Haut de page.

The killmasters
The killmasters


Fiche descriptive

Horreur

Tome 1

Damián

Javier

Javier

Ankama

14 Juin 2019


14€90

9791033509608

Chronique

Norvège, 1995. The Killmasters, un groupe de métalleux, rentrent chez eux après un concert. Sur la route, ils repèrent un camion duquel s'écoule du sang et se lancent à sa poursuite.

Ils le retrouvent abandonné dans un coin reculé de la forêt et des bruits effrayants s'en échappent. Alors qu'ils s'apprêtent à fuir, ils sont arrêtés par des chasseurs. Quand l'un des hommes ouvre la remorque, une créature monstrueuse apparaît et commence à massacrer tout le monde...
un bon album !


Un monstre est passé…
The Killmasters, planche de l'album © Ankama / Javier / DamiánL’Espagne est un formidable vivier d’auteurs comme nous le montrent les éditions Ankama avec The Killmasters, thriller horrifique signé par Damián et mis en image par l’impressionnant Javier.

Norvège, 1995… Après un concert qu’on imagine épuisant, The Killmasters sont sur la route pour regagner leur pénates… Leur voiture dépasse un camion roulant à tombeau ouvert et duquel s’écoule de grande quantité de liquide qui pourraient bien être du sang…

Le groupe de métalleux décide de suivre le camion qu’ils retrouvent abandonné à la lisière d’une sombre forêt… Des bruis effrayants s’en échappent, les incitant à se faire la malle… C’est alors que débarque un groupe de chasseurs sans doute avinés et indéniablement dangereux… L’un d’eux ouvre la remorque, révélant un monceau de cadavres et libérant une créature monstrueuse qui commence à massacrer tout le monde…

Tous prennent la fuite à bord du van du groupe et arrivent à un village quasiment désert dont l’église a cramé il y a peu… Pendant ce temps, la créature s’approche… inexorablement…


Un thriller horrifique nerveux et rythmé…
The Killmasters, planche de l'album © Ankama / Javier / DamiánLe synopsis s’avère particulièrement accrocheur, de même que la couverture dont la composition attire d’emblée l’œil du chaland… On y découvre les membres des Killmasters dans une attitude un brin provocante, inconscient de la menace indicible qui pèse sur eux…

Difficile de ne se retenir de feuilleter l’album (d’ailleurs pourquoi se retenir ?) et de ne pas être pris de la furieuse envie de le dévorer… Il faut dire que le trait nerveux, anguleux et follement dynamique de Javier s’avère d’autant plus séduisant que son découpage d’inspiration cinématographique est particulièrement percutant. Il parvient dès les premières pages à poser une atmosphère inquiétante qui se fera étouffante au fil des pages. Il met en scène des personnages particulièrement expressifs qu’il fait évoluer dans des décors inquiétants qui contribuent à poser une ambiance sublimée par une mise en couleur inventive et parfaitement maîtrisée…

Le récit de Damián est mené tambour battant, ne laissant que peu de répit à nos métalleux et au lecteur qui peinent à reprendre leur souffle. Jouant avec art les codes du genre, le scénariste espagnol tisse un récit nerveux et délicieusement horrifique. The Killmasters, planche de l'album © Ankama / Javier / DamiánIl se garde bien d’en donner toutes les clefs, laissant au lecteur le soin d’imaginer les suites de ce récit dont la fin ouverte s’avère délicieusement frustrante en plus de poser de nombreuses questions… qui resteront sans réponses…

The Killmasters est un délicieux thriller horrifique dans lequel les auteurs jouent avec jubilation et efficacité avec les codes du genre…

L’écriture nerveuse de Damián et le dessin anguleux et énergique de Javier ne laissent aucun répit au lecteur comme aux personnages qui sont entraînés dans l’histoire sans jamais pouvoir reprendre leur souffle…

La fin ouverte et les nombreuses questions qui restent en suspens pourront légitimement frustrer certains lecteurs… Mais le récit est mené avec une telle efficacité qu’on le dévore avec un réel plaisir malgré ce délicieux sentiment de frustration qui vous saisit à la dernière planche…


- Putain, qu’est-ce qui s’est passé ici ?
- Des connards fringués comme vous l’ont cramé il y a un mois. Entre la pluie et les voisins, on a réussi à sauver ce que vous avez sous les yeux. Après ça les habitants ont abandonné le village par peur.
- On joue dans un groupe, on crame pas des églises en faisant des rites sataniques. Tu comprends ça ?
- Non.dialogue entre The Killmasters et un villageois
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.