Haut de page.

Le Dernier Espoir
Andor


Fiche descriptive

Jeux familial

Andor

Iello

Michael Menzel

Michael Menzel

Iello

2 à 4 joueurs

10 ans et +

60 mn

octobre 2017


42€90
Chronique

Au terme de leurs expéditions criminelles, les Kradhers avaient enlevé d'innombrables habitants du royaume d'Andor. Cependant, les Héros étaient enfin de retour et bien décidés à libérer les prisonniers. Sans tarder, vous vous lancez dans votre plus grande dans le sud du pays.

De l'autre côté des Montagnes grises vous attendent des guerriers squelettes sans pitié, sous les ordres de Kradhers géants. Les quatre Boucliers magiques vous permettront-ils de surmonter ces terribles dangers?

Vous êtes... le dernier espoir du royaume.
un chef d'oeuvre!


Le souffle de l’Aventure
Andor, le Dernier Espoir, Fiches de Perso © Iello / MenzelC’est avec jubilation que nous nous sommes lancé dans cette ultime aventure concoctée par Michael Menzel pour son jeu Andor… Car Andor propose une expérience de jeu unique et savoureuse, à mi-chemin entre le jeu de rôle et le jeu de plateau, le tout porté par des scénarios captivants…

Les infâmes Kradhers ont enlevé de nombreux habitants du royaume d’Andor mais nos valeureux héros sont enfin de retour et se lancent sans tarder à leur suite pour les libérer. Par-delà les Montagnes Grises, ils devront affronter des hordes de squelettes et d’autres créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres… Seront-il à la hauteur de leur réputation?

Règles et matériel

Andor, le Dernier Espoir, un bouclier © Iello / MenzelContrairement à l’excellent Andor - Voyage vers le Nord, Andor : Le Dernier Espoir est un stand alone qui ne nécessite pas la boîte de base pour se lancer dans l’aventure… Comme les boîtes précédentes, celle-ci est superbement illustrée par Michael Menzel, à la fois auteur et artiste. Le matériel contenu dans la boîte est une fois encore de toute beauté, ergonomique, et incroyablement immersif…

On retrouve un immense plateau réversible, promesse d’aventures mémorables, 7 Scénarios (et donc 7 paquets Légendes) dont un d’introduction qui permet de découvrir la mécanique du jeu in situ. Au chapitre des nouveautés, on trouvera un campement et un convoi (en 3D s’il vous plaît), de nouveaux monstres, des jetons pont, grotte, et nourriture qui seront autant de mécanismes supplémentaires… L’argent semble avoir disparu… les héros ne seront plus mûs par l’appât du gain…

Andor, le Dernier Espoir, de valeureux héros © Iello / MenzelLa règle est constituée de deux livrets : une Légende introductive (4 pages) permettant aux nouveaux joueurs de découvrir les principaux rouages du jeu et un Livret Complémentaire (8 pages) présentant le matériel, les enjeux, les actions des héros, les différents éléments du jeu, les objets et les spécificités des squelettes…


Contenu de la boîte : 1 plateau recto-verso, 46 pions avec leur support en plastique, 1 plateau de Combat/Objets , 1 Convoi , 1 Campement, 121 tuiles en carton, 144 grandes Cartes, 3 petites cartes, 4 fiches Héros, 22 dés, 9 disques, 6 cubes, 1 Narrateur, 15 sachets de rangement.


Déroulement d’une partie

Andor, le Dernier Espoir, la légende d'initiation © Iello / MenzelMise en place
La mise en place dépend de chaque scénario et, avec la pratique, elle s’avère particulièrement fluide… pour peu que tous les joueurs mettent la main à la pâte…

Deroulement
Le déroulé du jeu reste sensiblement le même : à son tour de jeu, le joueur peut, en avançant son pion sur la ligne de temps d’une case (1 heure), déplacer son pion ou combattre un adversaire…

A chaque lever du soleil, les créatures se déplacent vers le campement ou le convoi… Les squelettes avancent par horde, façon zombis, en se rapprochant du joueur le plus proche (si personne n’est à proximité, ils restent sur place). Changement de taille : les joueurs devront se sustenter sous peine de perdre des points de Volonté ou de Force si la volonté leur fait défaut.

l’Avis de la Rédaction

Andor, le Dernier Espoir, aperçu du matériel © Iello / MenzelMagique et envoûtante! Cette nouvelle campagne (terme rôlistique désignant un corpus de plusieurs scénarios) pour Andor s’avère une fois encore une formidable expérience de jeu… Bien que basée sur une mécanique analogue au jeu de base, cette nouvelle boîte apporte son lot de nouveauté qui confère aux parties une saveur unique...

La nécessité d’obtenir de la nourriture, toujours disponible dans le campement, modifie grandement la façon de jouer : les héros étoileront par rapport à ce dernier mais auront l’obligation de s’en éloigner pour mener à bien certaines quêtes durant lesquelles ils devront se débrouiller pour glaner de quoi manger sous peine de s’affaiblir au fil des jours…

Andor, le Dernier Espoir, d'inquiétants grands méchants © Iello / MenzelLa double gestion nourriture / or aurait inutilement alourdi le jeu… C’est pourquoi l’auteur a eu la bonne idée de supprimer l’argent, la simple rencontre d’un marchand permettant d’acquérir l’équipement de son choix… Cela reste d’ailleurs cohérent avec la dimension narrative d’Andor : les héros sont à présent chevronnés et les multiples aventures et quêtes qu’ils ont menées les tiennent sans nul doute durablement à l’abri du besoin.

Difficile de rester insensible à la geste épique proposée par ce supplément. Le savoureux équilibre entre jeu et aspect narratif s’avère encore on ne peut plus immersif et chacune des légendes que nous propose le jeu est un véritable chalenge… d’autant que Michael Menzel fait une nouvelle fois preuve d’inventivité pour surprendre les joueurs… Et une certaine Légende marquera profondément les joueurs, croyez-nous sur parole!

Andor, le Dernier Espoir, pour une poignée de monstres © Iello / MenzelMême s’il est présenté comme le dernier volet de la saga, on ne peut qu’espérer une suite à cette aventure épique coopérative qui immerge les joueurs dans des quêtes d’envergure, leur donnant la furieuse impression d’être membre d’une sorte de Communauté de l’Anneau… D’ailleurs, un Nouvel Espoir n’amorçait-il pas la première trilogie de Star Wars?

Doté d’un matériel superbement illustré par Michael Menzel, ce troisième volet nous donne une fois encore la furieuse impression de vivre une aventure digne du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien… Chaque tour / jour, les joueurs vont être confrontés à des choix cornéliens, s’efforçant de faire face, ensemble (ou pas smiley), aux nouvelles menaces qui se dresseront sur leur route.

Si le jeu est un stand alone pouvant parfaitement se jouer de façon décrochée, il nous faut cependant vous prévenir : si vous goûtez à ce troisième volet, vous ne pourrez résister à l’envie de vous aventurer dans les premiers chapitres!

Andor, c’est le plus rôlistique des jeux de plateau… l’Aventure avec un grand A! et Ce Dernier Espoir ne dépareille pas des deux opus précédents!



On aime...

les illustrations superbes et immersives
la dimension narrative savamment travaillée
l’impression de vivre une aventure épique
les nouveaux mécanismes

On n'aime pas...

comment ça le dernier volet ???
l’absence d’une bande son smiley (mais Howard Shore fait très bien l’affaire !)
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.