Haut de page.

Bastille
Bastille


Fiche descriptive

Jeux familial

Queen Games

Christoph Behre

David Cochard , Marcus Erdt

Atalia

3 à 4 joueurs

10 ans et +

60 mn

25 octobre 2018


35€90
Chronique

La Révolution ne peut plus être évitée , ce n’est qu’une question de temps !

Paris: durant les semaines qui précèdent la Révolution.

Les différentes factions se préparent à affronter l’inévitable en étendant leur influence à travers toute la ville, en partant à la recherche de citoyens pour soutenir leur cause et en rassemblant des armes au cas où la situation prendrait une mauvaise tournure.

un excellent jeu!


Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Le vent de l’histoire est en marche… La Révolution n’est plus qu’une question de semaines… Les différentes factions fourbissent leurs armes et tentent d’enrôler de nouveaux alliés, qu’ils soient simples paysans, soldat ou membre de la noblesse… Le joueur qui aura le plus d’influence lorsqu’elle éclatera remportera la partie…

Règles et matériel

Bastille, cartes Mission © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreBastille est un jeu édité par Queen Games… On pourrait presque s’arrêter là pour la description du matériel, la réputation de l’éditeur n’étant plus à faire… Les tuiles sont en carton épais, plateau et cartes sont joliment illustrés par Markus Erdt et le talentueux David Cochard connu pour avoir travaillé sur Code Name Images, le subtil Alchimistes ou le jubilatoire Dragons. Le style épuré du jeu colle bien avec l’époque abordée… Ajoutons à cela une iconographie bien pensée et des meeples fort sympathiques et vous obtenez un jeu à l’ergonomie soignée…

S’il est dense, le livret de règles (12 pages) s’avère clair et bien écrit… Il est loin le temps des traductions à la hache telle la tristement célèbre traduction de Kindom Builder… Et c’est heureux !
Il est complété par une fiche A4 recto verso détaillant cartes Personnage, cartes Mission et un judicieux récapitulatif des différents décomptes… Il est juste surprenant que la description et le but du jeu ne viennent qu’après la présentation du matériel et de la mise en place…

Bastille, aide de jeu pour le comptage © Queen Games / Cochard  / Erdt / Behre
Contenu de la boîte : 1 Plateau de Jeu (où figurent les 7 lieux de pouvoir de Paris), 2 plateaux Catacombe, 8 tuiles bonus, 8 tuiles Bonus, 2 tuiles Bonus de fin de partie, 8 tuiles Versailles, 24 tuiles Arme (5 Fourches, 5 Fusils, 5 Rapières et 9 Torches), 20 cartes Mission, 35 cartes Personnage, 1 marqueur Premier Joueur, 58 Pièces (de valeur 1, 2 et 5), 1 sac en tissu, 1 Plateau Mission (pour la variante Missions Secrètes) et, pour chacun des 4 joueurs : 12 tuiles Influence (de valeur 1, 2, 3 et 4), 20 cubes Homme de Main, 2 Meeple Marqueur, 1 tuile réversible 50/100.


Déroulement d’une partie

Bastille, cartes Personnage © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreMise en place
La mise en place de la première partie peut sembler un brin longuette pour un public familial parce qu’on découvre les règles et le matériel de concert… Mais passé ce petit écueil, elle s’avère plutôt rapide et fluide…

Déroulement
Une partie de Bastille se déroule en 8 manches interrompues par un décompte intermédiaire après le quatrième tour.

Un tour de jeu se déroule en trois phases :

Bastille, des révolutionnaires, des armes et du blé... © Queen Games / Cochard  / Erdt / Behre1Placer ses tuiles Influence: Tour à tour, chaque joueur place une tuile Influence sur l’un des 7 lieux disponibles (en commençant par la gauche).

2Evaluer les lieux: Pour chaque lieu, un classement est effectué par ordre décroissant d’influence… Le joueur placé le plus à droite remporte l’égalité…

Dans l’ordre, chaque joueur choisit un des bonus associés au lieu : Pièces pour la Banque (et attribution du marqueur Premier Joueur), augmenter la valeur d’Influence à Notre Dame, collecter des torches (armes joker) ou divers Bonus à Versailles, placement d’hommes de main dans le sac dans les Catacombes, enrôler des alliés sur la Place Louis, récupérer des armes à la Bastille ou prendre des cartes Mission aux Etats Généraux…

3Evaluer les drapeaux: les joueurs additionnent les drapeaux figurant sur leurs cartes Personnage, le joueur en possédant le plus s’empare du plus grand bonus figurant, le second du plus petit…

On procède à quelques ajustements et remplacement de tuile avant d’entamer la manche suivante.

Fin de quatrième manche
Bastille, tuiles Influence © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreOn procède à un décompte intermédiaire où interviennent le nombre de Pierres Précieuses ou de Couronne représentées sur les cartes Personnage, les hommes de mains piochés du sac et la progression du marqueur à la Bastille.

Fin de partie
Le décompte final est un peu plus complexe que le décompte intermédiaire… Entrent en jeu les points de victoire indiqués sur chacune des cartes Personnage, les bonus des cartes Mission remplies, les hommes de mains contenus dans le sac, l’argent, et les Personnages armées ou non…

Le joueur totalisant le plus de points de victoire remporte la partie et influera durablement le destin de la France…

l’Avis de la Rédaction

Bastille, aperçu du matériel © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreEtrangement délaissée depuis quelques années, la Révolution française s’avère être un terrain de jeu particulièrement riche avec ces nombreuses factions qui luttent en coulisse pour infléchir à leur convenance le cours de l’Histoire.

Passé le matériel de qualité, Bastille impressionne par sa mécanique parfaitement huilée au service d’une thématique forte

Particulièrement fluides, les règles de jeu sont de celles qui s’expliquent en une poignée de minutes… Mais ne vous y trompez pas, lutte d’influence oblige, les interactions sont riches et nombreuses et l’éventail des choix est suffisamment large pour que chaque décision soit aussi un douloureux renoncement… Ce qui est bien souvent la marque des grands jeux ! Et tel est indéniablement le cas ici…

Bastille, le théâtre des opérations (i.e. le plateau de jeu) ... © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreMalgré les apparences, bien souvent trompeuses, Bastille est un jeu de pose d’Ouvriers d’autant plus intéressant que les ouvriers peuvent gagner en influence en se rendant à Notre Dame, devenant ainsi plus performant pour les luttes à venir… Au prix d’un sacrifice, pour un tour, d’une de ses précieuses tuiles Influence qui ne pourra pas être utilisée pour récolter les différents Bonus disponibles… Le jeu en vaut clairement la chandelle… Mais il ne faudra pas en abuser sous peine de prendre un retard irrattrapable…

Les différentes façons de scorer assurent une excellente durée de vie au jeu en multipliant les stratégies possibles… Pour mener à bien la Révolution qui s’annonce, chaque joueur devra recruter des révolutionnaires : Nobles, Soldats ou simples Paysans, et les équiper des armes appropriées pour qu’ils puissent prendre part à l’embrasement à venir… Mais les places sont chères sur la Place Louis (comme ailleurs !) et recruter des hommes a un coût financier non négligeable… D’autant que les recruter sans pouvoir les doter d’équipement fait perdre de précieux points en fin de partie !

Bastille, le plateau des Catacombes © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehrePour corser le tout, les cartes Personnages sont utilisées de nombreuses façons dans les différents décomptes, sans oublier les bonus substantiels que permettent d’obtenir une majorité de drapeaux ! Ajoutons à cela des cartes missions qui viennent introduire des contraintes dans les recrutements de Personnages et vous obtenez un jeu d’une grande richesse ludiquechacun des lieux est lié aux autres par de subtils vases communicants…

La victoire reviendra au joueur ayant su trouver un subtil équilibre entre les différentes options possibles et optimiser au mieux le placement de ses tuiles d’Influence…

Bastille, tuiles et marqueurs © Queen Games / Cochard  / Erdt / BehreAvec Bastille, Christoph Behre signe un jeu familial captivant mêlant avec art des mécanismes éprouvés qui s’imbriquent parfaitement pour servir une thématique forte et particulièrement immersive…

Tout en conservant sa dimension familiale, ce jeu de pose d’ouvriers (car c’en est un !) s’avère particulièrement riche en interactions et il faudra plus d’une partie pour en appréhender toutes les subtilités tant chacun des lieux est lié aux autres…

Ajoutons à cela un matériel de qualité joliment illustré par le trait épuré de David Cochard et Markus Erdt et vous obtenez un jeu captivant qui séduira un public d’autant plus large que les règles s’expliquent vite…



On aime...

la qualité du matériel
la mécanique fluide au service d’une thématique forte
la richesse des interactions
la courbe d’apprentissage


On n'aime pas...

s’il faut chercher la petite bête : l’absence de variante à deux joueurs… Mais sinon, RAS…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.