Haut de page.

Bots #2
Bots


Fiche descriptive

Science-Fiction

Bots

Tome 2

Aurélien Ducoudray

Steve Baker

Steve Baker

Ankama

26 Janvier 2018


14€90

9791033504320

Chroniques

War hol et Rip-r se retrouvent dans un pénitencier à haute surveillance. Ils doivent assurer leur survie et celle de l'enfant, mais surtout s'échapper afin de poursuivre leur quête, à savoir : retrouver les humains survivants afin de leur confier l'enfant.
un excellent album!


Oh my Bots!
Bots, planche du tome 2 © Alkama / Baker / DucoudrayUn an, onze mois et 11 jours et une poignée de nanosecondes après la publication du jubilatoire premier tome de la série, voici que nos robots-héros préférés sont enfin de retour (non, Nono, désolé, on ne parle pas de toi)…

On retrouve War-Hol et Rip-R en bien fâcheuse posture et on les retrouve tout naturellement dans l’huile de vidange jusqu’à la carte mère… Après avoir été arrêté dans les tristes et fracassantes conditions que l’on sait à l’issue de leur rocambolesques aventures, les voilà jugés pour un crime qu’ils n’ont pas (vraiment) commis…

Après un procès aussi retentissant qu’expéditif avec un proche témoin à charge (on n’est jamais trahi que par les siens), les voilà expédiés dans le sinistre pénitencier de Ryk-er pour un débit illimité…

Les portes du pénitencier (air connu) ont tôt fait de se refermer sur nos pauvres héros, leur cyber-chien Snoop-i et Bé-Bé, le petit Ohm… Le temps d’apprendre les us & coutumes locales, voilà qu’ils sont contactés par des Ohm résistants qui voient dans l’Ohm miniature leur nouveau Messie.

Reste pour War-Hol et Rip-R à jouer la saison 47 de Prison Break pour confier le bébé à la résistance…

Bots, planche du tome 2 © Alkama / Baker / Ducoudray
Un récit de SF fun, intelligent et incroyablement rafraîchissant…
War-Hol et Rip-R vont donc découvrir les joies de l’univers carcéral et l’accueil du GM (Gentil Maton) donne d’emblée le ton (et ce n’est pas bon): ça ne sera clairement pas une partie de plaisir! Mais qu’importe tant qu’ils peuvent veiller sur le petit Ohm! Le soucis c’est que les batteries biberon semblent défaillante et qu’il va devenir difficile de nourrir Bé-Bé!

Bots, planche du tome 2 © Alkama / Baker / DucoudrayAurélien Ducourdray poursuit son récit de science-fiction de façon on ne peut plus jubilatoire, étoffant son univers avec des flashbacks bien conduits qui lèvent le voile sur la (presque) fin de l’humanité, donnant corps au cauchemar de Stephen Hawking… Il introduit une foule de personnages tous plus déjantés les uns que les autres, leur servant des dialogues truculents truffés de composantes robotiques… Il détourne avec un humour irrésistible les codes de l’univers carcéral, truffant son récit de références et d’easter egg qui rendent la lecture particulièrement ludique…

Dans un film, certaines scènes deviendrait rapidement culte, telle l’intervention du grand-père de Rip-R au procès, la réunions des Meurtriers Anonymes, le robot poubelle qui à la fin de l’album a enfin les moyens de faire respecter son point de vue ou le messie décati qui murmure à l’oreille cybernétique de Rip-R, prenant le lecteur totalement au dépourvu… Le chapitrage confère un rythme délicieusement feuilletonesque à l’ensemble et la chute, totalement inattendue, s’avère tout à la fois prometteuse et indéniablement frustrante…

Il faut dire que son comparse dessinateur Steve Baker s’en donne à cœur joie dans ce récit d’anticipation qui, sous couvert de boulons, processeur et autres barrettes de ram parle tant de l’humanité en général que de la parentalité en particulier… De l’humanité car la société générée par les robots ressemble peu ou proue à la notre, dans une version grinçante et délicieusement caricaturale… de la parentalité car Rip-R et War-Hol vont devoir apprendre à s’occuper d’un Bé-Bé dont ils ne comprennent pas vraiment le fonctionnement, donnant lieu à des scènes particulièrement irrésistibles…
Le trait tout en rondeur de Steve Baker lui permet de mettre en scène de façon débridée les scènes de pure comédie, et de façon presque désinvolte celles qui sous d’autres crayons auraient été insoutenables… Mais aussi et surtout de donner vie à des robots en conférant à ces boîtes de conserve des attitudes profondément humaines qui les rende par la même particulièrement attachants…
Bots, planche du tome 2 © Alkama / Baker / Ducoudray
On retrouve avec ce nouvel opus tout ce qui faisait le charme du premier : un univers décalé et joyeusement azimuté, des robots attachants, un langage délicieusement geek qui confère à l’ensemble une touche inimitable et un dessin nerveux et incroyablement expressif…

Associant sa plume aux crayons nerveux de Steve Baker, Aurélien Ducourdray signe un scénario déjanté et inventif qui, sous des couverts de récit d’anticipation jubilatoire et débridé aborde des sujets graves ou sérieux, pointant les travers de notre société où abordant la parentalité de façon détournée…

Au vu du plaisir que nous avons pris à lire cet album, on regretterait presque que le prochain tome en soit l’ultime mise à jour… Bots est indéniablement une série fun et jubilatoire dores et déjà incontournable!


- C’est une honte, une mascarade de procès! Antivirus partout ! Firewall nulle part! Rip-R
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.