Haut de page.

1918 - le Der des ders
La guerre des Lulus


Fiche descriptive

Aventure

La guerre des Lulus

Tome 5

Régis Hautière

Hardoc

Hardoc

Casterman

15 Novembre 2017


13€95

9782203126305

Chronique
1918 - le Der des ders
Au terme d’une guerre…

Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée.

Enrôlés malgré eux par une société secrète, les quatre orphelins sont contraints de se séparer. Cette séparation, la toute première depuis qu'ils se connaissent, pourrait être beaucoup plus longue qu'ils ne l'imaginent...
un excellent album!


Au terme d’une guerre…
La guerre des Lulus, planche du tome 5 © Casterman / Hardoc / HautièreAvec leur Guerre des Lulus, Régis Hautière et Hardoc nous entraînent dans les coulisses de la Der des ders à la suite d’une bande de gamin courageux et insouciants…

Picardie. 1914. Lorsque les troupes évacuent l’orphelinat qui va de l’abbaye de Valencourt Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig étaient une fois de plus en train de faire le mur… Les Lulus se retrouvent isolés entre deux lignes de front et vont devoir s’organiser pour survivre alors que les troupes allemandes investissent leur orphelinat… Mais la guerre qui ne durerait que quelques semaines s’est enlisée… La jeune Lucie rejoindra un temps leur petite troupe dont l’innocence va se fracasser sur la réalité de la guerre, avant qu’il ne la raccompagne auprès de sa grand-mère puis reprennent leurs pérégrinations au cœur d’une France meurtrie…

Les Lulus espéraient trouver un havre de paix dans une masure abandonnée au cœur de la forêt… Mais, surpris par un homme en arme, les voilà enfermés au fond d’une cave sordide… Après un interrogatoire en règle, nos vaillants Lulus comprennent qu’ils sont tombés dans le repaire d’une organisation de résistant, la Société des Gentils Hommes…

En échange de leur liberté, ils vont demander à Luigi et Lucien de se faire engager dans le château qui sert de centre de commandement au Kronprinz, le propre fils de l’Empereur pour espionner les manœuvres allemande… Ludwig et Lucas resteront avec les Gentils Hommes pour s’assurer de la fiabilité des Lulus…

Voilà nos quatre gamins séparés pour la première fois… Leur séparation ne devait durer que quelques semaines… Elle durera beaucoup plus…


Un récit touchant et généreux mis en images avec sensibilité…
La guerre des Lulus, planche du tome 5 © Casterman / Hardoc / HautièreBien malgré eux, au fil des tomes, des épreuves et des rencontres, les Lulus ont gagné en assurance et en maturité et sont passé de l’insouciance de l’enfance aux prémisses de l’âge adulte… Avec le quatrième album, nous avions quitté les Lulus en bien fâcheuse posture et c’est en bien fâcheuse posture qu’ils entament ce présent opus…

Porté par ces jeunes héros, le récit aventureux de Régis Hautière s’avère particulièrement entraînant, et ce présent opus s’avère particulièrement riche en péripéties, en drames et en rebondissements. Plus sombre que les précédents albums, ce cinquième tome nous entraînent bien au-delà de la fin de la guerre mais de nombreuses questions restent encore en suspend car lorsque sonne l’armistice en mai 1945, nos Lulus sont encore loin de s’être retrouvé… Difficile de ne pas être séduit par la structure narrative de l’album et par la maîtrise du scénariste de l’art de l’ellipse…

Un spin-off dessiné par Damien Cuvillier baptisé la Perspective Luigi viendra lever le voile sur le séjour des Lulus dans le camp concentrationnaire de Holzminden et nous ne pouvons qu’espérer que les auteurs se retrouvent pour nous conter les retrouvailles des Lulus après-guerre qui ne sont qu’esquissées dans ce présent album, laissant place à une délicieuse frustration…

Hardoc signe une fois encore un album somptueux à la narration parfaitement maîtrisée. Son trait sensible et généreux insuffle cette dose d’humanité qui rend chacun de ses personnages particulièrement touchants. Il a sur faire vieillir ses jeunes héros de façon subtile et saisissante alors que son sens du cadrage et du mouvement font une fois de plus merveille, de même que sa colorisation soignée…
La guerre des Lulus, planche du tome 5 © Casterman / Hardoc / Hautière
Ce cinquième tome semble mettre un terme à la chance insolente de nos quatre Lulus, lancés malgré eux dans une guerre qui les dépasse, qu’ils tentent de fuir et qui les rattrape, inexorablement… Prenant un tournant résolument, le scénario solidement charpenté de Régis Hautière est une fois encore remarquablement mis en image par le trait énergique et expressif de Hardoc.

La Der des Der referme la Guerre des Lulus, une série intelligente, touchante et captivante qui aborde ce drame humain par le petit bout de la lorgnette, à la hauteur d’une poignée de gosses jetés sur les routes d’une Europe meurtrie par la guerre…

Mais ce tome ne marque pas la fin de leurs aventures… Régis Hautière devra encore nous raconter leurs retrouvailles, après avoir levé le voile sur le séjour de quelques mois des Lulus dans l’Allemagne du troisième Reich dans un premier spin-off…


C’était la première fois depuis du conflit que notre groupe était séparé. Même avant la guerre, à l’orphelinat, il était rare que nous nous perdions de vue plus d’une heure. Ça nous faisait tout drôle. Nous pensions que cette séparation ne durerait que quelques jours, quelques semaines tout au plus. Nous nous trompions lourdement…le narrateur
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.