Haut de page.

Dragons
Dragons


Fiche descriptive

Jeux familial

Matagot

Bruno Faidutti

David Cochard

Matagot

3 à 6 joueurs

8 ans et +

30 mn

15 juin 2018


13€50
Chronique

Qui vous a dit que les Dragons étaient tous cupides et passaient le plus clair de leur temps assis sur leur trésor ? La vérité n’est pas si loin, à ceci près qu’il faut manger !


Dans ce mémorie signé Bruno Faidutti, chaque joueur incarne un dragon dont le but est d’amasser le plus beau, le plus grand, le plus gros, le plus brillant des trésors. Mais attention, si vous n’arrivez pas à nourrir correctement votre Dragon la partie est perdue !
un excellent jeu!


Cupides Dragons!
Dans Dragons, les joueurs incarnent des dragons désireux de trôner sur une montagne d’or…

Règles et matériel

Dragons, deux cupides dragons © Matagot / Cochard / FaiduttiDifficile de ne pas tomber en arrêt devant la superbe illustration de couverture signée par le talentueux David Cochard… Placide, hargneux, cupide, chacun de ses dragons est une petite merveille d’expressivité et l’ensemble pose d’emblée le thème. Les joueurs vont s’écharper pour s’emparer du plus gros trésor… Une fois la boîte ouverte, on découvre une série de cartes toutes plus jolies les unes que les autres et dont le dos représente un énorme tas d’or… On y trouve aussi de magnifiques figurines dragons, pas très utiles dans le déroulement du jeu et donc, rigoureusement indispensables comme aimait à le dire Jérôme Bonaldi..

Dragons, pierres précieuses, pièces d'or et anneau encore unique © Matagot / Cochard / FaiduttiLa règle (4 pages) est un modèle de clarté, de concision et de fluidité… On appréciera les commentaires joyeusement décalés qui exposent les raisons d’être des différents mécanismes de décompte…

.
Contenu de la boîte : 104 cartes Trésor, un bloc de 150 fiches de score et, pour chacun des 6 joueurs : 1 (superbe) figurine en carton avec son socle en plastique et 1 aide de jeu.


Déroulement d’une partie

Dragons, deux autres cupides dragons © Matagot / Cochard / FaiduttiMise en place
La mise en place s’avère particulièrement rapide: les cartes Trésor sont mélangées en 4 tas (3 à 5 ou 6 joueurs) à peu près égaux dont chacun représentera une année de pillage. On révèle une carte Trésor par joueur autour de la pioche et la partie peut commencer…


Deroulement
A son tour de jeu, le joueur peut effectuer l’une des actions suivantes : Dragons, le carnet de score © Matagot / Cochard / Faidutti

1Piocher une carte et la poser face visible sur l’une des piles Trésor.
2Poser son dragon sur une pile libre de son choix. Le Dragon ne joue plus jusqu’à la fin de l’année.

La manche s’achève dès qu’un seul dragon est en jeu. Ce dernier s’empare de la pile restante et des cartes restantes dans la pioche, les autres Dragon prenant les cartes situées sous leur figurine… Les cartes sont triées par type devant chaque dragon…
Dragons, un petit coup de polish? © Matagot / Cochard / Faidutti
On entame une seconde manche / année avec la pile de carte Trésor suivante…

Fin de partie
La partie s’achève après la dernière année…
Le joueur possédant le moins de nourriture est purement exclu du concours du meilleur dragon…

Les dragons restants procèdent alors à un décompte de leur trésor : les pièces d’or rapportent 1 point, l’Anneau 7 (s’il est unique !), les bijoux 10 points par tranche de 3 bijoux identiques, les accessoires de chevaliers 10 points par panoplie complète, les pierres précieuses 12 points au joueur majoritaire et le polish donc chaque pot vaut autant de points que de pot en possession du joueur. Le joueur totalisant le plus de points remporte comme il se doit la partie…

l’Avis de la Rédaction

Dragons, le (superbe) dos des cartes © Matagot / Cochard / FaiduttiCette dernière création du prolifique Bruno Faidutti est une petite merveille de simplicité et de finesse

Simplicité car le corpus de règles s’avère on ne peut plus simple à assimiler ou à expliquer… Finesse car il faudra plus d’une partie pour appréhender les subtilités du décompte final…

Pour commencer, l’élimination du ou des joueurs possédant le moins de nourriture s’avère particulièrement subtile… et brutale : les dragons thésaurisant à tout va et négligeant de faire des provisions pour les rudes hivers perdront ainsi toute chance de gagner… de même que ceux trop gourmands qui ne pensent qu’à s’empiffrer au détriment de l’accumulation de trésor! Bref, il faudra Dragons, la panoplie du parfait petit chevalier © Matagot / Cochard / Faiduttisurveiller de près le garde-manger des autres dragons pour essayer de ne pas être celui qui se fera éjecter…

Ensuite, chaque type de cartes se décompte différemment : unicité (l’anneau), accumulation (pièces d’or), collection (bijoux et panoplie du petit chevalier) ou majorité (gemmes), sans oublier le polish qui peut assurer la victoire pour peu que des dragons peu regardant laissent un joueur s’en emparer!

Dragons, quelques victuailles © Matagot / Cochard / FaiduttiLa composante de mémorisation confère tout son sel au jeu. Car le joueur ne se contente pas de piocher et de poser sa carte au petit bonheur la chance, loin de là!… Les joueurs devront s’efforcer de retenir les cartes posées dans chaque pile trésor, tenter d’y accumuler des cartes, soit en espérant pouvoir s’en emparer, soit pour tenter les adversaires de le faire et se réserver une autre pile… Et l’idée simple mais diabolique de donner au dragon le plus patient (le dernier encore en jeu) les cartes restantes dans la pioche retarde à elle seule la pose de la figurine…

Les trois variantes proposées dans la règle viennent faciliter ou complexifier le jeu, pouvant même le rendre très calculatoire (voir carrément prise de tête pour les férus d’analyse)…

Dragons, parures de bijoux © Matagot / Cochard / Faidutti Alliant mémorisation et mécanisme « stop ou encore », avec une délicieuse composante de tentation, Dragons est le genre de jeu à même de séduire un large public…

Car si les mécanismes concoctés par Bruno Faidutti s’avèrent particulièrement simples, voir minimalistes, ils masquent un jeu éminemment subtil grâce à un système de décompte plein de malices alliant, entre autre, collection et majorité. Le cruel mais jubilatoire mécanisme d’élimination des dragons (trop aveuglés par l’or pour penser à faire leurs réserves de nourriture pour l’hiver qui, n’en doutons pas, est sur le point de venir) s’avère quant à lui être une excellente trouvaille!

Ajoutons à cela une édition aux petits oignons et des illustrations absolument somptueuses de David Cochard et vous obtenez un futur classique des soirées jeux…



On aime...

les superbes illustrations de David Cochard
la simplicité des mécanismes
les subtilités des décomptes
l’éviction des dragons qui ont oublié de faire des réserves de nourriture
les variantes


On n'aime pas...

arrrggghhh ! à un mouton près!!!! C’est vache…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.