Haut de page.

La bataille de Dagu
Laowai


Fiche descriptive

Aventure

Laowai

Tome 2

Alcante, Laurent-Frédéric Bollée

Xavier Besse

Xavier Besse

Glénat

Grafica

17 Janvier 2018


13€90

9782344010549

Chroniques
La guerre de l'opium
Entre le marteau et l’enclume
La bataille de Dagu
Chasser le Dragon

François Montagne s’est révolté lorsqu’il a découvert que ses supérieurs utilisaient la guerre contre la Chine pour se livrer à un odieux trafic d’opium. Lui qui pensait laver l’honneur de sa famille comprend désormais que sa propre patrie s’enlise dans le déshonneur : François est pris en étau entre ses anciens frères d’armes et l’ennemi chinois!

La première victime d’une guerre est souvent la vérité, dit-on – François en fait la douloureuse expérience. Plus que jamais, alors que les événements se précipitent et que les armées anglaise et française se rapprochent de Pékin, il se retrouve en plein cœur de la guerre de l'opium !
un excellent album!


Chasser le Dragon
Laowai, planche du tome 2 © Glénat / Besse / Alcante / BolléeAssociant leur plumes aux crayons et aux pinceaux du talentueux Xavier Besse, Alcante et Laurent-Frédéric Bollée poursuivent leur récit d’aventure historique dans la Chine du milieu du XIXe siècle, alors que commençait la méconnue Guerre de l’Opium…

Prenant pour prétexte l’exécution barbare d’un prêtre catholique, la France et l’Angleterre entrent en guerre contre la Chine pour contraindre l’Empereur à respecter le traité de Tianjin. Pétris d’idéaux, François Montagne et son ami Jacques Jardin débarquent dans l’Empire du Milieu avec l’armée française, pour laver l’honneur de sa famille… Bien vite, il va comprendre que les puissances européennes ne sont pas entrées en guerre pour des raisons politiques mais pour des raisons bassement mercantiles afin de pouvoir imposer à la Chine le lucratif commerce de l’opium…

Laissé pour mort, François va être recueilli par un pêcheur empli de sagesse qui va le soigner avant de le reconduire à la concession française. Là, il va croiser Valentine Préau, une jeune journaliste ambitieuse anglaise, amie de Victor Hugo, désireuse de dénoncer cette guerre inique destinée à écouler l’opium produit en Inde… Traqué comme un déserteur, il est contraint de s’enfuir et trouve refuge chez Jia-Li, espérant rencontrer le Général Mautauban le lendemain pour lui révéler les manigances de certains officiers… Durant la nuit, il met empêche la belle veuve de se faire enlever, s’attirant les bonnes grâces du général qui le réintègre dans l’armée au bénéfice du doute, au grand dam du sergent Marais…

Les événements se précipitent alors que la guerre s’apprête à embraser la Chine…


Un récit d’aventure historique à grand spectacle et somptueusement mis en scène…
Laowai, case du tome 2 © Glénat / Besse / Alcante / BolléeAvec Lao Wai, Alcante et Laurent-Frédéric Bollée lèvent le voile sur un pan méconnu de l’histoire de France, immergeant le lecteur au cœur de la Chine du XIXe siècle alors que la politique impérialiste battait son plein et que les empires coloniaux se comportaient comme les narcotrafiquants d’aujourd’hui. Prenant pour prétexte le massacre de chrétiens, Français et Britanniques vont enterrer leurs anciennes querelles pour mener une guerre contre la Chine impériale et lui imposer l’autorisation du commerce de l’opium, jusqu’alors illégal…

Précis et finement retranscrit, ce contexte historique sert de cadre aux aventures du bouillonnant François Montagne, soldat idéaliste venue en Chine pour venger la mort de son oncle, prêtre catholique dont la fin tragique et barbare, inspirée par celle d’Auguste Chapdelaine, nous a été contée au début du tome 1. Les scénaristes ont su prendre le temps de nous rendre le personnage attachant pour rendre l’histoire plus prenante encore, par le truchement de flashback venant préciser sa relation avec son oncle notamment… Pris entre le marteau et l’enclume, entre ses idéaux et la sombre réalité aussi bien qu’entre la coalition franco-britanique et la Chine, il aura fort à faire pour sortir indemne de cette dangereuse aventure, d’autant que la séduisante Jia-Li semble jouer un jeu trouble et que Marais semble avoir trouvé un formidable moyen de pression sur le jeune soldat…

Alors que la guerre de l'opium qui allait opposer trois empires couvait, celle-ci va éclater dans ce second opus, formidablement retranscrite par l’impressionnant Xavier Besse… Le dessinateur que nous avions découvert avec l’excellent Insane (scénarisé par Le Michaël Galli) signe de planches fluides et magnifiquement composées, portées par un découpage soigné et des cadrages vertigineux qui accentuent le dynamisme de ce récit d’aventure. Ses couleurs directes mettent en valeur l’élégance de son trait et soulignent à merveille l’ambiance de chacune des scènes qui constituent l’histoire. Sa reconstitution du Palais d'Eté ou de la Bataille de Dagu qui donne son titre à l’album, s’avèrent particulièrement impressionnantes…

Laowai, planche du tome 2 © Glénat / Besse / Alcante / BolléeLa guerre tant redoutée a éclaté, entraînant François Montagne et son ami Jacques au cœur de la tourmente… Le sergent Marais, plus hargneux que jamais, semble avoir trouvé le moyen de pression obligeant Montagne à le laisser agir à sa guise… Il se trompe lourdement et son erreur risque de lui coûter cher…

S’appuyant sur une solide documentation et un contexte historique finement retranscri, Alcante et Laurent-Frédéric Bollée tissent un récit d’autant plus entraînant qu’il s’appuie sur un personnage attachant et profondément humain dont ils ont pris le soin d’esquisser et d’affiner le portrait au fil des pages. Le scénario à grand spectacle concocté par ce duo d’auteurs est somptueusement mis en scène et en images par un Xavier Besse particulièrement inspiré qui signe des planches de toute beauté…

Formidable récit d’aventure historique, ce second tome de Lao Wai s’avère être à la hauteur de l’excellent premier opus…


- Pourquoi m’avez-vous aidé? Vous avez bien vu que je porte un uniforme français pourtant!
- Même dans la plus laide des huîtres on trouve parfois des perles… Et dis-moi, cette balle que j’ai extraite de ton épaule avait-elle été tirée par un chinois ?Dialogue entre François Montagne et son sauveur

Laowai, case du tome 2 © Glénat / Besse / Alcante / Bollée
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.