Haut de page.

Ana
Les Mentors


Fiche descriptive

Policier

Les Mentors

Tome 1

Zidrou

Francis Porcel

Francis Porcel

Bamboo

Grand Angle

24 Avril 2019


14€50

9782818967942

Chroniques

Rien n'est plus fort que l'amour d'une mère ! Ils lui ont volé son bébé. Un commando armé. Des professionnels. Son bébé !... Elle venait à peine de le mettre au monde. Cela fait bientôt vingt ans qu'Ana cherche à comprendre. Qui ?... Pourquoi ?...Vingt ans qu'elle cherche un indice, aussi infime soit-il. Vingt ans !...
un excellent album!


L’amour d’une mère
Les Mentors, planche du tome 1 © Bamboo / Porcel / ZidrouAprès les superbes Bouffon, Chevalier Brayard et Les Folies Bergère, le tandem Zidrou / Porcel se reforme pour un polar envoûtant joliment orchestré.

Barcelone, Novembre 1998. Une jeune femme est en train d’accoucher, assistée par le staff de l’équipe médicale, lorsqu’un commando armé fait irruption dans la salle de travail, massacre l’équipe médicale et lui dérobe son bébé… Une bombe achevant de faire disparaître les preuves…

Vingt ans ont passé… Désireuse d’échapper à de dangereux proxénètes, Joyce échoue dans une petite ville où sa route va par hasard croiser celle d’Ana… Considérée par comme folle par les autorités, elle a consacré ces vingt dernières années à tenter de retrouver l’enfant qu’on lui a dérobé… Ana lui raconte les étranges évènements survenus à Barcelone et, plus hallucinantencore, qu’elle serait tombée enceinte alors qu’elle est toujours vierge… Doutant de ses facultés mentales, Joyce va néanmoins accepter de lui prêter main forte… et découvrir que d’autres femmes ont connu le même sort à travers le monde…


Un thriller fantastique entraînant et finement orchestré…
Les Mentors, planche du tome 1 © Bamboo / Porcel / ZidrouScénariste chevronné, Zidrou fait montre de son talent de narrateur en composant un récit solidement charpenté… Particulièrement intrigant, son prologue immerge d’emblée le lecteur dans une histoire surprenante et déroutante mettant en scène une bande de psychopathes capables d’arracher un bébé du ventre de sa mère pour le remplacer par une bombe… Mais il donne aussi au lecteur une clef lui permettant de porter crédit aux propos d’Ana, que Joyce a tôt fait de prendre pour psychologiquement dérangée, comme la majeure partie des personnes ayant eu affaire à elle… Le récit n’en est dès lors que plus intrigant encore…

L’auteur prend le temps de poser chacun de ses personnages… Difficile de ne pas être touché par la détresse de cette mère qui a consacré sa vie à retrouver l’enfant qu’on lui a dérobé ou par le destin tragique de cette escort-girl tentant d’échapper à des souteneurs particulièrement inquiétants. Le récit parallèle montrant ces derniers mener la traque pour retrouver Joyce fait subtilement monter la tension alors que le récit s’oriente vers une fin ébouriffante aussi inexplicable qu’inattendue…

Les Mentors, planche du tome 1 © Bamboo / Porcel / ZidrouLe dessin réaliste de Francis Porcel s’avère particulièrement percutant. Digne d’une série TV à grand spectacle, son découpage et ses cadrages très cinématographique accentuent avec force l’action, renforçant la dramaturgie de l’ensemble… Sa mise en couleur s’avère être d’une redoutable efficacité, rendant certaine scène presque insoutenable en en soulignant la violence et la cruauté…

Rythmé comme une série TV, ce premier tome des Mentors pose les bases d’un diptyque particulièrement intrigant porté par deux femmes au caractère bien trempé… L’une tente d’échapper à des souteneurs violents et cruels et l’autre de retrouver le bébé qu’on lui a arraché le jour de sa naissance il y a de cela vingt années…

Après le cliffhanger qui clôture l’album, difficile de savoir vers quels horizons le talentueux Zidrou va nous conduire… Mais le fait est qu’il mène ses récits alternés avec une redoutable efficacité alors que Francis Porcel met en images son histoire avec un sens de la mise en scène saisissant…


Ben voyons ! Un commando armé a massacré tout un hôpital pour te voler ton bébé avant de tout faire sauter et de disparaître de la circulation. Sorry Ana ! En général j’avale mais là…Joyce
El Loco



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.