Haut de page.

Le Dernier Pharaon
Une Aventure de Blake et Mortimer


Fiche descriptive

Aventure

Une Aventure de Blake et Mortimer

Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig , François Schuiten,

François Schuiten

Laurent Durieux

Dargaud

29 Mai 2019


17€95

9782870972809

Chronique
Le Dernier Pharaon
Le dernier chapitre ?

Le souvenir de la Grande Pyramide hante à nouveau Mortimer. Ses cauchemars commencent le jour où il étudie d'étranges radiations qui s'échappent du Palais de Justice de Bruxelles : un puissant champ magnétique provoque des aurores boréales, des pannes dans les circuits électroniques et d'épouvantables cauchemars chez ceux qui y sont exposés.

La ville est aussitôt évacuée par l'armée et enceinte d'un haut mur. Mortimer vit depuis lors une retraite morose à Londres, et Blake a gravi les échelons de l'armée où il occupe d'importantes fonctions. Avec le temps, les deux amis d'hier ne se voient plus guère. Jusqu'au jour où Blake vient retrouver Mortimer.

Dans la zone interdite, malgré le confinement de l'édifice dans une cage de Faraday, le rayonnement a soudain repris, menaçant d'effacer le contenu de tous les ordinateurs sur terre, y compris les données des banques et de la bourse. Pour venir à bout du rayonnement, l'armée a conçu un plan qui met en péril l'avenir du monde.

Pour Blake et Mortimer, malgré leurs vieilles querelles, malgré leur âge, il va s'agir de repartir à l'aventure, vers une Bruxelles abandonnée pour tenter encore une fois de sauver le monde. Et s'apercevoir que la zone interdite n'est pas si abandonnée que cela.
un excellent album!


Le dernier chapitre ?
Le Dernier Pharaon, planche de l'album © Dargaud / Schuiten / Gunzig / Van Dormael / DurieuxSans doute fallait-il une certaine audace pour s’attaquer à un tel monument du neuvième art dans un style si différent de celui de Jacobs… Mais l’équipe formée par Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig , François Schuiten et Laurent Durieux s’en tire avec un certain brio, voir même un certain panache…

L’Egypte et le Mystère de la Grande Pyramide n’ont pas fini de hanter le professeur Mortimer. Venu à Bruxelles à la demande d’un de ses confrères pour étudier un étrange rayonnement émanant des entrailles du Palais de Justice de la capitale belge, il est hanté par un cauchemar récurent qui ne s’estompe que lorsqu’il s’éloigne de la ville… Une cage de Faraday est construite autour de l’édifice pour empêcher le rayonnement magnétique de s’étendre alors que l’accès à la ville désormais désertée par ses habitants est interdite par l’O.N.U…

Les années passent… Une bombe posée par des extrémistes écologique vient fragiliser la cage de faraday, libérant le rayonnement empêchant le fonctionnement des appareils électroniques dans un périmètre grandissant… La décision est prise de bombarder la source du rayonnement… Il ne reste que quelques heures pour empêcher ce plan absurde d’être mis en application et, malgré leurs différents, Blake envoie son vieil ami Mortimer tenter d’empêcher l’inévitable en se rendant sur la zone contaminée et désormais déserte pour étudier le phénomène de près…


Bruxelles, une Cité Obscure…
Le Dernier Pharaon, planche de l'album © Dargaud / Schuiten / Gunzig / Van Dormael / DurieuxLe dessinateur des sublimes et inquiétantes Cités Obscure mêle son univers à celui d’Edgar Jacobs pour mettre en scène Blake et Mortimer dans ce qui pourrait bien être le véritable dernier chapitre de leurs aventures… Car le temps a fait son œuvre et Mortimer à désormais l’âge de ses artères bien que son esprit soit toujours aussi vif et aiguisé qu’auparavant. Malgré ses dissentions avec son vieil ami, les deux hommes vont une fois encore associer leurs talents pour, une dernière fois, sauver le monde d’un péril imminent… Et, pour une fois, leur meilleur ennemi ne sera pas de la partie…

Partant d’un embryon d’histoire esquissé par le maître, le Baron François Schuiten s’est entouré de deux co-scénariste pour élaborer cette histoire ancrée dans notre temps. Très respectueux de l’œuvre de Jacobs et fin connaisseur du Palais de Justice (dont il avait d’ailleurs fait le Palais des Trois Pouvoirs dans sa Brüsel des Cités Obscures), il tisse d’étrange liens entre cet édifice conçu par l’architecte Joseph Poelaert et l’aventure égyptienne de Blake & Mortimer, pierre angulaire de l’œuvre de Jacobs… Dans son récit, il n’hésite pas à transformer les échafaudages entourant actuellement le bâtiment en une gigantesque cage de Faraday censé contenir cet étrange rayonnement à bas les nouvelles technologies dont le monde moderne ne semble pas pouvoir se passer… Mêlant ains éléments réels et fictionnels, les scénaristes inscrivent leur récit dans notre époque, comme le faisait par ailleurs Jacobs en puisant dans son siècle la matière de ses récits.

Graphiquement, l’album est tout juste somptueux. Loin d’avoir cherché à respecter le style ligne claire de Jacobs, style par ailleurs en perpétuelle évolution, le dessinateur a choisi de conserver le sien propre et de travailler ses planches à la manière des gravures. Son trait fourmillant de détail est littéralement sublimé par la colorisation soignée de Laurent Durieux qui contribue à poser cette atmosphère inquiétante et surréaliste qui baigne le récit…
Le Dernier Pharaon, planche de l'album © Dargaud / Schuiten / Gunzig / Van Dormael / Durieux
Mêlant avec audace et panache son univers graphique à celui de Jacobs, François Schuiten signe avec ses complices Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig et Laurent Durieux un récit captivant rendant hommage aux personnages de Blake et Mortimer qu’il fait vieillir pour l’occasion, les extirpant de leur siècle pour les immerger dans notre époque, avec des problématiques plus contemporaines à même de parler à un lectorat plus large…

L’album est graphiquement superbe et nous offre des visuels magnifiques d’une Bruxelles post-apocalyptique où la nature a repris tous ses droits et dont l’architecture est sans doute le personnage principal de l’histoire…

En donnant carte blanche au dessinateur des Cités Obscures pour ce dernier Pharaon, les éditions Dargaud ont permis à François Schuiten de signer son Grand Œuvre… Les puristes crieront peut-être à l’hérésie mais les plus ouverts des lecteurs y verront un vibrant hommage d’un grand nom du neuvième art à ce maître de la ligne claire et de l’aventure…

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.