Haut de page.

Vie éternelle mode d'emploi
Chronosquad


Fiche descriptive

Science-Fiction

Chronosquad

Tome 5

Giorgio Albertini

Gregory Panaccione

Gregory Panaccione

Delcourt

NEopolis

21 Août 2019


25€50

9782413010883

Chroniques
concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes
Un délicieux polar vaudevillesque temporel
Vie éternelle mode d'emploi
Les voyagistes imprudents (*)

Une anomalie rare du voyage dans le temps provoque le naufrage de deux journalistes, d'un scientifique et d'une romancière connue, en haut d'une montagne, au début du Moyen Âge d'une ligne temporelle inexplorée.

Les Chronosquads se préparent pour un sauvetage inédit ignorant en partie les risques d'un trop long séjour dans cette dimension située hors des circuits contrôlés de chronotourisme...
un excellent album!


Les voyagistes imprudents (*)
Chronosquad, planche du tome 5 © Delcourt / Panaccione / AlbertiniGiorgio Albertini et Gregory Panaccione nous avaient gratifié d’une enthousiasmante et irrésistible série construite autour du voyage temporel. On pouvait penser que la série était close mais les auteurs nous prolonge le plaisir d’un one-shot se déroulant dans cet univers jubilatoire… Qui s’en plaindrait ?

Le voyage dans le temps est devenu la nouvelle attraction touristique à la mode… Journaliste et professionnels du secteur sont convié à visiter un nouveau complexe touristique temporel construit en plein Pliocène… Mais, surbooking oblige, une poignée d’entre eux, dont la célèbre romancière Brigida Paisapala, est laissée sur le carreau et doit emprunter une navette un spartiate pour rejoindre le reste du groupe de touristes temporels.

Si le voyage s’annonçait mouvementé, il tourne carrément à la catastrophe : la navette spatio-temporelle se perd dans un trou de ver et s’échoue au sommet d’une montagne au début d’une ligne temporelle encore inexplorée… Le Chronosquad est chargé d’aller secourir les naufragés temporels… La mission s’annonce particulièrement risquée car le temps leur est, plus que jamais, compté…


Le rêve de l’humanité serait-il enfin à portée de main ?
Chronosquad, planche du tome 5 © Delcourt / Panaccione / AlbertiniParmi les albums très attendus de la rentrée figurait ce cinquième opus d’une série particulièrement enthousiasmante pleine d’humour et de fraîcheur… Quel plaisir en effet de retrouver l’équipe du Chronosquad presque au grand complet pour une nouvelle aventure qui allait nous entraîner au cœur du Haut Moyen-Age pour un récit choral joliment construit qui se révèle plein de surprises et de rebondissements…

L’humour est toujours présent dans ce nouvel album, de même que les petites notes didactiques mêlées au récit et qui permettent d’apprendre moult informations sur le quotidien des hommes et femmes du Haut Moyen-Âge… Passionné par cette période encore vierge qu’il rêvait d’explorer, le truculent Télonius Bloch, qui n’a rien perdu de l’émerveillement et de la curiosité de l’enfance, s’avère être un excellent guide en la matière ! Et ce récit d’aventure temporel aborde avec humour et lucidité l’usage commercial qui serait immanquablement fait des voyage temporels s’il existait un jour, le scénariste pose, sans en avoir l’air, les bases d’une intéressante réflexion sur l’éternité et le sens de la vie… La fin est en cela particulièrement poignante et marquera durablement le lecteur…

A l’instar des personnages, c’est avec plaisir que l’on retrouve le dessin expressif, plein de fraîcheur et de spontanéité de Gregory Panaccione. Son trait souple et généreux met en scène la formidable galerie de personnage imaginée par son complice scénariste et son style, tout en rondeur et en hachure, retranscrit avec justesse ce délicieux mélange d’humour et réflexion qui est la marque de cette jubilatoire série. Chronosquad, planche du tome 5 © Delcourt / Panaccione / Albertini



Dès son annonce, la publication de ce cinquième opus de Chronosquad était de ceux que nous attendions avec une impatience jubilatoire tant la tétralogie qui l’a précédé nous avait enthousiasmé…

Joliment charpenté, subtil dosage d’humour et de sérieux, Vie Eternelle mode d’emploi peut constituer une entrée en matière dans l’univers irrésistiblement baroque de Giorgio Albertini et Gregory Panaccione, même s’il s’avère plus riche et captivant encore pour les lecteurs du premier cycle…

Si ce cinquième opus peut bien évidemment constituer le point final de la série, on ne peut qu’espérer que les auteurs continuent à explorer l’histoire… Et si la suite est de cette trempe, on en redemande !


Je vais commencer à préparer mes agents pour les récupérer, dans le cas où on trouverait ce qu’ils sont devenus… Evidemment, Bey, tu seras du voyage avec… avec… Où est Bloch ?Aristoteles Korais

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.