Haut de page.

Walking Dindes
La nef des fous


Fiche descriptive

Contes et Légendes

La nef des fous

Tome 9

Turf

Turf

Turf

Delcourt

Terres de Légendes

24 Octobre 2018


14€50
EAN!9782413004998
Chroniques

La reine a disparu ! Qui l'a enlevée ? Le roi aimerait savoir mais l'inspecteur Roussin auditionne, questionne, perquisitionne, emprisonne, impressionne mais ne dit mot de l'enquête à personne. La seule chose que l'on sait, c'est que tout le monde, sans exception, est suspect, même le roi ! Pendant ce temps, proches des murs du palais, des dindes sauvages géantes envahissent la ville et perturbent ce qu'il reste d'ordre établi.
un excellent album!


Le dindon de la farce
La Nef des Fous, planche du tome 9 © Delcourt / TurfLa Nef des Fous fait partie de ces séries atypiques dont chaque nouvel album nous enchante et nous émerveille en nous entraînant dans un univers baroque et joyeusement barré… Son grand retour ne pouvait que nous réjouir et c’est avec une certaine jubilation que nous attendions la suite de ces nouvelles aventures à Eauxfolles…

Alors que Baltimore et Bonvoisin enquêtaient sur un sombre trafic de coloquintes géantes, la Reine a mystérieusement disparu lors d’un spectacle de magie particulièrement bluffant… Si le grand Hidinou est le principale suspect, le trop zélé inspecteur Roussin auditionne à tour de bras et suspecte jusqu’à sa majesté Clément XVII!

Comme un problème n’arrive jamais seul, la Princesse Chlorente exige de se marier sans tarder avec Arthur, son tendre bouffon, pour échapper aux protocoles et au bal des hypocrites…

Cerise sur l’indigeste gâteau: une horde de dindes géantes (que l’histoire retiendra sous le nom de Walking Dindes) erre dans les environs d’Eauxfolles noyés dans un étrange brouillard, semant la terreur et la désolation alors qu’un ancien opposant machiavélique, tombé en disgrâce et dûment emprisonné, ourdit de sombres magouilles…

La Nef des Fous, planche du tome 9 © Delcourt / TurfEt si le trafic de coloquintes géantes et la mystérieuse disparition de la reine n’étaient qu’une seule et même affaire?


Un récit choral poétique, jubilatoire, burlesque et joyeusement déjanté…
Avec ce neuvième tome, l’inénarrable Turf poursuit son improbable et fantastique polar baroque et loufoque, tout à la fois inventif, rafraîchissant et baigné de son irrésistible sens de l’absurde…

Quel plaisir que de retrouver cette formidable galerie de personnages mis en images avec la virtuosité que l’on sait et cette mise en couleur chatoyante et lumineuse inimitable! Malgré leurs petits travers, chacun d’entre eux s’avère particulièrement attachant, à commencer par notre duo d’enquêteur de choc et leur maladresse légendaire qui occupe les premiers rôles de l’album…

Comme de coutume, l’auteur se laisse guider par son inspiration pour tisser de nombreuses intrigues qui ne manqueront pas de se mêler et de s’emmêler de façon délicieusement inextricable… La Nef des Fous, planche du tome 9 © Delcourt / TurfSon dessin est comme de coutume plein de charmes et sa mise en scène particulièrement inventive, avec coupure de presse, roman photos à l’eau de rose ou fiche signalétique de suspects…

Turf semble prendre un plaisir jubilatoire (et éminemment communicatif!) à nous entraîner une nouvelle fois dans son univers baroque et burlesque qu’il maîtrise, comme tout démiurge, à la perfection…

Avec une narration follement inventive et une mise en images virtuose, l’auteur tisse un polar poétique et drolatique follement irrésistible… Pour se faire, il a soigné sa distribution, donnant notamment les premiers rôles aux maladroits Sergent Bonvoisin et à Baltimore, qui, par des chemins détournés et erratiques, pourraient bien arriver à élucider toutes les mystérieuses affaires qui sèment le désordre dans tous le Royaume…

Un album jubilatoire qui ravira les amoureux de la Nef des Fous dont ne pouvons que conseiller chaleureusement la lecture…


- Allez! Ouste! Vous rêverez la prochaine nuit!
- Vous ne pouvez pas me laisser dormir encore un peu sergent?, s’il vous plaît? J’allais l’embrasser!
- Qui ça?
- Ben la fille d’hier soir. Je l’ai revue. Une songe de songe prémonitoire en retard.dialogue entre le Sergent Bonvoisin et à Baltimore
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.