Haut de page.

Le dernier mousquetaire [1/2]
Jour J



Fiche descriptive

Histoire

Jour J

Tome 38

Fred Duval, Jean-Pierre Pécau, Fred Blanchard

Vladimir Aleksic

Nuria Sayago

Ugo Pinson & Fred Blanchard

Delcourt

Neopolis

21 Août 2019


14€95

9782413008064

Chroniques
Les fantômes d'Hispaniola
Un vent de liberté
Le dernier mousquetaire [1/2]
L’ultime mission de d’Artagnan
Le dernier mousquetaire [2/2]
D’Artagnan tire sa révérence
L'affaire Ravaillac
les coulisses d’un assassinat manqué

Automne 1651, fuyant Paris lors de la Fronde des princes, le jeune roi Louis XIV est tué par des brigands. Le mousquetaire d'Artagnan, chargé de la protection de la famille royale, ne s'en remettra jamais.

Quelques jours plus tard, le prince de Condé gagne la bataille de Cognac et livre la France aux Espagnols. Vingt ans plus tard, le cardinal Mazarin, exilé, tente de constituer une ultime alliance pour reconquérir la France. Il rappelle son homme le plus sûr pour transporter un important message.

Cet homme, devenu maître d'armes, est d'Artagnan, le dernier des mousquetaires.
un excellent album!


L’ultime mission de d’Artagnan
Jour J, planche du tome 38 © Delcourt / Aleksic / Duval / Pécau / Blanchard / SayagoFred Duval, Jean-Pierre Pécau et Fred Blanchard continuent de réécrire l’histoire en revisitant une période trouble de l’histoire de France : la Fronde…

Automne 1651. Alors qu’ils fuyaient Paris pour gagner Poitiers lors de la Fronde des Prince, Louis XIV et Anne d'Autriche, sa mère, sont tués par des brigands dans l’auberge où ils passaient la nuit. Chargé de leur protection, D’Artagnan, mousquetaire du Roy, ne s’en remettra jamais. Dans la foulée, le Grand Condé écrase le Comte d'Harcourt à Cognac et livre le royaume aux espagnols…

Vingt ans ont passés. De son exil, Mazarin œuvre pour constituer une alliance à même de reconquérir un royaume revenu à celui d’Hugues Capet… Alors que la mort le guette, il appelle à son chevet l’homme le plus sûr pour accomplir une ultime mission : D’Artagnan.

Il charge cet ancien mousquetaire devenu un maître d’armes vieillissant de se rendre à Belle-Île pour porter un message à Fouquet, noble devenu pirate et qui n’attends qu’un signal pour servir son roi…


La Fronde a eu raison de Louis XIV. Vingt ans après, Mazarin joue sa dernière carte pour sauver le royaume…
D’Artagnan fait partie de ces personnages historique qui s’est vu éclipsé par le héros de roman qu’il est devenu sous la plume d’Alexandre Dumas… Il prit pourtant sa part dans l’histoire de France en procédant notamment à l’arrestation de Nicolas Fouquet, alors surintendant des finances…

Jour J, planche du tome 38 © Delcourt / Aleksic / Duval / Pécau / Blanchard / SayagoMais, comme le veut la série, l’histoire qui nous est conté diverge de celle que nous connaissons : Anne d’Autriche et Louis XIV, devenu roi de France à sa majorité, n’atteindrons jamais Poitiers où la cour devait se réfugier.

Mêlé de façon dynamique à l’intrigue épique qui nous est proposé, le récit du devenir du Royaume de France s’avère particulièrement savoureux tout en restant cohérent d’un point de vue historique. On y découvre le devenir de certains grands hommes promis à un brillant avenir à la cour de Louis XIV si ce dernier avait régnié, tel Vatel, Fouché, Jean Bart ou Mazarin, qui ne rentra jamais d’exil… La dernière scène de l’album nous montre combien le récit uchronique des auteurs nous réserve bien des surprises… Mais parmi les figures historiques convoquées dans ce premier tome, il en est une, célèbre et pourtant méconnue, qui manque encore à l’appel et que nous souhaiterions bien croiser dans le second opus : ce même personnage qui inspira à Dumas son Vicomte de Bragelonne

On appréciera le travail de Vladimir Aleksic qui redonne vie à ce Grand Siècle uchronique qui n’aurait, au vu des circonstances, sans doute jamais porté ce nom ! Son dessin s’avère très lisible et sa narration pour le moins fluide. Ses visuels des différentes villes évoquées dans le récit sont saisissants et les flashback venant préciser le déroulé des évènement séparant l’époque contemporaine au récit de la mort du jeune roi ou le passé d’un des protagonistes s’avère particulièrement réussis…Jour J, planche du tome 38 © Delcourt / Aleksic / Duval / Pécau / Blanchard / Sayago

Premier tome d’un diptyque prometteur, ce Dernier Mousquetaire nous entraîne une fois encore dans les coulisses de l’histoire pour une uchronie ciselée d’autant plus captivante qu’elle met en scène D’Artagnan, dans un une France où la Fronde a eu raison du jeune Roi Louis…

Missionné par un Mazarin agonisant, il s’en va trouver Fouquet et tenter de sauver le Royaume de France… L’occasion pour les auteurs d’imaginer un destin pour ces grandes figures qui connurent la gloire sous le règne du Roi Soleil mais qui, privés de sa lumière, ont connu un tout autre destin…

La dernière scène s’avère tout juste jubilatoire et il nous tarde de lire la suite de ce récit épique et historiquement crédible et cohérent…


- Je suis un homme de paix, mes larrons, qui donnerait sa chemise comme le manteau de Saint-Martin…
- Ca tombe bien, on va tout prendre !
- Tout est à vous ! Nous vivons de peu, mais malheureusement vous ne vivrez pas assez longtemps pour en profiter ! Car voyez-vous, mes bons amis, nous ne pouvons permettre de laisser des témoins derrière nous. Des témoins vivants, j’entends. Service du cardinal, vous comprenez ?dialogue entre D’Artagnan et un brigand

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.