Haut de page.

Yum Yum Island
Yum Yum Island


Fiche descriptive

Jeux pour Enfant

Space Cow

Laurent Escoffier

Julien Loïs

Asmodee

2 à 5 joueurs

6 ans et +

20 mn

13 septembre 2019


22€50
Chronique

Dans Yum-Yum Island, vous incarnez une escadrille de pélicans qui doivent nourrir les animaux de l'île Yum-Yum car un géant y a élu domicile et mange toute la nourriture.

Vous devrez parachuter de la nourriture directement dans le gosier des animaux tout en faisant attention à ne pas nourrir le géant.
un excellent jeu!


Jouez-y les yeux fermés (*)
Cochons, castors, éléphants, lions, pandas et autres bestioles vivaient paisiblement sur l’île de Yum Yum. Las ! Ferdinand le géant débarque sur l’île dévore toute la nourriture de l’île… Une escadrille de pélicans décide de leur venir en aide… Leur mission : larguer la nourriture directement dans la bouche des bestioles sans éveiller le géant qui veille pour l’heure ronfle joyeusement… Les joueurs incarnent les têtes-brûlées de cette valeureuse escadrille volant à la rescousse d’animaux affamés…

Règles et matériel

Yum Yum Island, l'araignée (Gipsy?)... © Sapce Cow / Loïs / EscoffierPour leur premier jeu, les vaches de l’espaaaaace (référence que les moins de quarante ans ne peuvent pas comprendre) font les choses en grand : une boîte rehaussée d’une illustration accrocheuse montrant en plan (très) serré la trogne d’un pélican de l’escadrille ; des animaux colorés délicieusement cartonnesques en carton non pas épais mais alors très épais nés sous les crayons de Julien Loïs (dessinateur et coloriste de BD qui fait, à notre connaissance, ses premiers pas dans le monde du jeu) ; des arbres en 3D ; un géant délicieusement caricatural et une tortue porte-pélicans avec piste de décollage intégrée… Sans oublier les lunettes d’aviateurs, génératrices d’ambiance! Bref un matériel particulièrement fun pour un jeu qui l’est tout autant (damned, on a spoilé la chronique)… Et tout ça pour… 22€50… Mais comment font-ils ?

Yum Yum Island, les lunettes de pilote de l'escadrille © Sapce Cow / Loïs / EscoffierLe livret de règles (4 pages) s’avère particulièrement bien conçu : une maquette claire et aérée, des schémas explicatifs très parlants et des règles fort bien écrites… Bref, on peut sans tarder se lancer dans la mission de sauvetage! Et c’est tant mieux car les bestioles meurent de faim ! Cap sur l’île de Yum Yum !

Contenu de la boîte :Ferdinand, 4 Arbres 4D, 12 animaux affamés, 1 tortue géante, 70 jetons nourriture (rose pour les carnivores, verts pour les herbivores), 1 dé et une paire de lunettes d’aviateur pour chacun des 5 pélicans.


Déroulement d’une partie

Yum Yum Island, chut! le géant dort! © Sapce Cow / Loïs / EscoffierMise en place
Le setting s’avère pour le moins rapide : Ferdinand est placé au centre de la table, endormi entre les 4 palmiers. Les animaux sont placés autour du géant, les jetons nourriture dans la tortue… 3…2…1… go !

Déroulement
Le joueur dont c’est le tour devient le chef d’escadrille. Il place la tortue contenant les vivres devant lui, l’oriente à sa convenance avant de lancer le dé et de chausser ses lunettes… Selon le résultat du dé, le vol peut se faire avec l’aide vocale des autres pélicans ou dans un angoissant silence radio…

Le joueur prend (les yeux bandés, enfin lunettés) des jetons et va les déposer, dans la gueule de l’animal de son choix… Chaque animal suit un régime alimentaire strict indiqué dans sa gueule (nombre et nature des jetons à y déposer)… Dès qu’il a reçu ce dont il a besoin, il est sauvé et quitte la surface de jeu… Yum Yum Island, la tortue porte-pélicans © Sapce Cow / Loïs / EscoffierCertains animaux déclenchent un effet spécial quand il est activé… Souvent bénéfique, il peut s’avérer désastreux, tel celui des Castors qui privent les joueurs des arbres pour le reste de la partie ou du gorille qui terrifie les herbivores, les faisant régurgiter un jeton de nourriture !

Les jetons tombant ailleurs que dans la gueule de l’animal ciblé sont avalés par le géant, de même que tous les jetons si le chef d’escadrille touche autre chose que les palmiers et la tortue…

Fin de partie
La partie s’achève par la victoire des joueurs si tous les animaux sont sauvés et par leur défaite si le ventre du géant est plein ou si la réserve de nourriture est épuisée…

l’Avis de la Rédaction

Yum Yum Island, apperçu du matériel © Sapce Cow / Loïs / EscoffierYum Yum Island cible les enfants de 6 ans et plus mais c’est réellement un jeu familial totalement barré qui ne ressemble à rien de connu et repose sur l’un de ces concepts tellement basiques qu’on se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant : un joueur aveugle, guidé par les autres, doit positionner des jetons à un endroit donné de la surface de jeu…

Cet aspect coopératif s’avère tout juste jubilatoire et l’équipe frôle parfois l’hystérie lors de certain vol ! Les joueurs devront apprendre à s’écouter et à ne pas hurler de concert s’ils veulent que le vol soit couronné de succès ! Mais Laurent Escoffier n’a pas seulement eu la brillante idée de ce concept simple, il en a fait un jeu incroyablement fun !

Il y a tout d’abord la part du hasard qui vient pimenter vol avec ce dé qui impose ou non le silence lors du vol à venir… Et qui incite bien souvent le pilote à changer d’objectif ! Car si nourrir l’éléphant s’avère faisable les yeux bandés si on a pris suffisamment de repères arboricoles, donner à manger aux boas est un challenge âpre et dangereux sans aide de ses partenaires !

Yum Yum Island, ggrrhhh! j'ai faim! © Sapce Cow / Loïs / EscoffierEn l’état le jeu serait tout juste funky mais l’auteur a imaginé des capacités pour certains animaux qui induisent subtilement des stratégies : l’araignée permet de trier les jetons nourriture dans la tortue ; le lion de mordre les fesses du géant et de le faire sursauter et perdre quelques jetons de nourriture, reculant par là même l’échéance ; les boas qui hypnotisent les animaux et les privent de leur capacité spéciale ; le Gorille qui terrifie les autres bestioles ou les castors qui ne peuvent s’empêcher une fois repus d’abattre les arbres, privant les pélicans de précieux repères… On le voit : il faut bien réfléchir au moment opportun de sauver tel ou tel personnage pour bénéficier des effets salvateurs de certains et amoindrir les effets néfastes des autres…

L’idée d’utiliser le géant comme décompte de fin de partie s’avère quant à elle particulièrement sympathique…

Yum Yum Island, Castors sympa (mais dangereux) ... © Sapce Cow / Loïs / EscoffierInaugurant Sace Cow, le nouveau label ludique des Space Cowboys destiné aux enfants, Yum Yum Island faisait partie des jeux très attendus de cette rentrée ludique !

On est d’emblée séduit par le matériel coloré et cartonnesque illustré par le talentueux Julien Loïs, dessinateur et coloriste de BD qui signe un premier jeu graphiquement très réussi… S’appuyant sur un concept simplement génial (et génialement simple !), Laurent Escoffier (auteur de l’excellentissime Loony Quest) a su créer un jeu d'adresse et de communication incroyablement fun et indéniablement malin qui ravira les plus jeunes… et leurs parents !

Parties mémorables, ambiances hystériques, sueurs froides et fous rires seront au rendez-vous de chaque partie de ce jeu jubilatoire !



On aime...

les dessins délicieusement cartoonesques de Julien Loïs
l’évidence du mécanisme de base
les parties incroyablement fun
les capacités des bestioles qui induisent une dose de stratégie
le géant servant de compte à rebours


On n'aime pas...

rater (de peu) la gueule du boa ( smiley)

(*) ben oui, sinon vous trichez !
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.