Haut de page.

Nuées noires, voile blanc
Azimut


Fiche descriptive

Anticipation

Azimut

Tome 4

Wilfrid Lupano

Jean-Baptiste Andréae

Jean-Baptiste Andréae

Vents d'Ouest

Hors Collection

10 Janvier 2018


13€90

9782749308487

Chroniques
Les aventuriers du temps perdu
Un irrésistible conte baroque, burlesque et poétique
Que la belle meure
un conte poétique et azimutée
Les Anthropotames du Nihil
Que de temps perdu à gagner du temps! (*)
Nuées noires, voile blanc
Winter is coming

Un fabuleux voyage dans les secrets du temps C’est comme un éternel recommencement : de nouvelles fiançailles sont organisées pour Manie Ganza!

La belle est promise à devenir cette fois-ci la cent troisième épouse du seigneur du désert, le grand mamamouchi Baba Musiir. Mais ce dernier, si puissant soit-il, sera-t-il capable de résister à la jalousie maladive de l’Arracheur du temps?

Sans parler du poète Eugène, capable de tout par amour, ou de la reine d’Éther, prête à réveiller des puissances enfouies (et pour de bonnes raisons) pour se venger de la beauté de sa fille.

Et pendant que Manie déchaîne les passions, le temps, lui, continue de filer...
un excellent album!


Winter is coming
Azimut, planche du tome 4 © Vents d'Ouest / Andréae / LupanoWilfrid Lupano et Jean-Baptiste Andréae nous entraînent une fois encore dans leur univers poétique, baroque et azimuté à la suite d'improbables héros pour un quatrième tome aux accents orientalistes…

Cela en deviendrait presque une ritournelle : on s’apprête pour la nième fois à célébrer les fiançailles de Manie Gaza… La belle et sensuelle jeune femme est cette fois-ci promise au grand cruel Baba Musiir qui va convoler pour la cent troisième fois… La belle ne se fait guère d’illusion, tout puissant qu’il soit, le bonhomme aura une fin funeste, l’Arracheur du Temps n’étant pas très partageur…

Pour compliquer l’histoire, Eugène, transi d’amour, s’invite à la fête pour tenter avec ses compagnons de tirer Manie des griffes du mamamouchi alors que la Reine Ether, jalousant la beauté de sa fille, s’apprête à réveiller des puissances anciennes et maléfiques…


A (delicious) strange filing of « déjà lu »…
Après un prologue intrigant et déroutant, Wilfrid Lupano poursuit son récit débridé qui semble s’inspirer de l’essence même des contes pour tisser un histoire où le non-sens règne en maître…

Difficile de ne pas penser à l’Alice de Lewis Carroll dans ce maelström de personnages loufoques mais attachants, de bestioles mécaniques improbables, d’architectures fantastiques… le tout s’inscrivant dans un univers étrange baigné de merveilleux et de mystères insondables dont les auteurs se gardent bien de nous donner les clefs afin de permettre à chaque lecteur de se projeter dans l’histoire, participant à la manière à la construction du récit…
Azimut, case du tome 4 © Vents d'Ouest / Andréae / Lupano
Ce quatrième et avant dernier opus nous entraîne dans l’univers des mille et une nuit accomodés à la sauce délicieusement absurde des Monthy Python avec poursuites endiablées en tapis volant, l’invocations de sombres nuées, de nouvelles fiançailles à l’issue sans doute fatale, des désirs inavouables et des amours contrariés, un étrange amour maternel à Blanche-Neige, d’inquiétants songes prophétiques, une guerre dantesque, des sacrifices, le cri de l'ultime souffrance annonciateur (William Goldman) d’un hiver très vigoureux…

Scénariste et dessinateur se complètent à merveille sur cette série, chacun apportant sa pierre à l’édifice de cet univers fantasmagorique, le dessin virtuose et colorée de Jean-Baptiste Andreae donnant vie aux personnages imaginés par Wilfrid Lupano qui fait peu cas du cartésianisme pour laisser libre cours à son imagination fertile et débordante qui confère à l’ensemble une british touch déstabilisante et indéniablement envoûtante…
Azimut, cases du tome 4 © Vents d'Ouest / Andréae / Lupano
Quel plaisir que de se replonger dans l’univers délicieusement absurde, indéniablement poétique et absolument jubilatoire concocté par deux auteurs oh combien talentueux… Trempé dans le même encrier que celui utilisé par Lewis Caroll pour écrire son Alice au Pays des Merveilles, la plume de Wilfrid Lupano poursuit les aventures de la sensuelle Manie Gaza qui tente tant bien que mal d’échapper à son destin et aux affres du temps…

Sublimé par les dessins fantasmagoriques de Jean-Baptiste Andréae, ce conte poétique et burlesque n’en finit plus de nous enchanter sans jamais lever le voile sur les mystères du monde d’Azimut, une série qui hantera durablement les lecteurs, même une fois l’album refermé… L’hiver arrive… débouchera-t-il sur un nouveau printemps?


Il faut bien tuer le temps pendant que mon amour parcourt le monde...Le créateur d’oiseau mécanique

Azimut, planche du tome 4 © Vents d'Ouest / Andréae / Lupano
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.