Haut de page.

Oliver Twist
Oliver Twist


Fiche descriptive

Jeux familial

Purple Brain

Bruno Cathala, Sébastien Pauchon

Maud Chalmel

Iello

2 à 4 joueurs

10 ans et +

45 mn

8 novembre 2017


31€50
Chronique

Jouez les sales gosses!

Vous faites partie d’une bande de gamins des rues à la solde de ce vieux fourbe de Fagin. Ce dernier vous donne un peu d’argent en échange du fruit de vos larcins commis dans les rues de Londres (en fait, il revend beaucoup plus cher ce que vous lui rapportez, mais bon... ).

Au cours des deux manches du jeu, jour et nuit, dérobez le plus d’objets possibles afin de les revendre à Fagin tout en évitant de vous faire remarquer par la police.

Seul le plus riche (n’exagérons rien) à la fin de la partie pourra espérer recouvrer sa liberté !
un excellent jeu!


Twist again à London
Oliver Twist, Bill Tikes alias Stéphane Pauchon © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonParmi les nombreux jeux qui déboulent sur les étals à l’approche de Noël, cet Oliver Twist compte parmi les plus attendus…

Pourquoi? Tout d’abord parce qu’il fait partie de la gamme Classic que Purple Brain dédie aux jeux inspirés par des œuvres littéraires… Et quand on voit la qualité d’édition de leur premier jeu, le Tour du Monde en 80 jours, on ne pouvait qu’attendre le second avec impatience! Ensuite parce que les auteurs ne sont autres que Bruno Cathala et Sébastien Pauchon, deux pointures du jeu de société… Enfin, parce que les illustrations sont signées par la talentueuse Maud Chalmel à qui on doit les illustrations du superbe Noxford…

Règles et matériel

Oliver Twist, quelques Personnage © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonOuvrir une nouvelle boîte éditée par Purple Brain est un plaisir de gourmet… S’inspirant des superbes ouvrages des éditions Hetzel‎, le boitage est une fois encore tout juste incroyable… Superbement illustré, somptueusement maquetté avec un usage subtil du vernis sélectif et des dorures du plus bel effet, cette boîte-tiroir en carton robuste met d’emblée l’eau à la bouche…

Après une séance de dépunchage intensif, préliminaires ludiques appréciés des connaisseurs, il faudra assembler les repaires de chaque joueur, une planque miteuse dans les combles poussiéreux d’un immeuble… Ces éléments confèrent d’emblée un charme indéniable à ce jeu, augmentant l’immersion des joueurs dans le roman de Dickens… Cerise sur le gâteau: ils rentrent montés dans la boîte, ce qui ne gâte rien…
Le plateau réversible avec sa face jour nuit est lui aussi superbe, de même que les cartes personnages rehaussées d’une superbe illustration signée Maud Chalmel… Le meeple Bande est tout juste génial et jetons butin, tuile Fagin et autres cartes cambriolage sont elles aussi particulièrement belles… Un bon jeu se doit de raconter une histoire et force est de reconnaître qu’en plus d’être ergonomique, le matériel est indéniablement de cette trempe là…
Pour pinailler, on pourra regretter que les pièces ne soient pas rondes, sans doute pour répondre à des contraintes de production… Un petit sachet pour ranger les jetons de départ et les jetons récompense aurait aussi été le bienvenue… Mais cela reste purement anecdotique smiley

Oliver Twist, le menaçant molosse de Mr Sikes © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonLa lecture du livret de règles (8 pages) s’avère pour le moins agréable, le tout étant comme de coutume fort bien rédigé… On peut rapidement s’aventurer dans les ruelles de la Londres victorienne à la recherche de rupins à détrousser ou d’appartements cossus à visiter… Oui, c’est amoral… Mais rassurez-vous, la police veille au grain et aura tôt fait de mettre la main sur des membres du gang… qu’elle relâchera si on lui graisse la patte… Oui pour la moralité, on repassera… Mais comme dans le roman de Charles Dickens, la vie des gosses de rues n’était pas tendre alors!


Contenu de la boîte :1 plateau de jeu réversible, 1 tuile Fagin, 13 cartes Personnages, 16 cartes Cambriolage, 1 pion Bande , 88 jetons monnaies (de valeur 1, 5 et 10), 1 sac en tissu pour ranger les jetons Butin ronds (Personnage, Outils de cambriolage et jetons Objets), 9 jetons Objet de départ (hexagonaux) et, pour chacun des quatre joueurs, un repaire en 3D pouvant recueillir le tiroir contenant le dossier de Police…


Déroulement d’une partie

Oliver Twist, Londres le jour © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonMise en place
La mise en place est extrêmement simple et plutôt rapide, le plus fastidieux étant de poser les jetons sur le plateau de jeu…

Deroulement
Le jeu se déroule en deux phases jour et nuit. Dans chacune de ces deux phases, le jeu sera sensiblement différent…

Le principe est relativement simple. A son tour de jeu, le joueur effectue 1 action parmi 3 :

1Rôder:déplacer son personnage d’1 à 4 case et prendre le jeton placé sur la case où on s’arrête. Les jetons sautés sont placés dans le dossier de Police.
S’il prend un jeton Outil de Cambriolage, il le place devant son repaire, visible de tous.
S’il prend un personnage, il pioche une carte Personnage et défausse le jeton. S’il prend un jeton cambriolage (la nuit uniquement), il le défausse, pioche un nombre au nombre de jetons cambriolage différents qu’il possède +1. Il choisit 1 carte parmi celles-ci et replace les autres dans la pioche qu’il mélange avant de se défausser de l’un de ses outils.

2Aller chez Fagin: pour lui refourguer son butin. Pour se faire, le joueur doit posséder une collection d’au moins 3 jetons identiques (ou Joker Portefeuille). Il empoche alors les pièces visibles sur les jetons. S’il en reste, le joueur prend le jeton récompense situé en haut de la pile. S’il a apporté 5 objets identiques ou plus, il bénéficie en outre d’un bonus de 7£.

3Demander de l’aide / se cacher:Le joueur peut utiliser un personnage précédemment rencontré, soit en utilisant sa capacité spéciale, soit en la défaussant pour passer son tour…


Fin de partie
Oliver Twist, Jack Dawkins alias le Renard © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonUne manche s’achève lorsqu’à son tour, un joueur est dans l’impossibilité d’effectuer une action. Remarqué par la police, il doit payer un pot de vin de 4£. S’il possède des combinaisons de 3 jetons ou plus, il peut en tirer quelques menues monnaies (en empochant les pièces indiquées sur le jetons le plus élevé de la combinaison)… Les autres jetons rejoignent son dossier de Police…
Le joueur possédant le plus de jetons différents dans son dossier se voit contraint de graisser la patte du policeman en payant 1£ par type de jeton possédé. Il ne fait pas bon d’être dans le collimateur des policemen…

S’il fait jour, on retourne le plateau et on entame la phase nuit… Sinon, la partie s’achève. Les joueurs totalisent leurs points (en incluant les butins des cambriolages) et le plus riche rachètera sa liberté à Fagin… Pour les autres par contre…

l’Avis de la Rédaction

Oliver Twist, aperçu du matériel © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonLes règles d’Oliver Twist s’avèrent extrêmement simples à comprendre et à expliquer… Mais, comme on pouvait s’en douter avec des auteurs tels que Bruno Cathala et Sébastien Pauchon, le jeu s’avère bien plus subtil qu’il n'y parait au prime abord…

Les rouages du jeu ressemblent à s’y méprendre à ceux d’un certain Sobek, un jeu créé par un certain Bruno Cathala et édité par Gameworks, une structure où travaillait alors un certain Sébastien Pauchon… En effet, les mécanismes de collecte et de rétributions sont tous droits hérités de leur ancêtre égyptien… Mais la corruption, ingénieusement devenue un dossier de police, a été revue et corrigée pour la rendre plus subtile encore, tout en trouvant une explication logique au sein de la nouvelle thématique… Thématique par ailleurs renforcée par l’ajout d’un plateau qui offre une nouvelle dimension stratégique au jeu tout en atténuant subtilement les hasards de la pioche…

Oliver Twist, le (superbe) dos des cartes Personnage © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonL’idée des deux phases et leurs subtiles variations est tout bonnement excellente : Le jour, on sait où l’on met les pieds… Tout en détroussant les badauds, on peut préparer les cambriolages de la nuit en collectant des outils nécessaires aux lucratifs fricfrac… Car s’y aventurer sans préparation est entièrement soumis au hasard puisqu’on ne pioche alors qu’une seule carte, qui peut s’avérer désastreuse… La nuit, tout se complique (mais pas trop) puisque seule une partie des jetons est dévoilée… De plus, comme des jetons cambriolage viennent s’ajouter au sac, de nombreux jetons seront inutilisés au cours de la manche, laissant une part d’ombre sur les objets convoités… Mais à cette époque, l’éclairage au gaz n’en n’était qu’à ses balbutiements! Quoi de plus normal que d’avancer un peu au feeling et de profiter au mieux des opportunités qui s’offrent à vous!

Oliver Twist, Personnages © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonLe principe diabolique du Marienbad prend alors tout son sens, surtout lorsque deux joueurs s’affrontent! Préférer jouer la sécurité ou pendre un jeton lucratif en garnissant son dossier de Police… Choisir d’en prendre un moins lucratif juste pour empêcher un adversaire de le faire… Les stratégies sont multiples et variées… D’autant que primes de rapidité, malus de fin de manche, capacité des personnages mais aussi possibilité de les défausser pour casser le tempo du jeu en passant son tour rendent les parties tendues et nerveuses à souhait… Les joueurs s’observent en chien de faïence pour tenter d’optimiser leurs coups tout en entravant celui des autres…

Autre changement: les joueurs sont désormais limités dans le nombre d’objets collectés, ce qui évitait des coups faramineux (certes risqués à cause du Scribe!) rendus possibles à Sobek… Et cette limite est judicieusement induite par la structure même du repaire en 3D qui permet en outre à l’impitoyable Juge Fang d’utiliser facilement sa redoutable capacité de forcer un joueur à se défausser des jetons qui dépassent… Rien ne semble avoir été laissé au hasard dans la conception de ce jeu où matériel, thématique et mécanique sont en parfaite osmose…

Oliver Twist, le sinistre Fagin © Purple Brain / Chalmel / Cathala / PauchonDe par le nom de ses auteurs, celui de l’éditeur et la qualité des illustrations, Oliver Twist était de par chez nous l’un des jeux les plus attendus de cette fin d’année… Dans ce jeu superbement édité par Purple Brain, Bruno Cathala et Sébastien Pauchon revisitent avec brio les mécanismes de Sobek en transposant l’action dans la Londres victorien…

Rangé dans une boîte-tiroir tout juste somptueuse, le matériel, superbement illustré par Maud Chalmel, s’avère particulièrement immersif et raconte à lui seul une histoire… Difficile de ne pas être séduit par la parfaite osmose qui existe entre mécanismes, matériel et thématique pour ce jeu de parcours et de collection qui, au final, s’avère meilleur encore que l’original… Ce qui n’est pas peu dire!

Si vous cherchez un jeu familial simple mais bougrement malin à glisser sous le sapin, Oliver Twist est indéniablement le candidat idéal!



On aime...

la boîte-tiroir tout juste somptueuse
le matériel original et immersif qui a lui seul raconte une histoire
les règles fluides et les interactions multiples
les subtiles différences entre le jour et la nuit

On n'aime pas...

l’apologie du vol smiley
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.