de la possible paternité de ce dandy mondain qu’est Bruce Wayne, c’est surtout la prestation de son Joker qui marquera durablement le lecteur… L’auteur parvient à retranscrire la folie furieuse de ce dangereux psychopathe de façon bougrement efficace à travers des scènes violente et mémorables, à la fois glaçante et… tragiquement drôle… En plus du Joke, les amateurs apprécieront de voir d’autres guest-stars participer à l’aventure!

Batman - the dark prince charming, planche du tome 1 © Dargaux / MariniSomptueusement mis en image par le trait virtuose et les couleurs sublimes d’Enrico Marini, ce premier tome de Batman - the Dark Prince Charming est indéniablement à la hauteur des attentes qu’avait suscité l’annonce de sa sortie… L’amorce de ce diptyque aux relents de polar harboiled est typiquement le genre de récit qui pourront faire aimer le comics aux aficionados de la BD franci-belge…

Le dessinateur de Rapaces et du Scorpion réalise sans doute un rêve de gosse en mettant en scène ce sombre, charismatique et implacable héros qui a voué sa vie à combattre le crime… S’il a pris beaucoup de plaisir à mettre en scène Batman, ce plaisir est indéniablement communicatif… Et gageons que nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

Suite et fin dans le tome 2 annoncé pour le printemps 2018…


Le Joker. Mon pire ennemi. Mon antithèse. On dit que le diable ne voudrait pas de lui en enfer. On dit parfois la même chose de moi. J’ai tant de fois essayé de l’arracher de ma ville… De Gotham. Mais comme la mauvaise herbe… Il revient toujours.Batman
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.