Haut de page.

La perle
La perle


Fiche descriptive

Roman Graphique

Jean-Luc Cornette (d'après le roman de John Steinbeck)

Jean-Luc Cornette

Jean-Luc Cornette

Futuropolis

16 Janvier 2019


20€

9782754816397

Chronique

Kino, est un pêcheur de perle. Il vit avec sa femme Juana et leur bébé Coyotito, au bord de l’eau en Basse-Californie.

Leur vie est rythmée par les gestes simples de la vie, dans un ordre immuable des choses : dormir, manger, s’occuper de leur enfant, prendre la barque, pêcher des huitres, chercher des perles.

Jusqu’au jour où Kino pêche une perle énorme « parfaite comme la lune ». Les forces du mal se déchaînent alors contre lui. La cupidité et l’envie l’obligent à se défendre et à tuer.

La perle fabuleuse n’aura été pour eux qu’une brêve rêverie et un atroce cauchemar. Car on ne dérange pas si facilement l’ordre des choses.
un excellent album!


La perle empoisonnée
La Perle, planche de l'album © Futuropolis / Cornette / SteinbeckEn s’emparant de la Perle, petit bijou de John Steinbeck, Jean-Luc Cornette signe un album sobre et envoûtant qui poursuivra durablement le lecteur…

Kino vit chichement mais presque heureux avec Juana, sa femme, et Coyotito, leur bébé. Leur vie est rythmée par des les gestes simples et immuables du quotidien: dormir, manger, s’occuper de leur enfant et pêcher des huitres pour en extraire des perles…

Mais un jour Coyotito est piqué par un scorpion et le docteur blanc refuse de le soigner car leurs mains sont vides… Kino va plonger une fois encore pour trouver de quoi faire soigner son fils unique… C’est alors qu’il sort de l’océan la plus belle perle du monde : une perle aussi énorme que parfaite…

Grâce à elle, il pense déjà pouvoir soigner son enfant et lui offrir une vie à la mesure de son amour… Cette perle, il le sait, changera à jamais sa vie…

Pour son malheur, Kino ne se trompait pas…


Un conte social et philosophique cruel et tragiquement intemporel…
La Perle, planche de l'album © Futuropolis / Cornette / SteinbeckL’œuvre de John Steinbeck est traversé par des destins fracassés par l’injustice et caractérisée par une « perception sociale aigüë », comme l’a souligné le comité lorsqu’il s’est vu attribuer le prestigieux Prix Nobel de littérature en 1962, un peu par défaut il est vrai...

Pour écrire son roman, John Steinbeck s’et inspiré d’un conte traditionnel mexicain qui a traversé les terres et les océans, comme le font généralement les contes… Si le vieil adage affirmant que l’argent ne fait pas le bonheur pourrait apparaître comme la morale de l’histoire, l’auteur semble s’être surtout intéressé à décrire le difficile quotidien des pêcheurs de perles qui risquaient leur existence pour une vie miséreuse alors que les négociants s’enrichissaient à la sueur de leurs fronts et de leurs larmes… Pour eux, nul espoir d’une vie meilleure… Doivent-ils pour autant accepter docilement leur sort ou tenter de provoquer leur destin?

Après avoir signé de nombreux scénarios, Jean-Luc Cornette reprend les crayons pour mettre en image ce roman graphique avec une sensibilité saisissante… Faussement naïf, son trait anguleux parvient à retranscrire avec une redoutable efficacité l’état d’esprit de chacun des protagonistes, à commencer par celui de Kino qui évolue radicalement au fil de l’album… Son découpage se fait contemplatif, avec des planches divisées en trois larges bandes qui donnent autant à voir qu’à ressentir. La force de ses planches est accentuée par une mise en couleur minimaliste qui souligne avec subtilité et retenue l’ambiance qui baigne chaque scène…

La Perle, planche de l'album © Futuropolis / Cornette / SteinbeckKino, ne se trompait pas, hélas, lorsqu’il affirmait que « la perle du monde » aller bouleverser sa vie et celle de sa petite famille… Car le petit pêcheur à la vie faite de bonheurs simples, modestes mais accessibles allait être transfiguré par ses rêves d’ailleurs jusqu’alors hors de portée… Et il sera prêt à tout, même à tuer, pour conserver le sésame de cette vie rêvée qui virera alors au cauchemar…

Par sa simplicité, la Perle tient tant du roman que du conte philosophique dont chacun pourra tirer sa propre morale en fonction de son vécu et de ses réflexions sur la vie, l’argent et le bonheur…

Avec talent et sensibilité, Jean-Luc Cornette en signe une remarquable adaptation qui parvient à retranscrire la force du roman de John Steinbeck qui donnait à un récit simple une dimension et une portée quasi universelle…


- C’est elle Juana.
- C’est qui ? Dis-moi, c’est qui, Kino ?
- Mais elle, Juana ! Elle ! La perle du monde ! C’est la plus grosse perle du monde.Dialogue entre Kino et sa femme
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.