Haut de page.

Deuxième Comparution
Violette Morris, À abattre par tous moyens


Fiche descriptive

Histoire

Violette Morris, À abattre par tous moyens

Tome 2

Bertrand Galic, Kris

Javi Rey

Javi Rey

Futuropolis

09 Octobre 2019


16€

9782754827577

Chroniques
Première Comparution
entre ombre et lumière...
Deuxième Comparution
Une femme qui dérange…

Violette Morris, née en 1893, est une championne française toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Réputée être à la solde des nazis, elle meurt en avril 1944 dans une embuscade organisée par un groupe de résistants.

Avocate devenue détective privée, Lucie Blumenthal mène l'enquête pour savoir qui était vraiment cette championne.
un excellent album!


Une femme qui dérange…
Violette Morris, planche du tome 2 © Futuropolis / Rey / Galic / KrisPour beaucoup, Violette Morris est une illustre inconnue… Pourtant, son palmarès sportif hallucinant (dans des disciplines aussi diverses que la boxe, l’athlétisme, la natation, le vélo, le football ou la course automobile où elle dama le pion à bien des hommes en remportant notamment le bol d’or en 1927) laissait envisager que des stades porteraient le nom de cette pionnière du sport féminin… Mais sa gloire fut ternie par les années noires durant lesquelles elle serait devenue espionne pour le compte de l’Allemagne nazie avant de collaborer et de devenir membre de la Gestapo française…

Le 26 avril 1944, les maquisards du groupe Surcouf abattent Violette Morris et les passagers de la traction avant qu’elle conduisait.

Avocate devenue enquêtrice privée, Lucie Blumenthal peine à croire que la jeune femme qui fut son amie d’enfance ait pu servir l’Allemagne nazie… Son enquête va l’emmener à rencontrer des membres du Maquis Surcouf pour faire la lumière sur cette funeste journée…


Violette Morris devant le tribunal de l’Histoire…
Violette Morris, planche du tome 2 © Futuropolis / Rey / Galic / KrisAvec cette série Kris et Bertrand Galic s’efforcent de brosser le portrait de cette femme éminemment complexe, dont la vérité se situe sans doute entre la légende noire et la femme farouchement libre et indépendante dont le plus grand défaut fut sans doute d’être trop en avance sur son temps.

Ce second tome est rythmé par une narration alternée parfaitement maîtrisée qui entraîne le lecteur à deux époques différentes : la France des années folle qui a vu Violette Morris forger sa propre gloire avant d’être exclue des compétitions sportives pour son comportement offensant les bonnes mœurs… Et la période d’après-guerre où Lucie Blumenthal rencontre les témoins de cette funeste journée pour comprendre les tragiques circonstances de la mort de son amie et les rumeurs la dépeignant comme « la hyène de la Gestapo »… C’est peu dire que le scénario concocté par Kris et Bertrand Galic, complété par un édifiant dossier signé par Marie Jo Bonnet, s’avère en tous points passionnant, insinuant avec art le doute dans l’esprit du lecteur tout en resituant les faits dans leur contexte de façon particulièrement subtile…

C’est en s’appuyant sur une solide documentation que Javi Rey compose ses planches. Violette Morris, planche du tome 2 © Futuropolis / Rey / Galic / KrisDifficile de ne pas être bluffé par la façon dont il parvient à saisir et à retranscrire avec justesse l’esprit de chacune des époques, avec un sens confondant du détail que l’on retrouve jusque dans le choix du mobilier ou des accessoires dont il use pour reconstituer des intérieurs particulièrement crédibles…

Kris et Bertrand Galic poursuivent le portrait subtil et contrasté d’une femme libre et entière qui osa bousculer les bonnes mœurs pour mener sa barque comme elle l’entendait… Après s’être couverte de gloire dans le sport, sa conduite jugée scandaleuse allait précipiter la chute…

Portée par une narration alternée parfaitement maîtrisée, leur récit est mis en image avec une saisissante efficacité par le trait réaliste et élégant de Javi Rey… On s’approche à présent de la période trouble de la vie de Violette Morris, celles des années sombres où tout a, dit-on, basculé… Mais, au fil des pages, le doute s’insinue… Et si la légende noire tissée par certains en s’appuyant sur sa sulfureuse réputation n’était pas destinée qu’à masquer une bavure de la Résistance ?


- Je travaille sur une affaire et je me disais que tu aurais pu m’aider. Tu connais bien les gars du maquis Surcouf, non ?
- Les Surcouf ? Ben oui, je les ai rejoints en juin 44, sitôt après le débarquement. Robert Leblanc, leur chef, avait fédéré tous les groupes du coin, le mien y compris. Pourquoi ?
- Parce que je travaille sur la disparition de Violette Morris.
- Fiuuuuu ! Tu as le chic pour te vautrer dans les emmerdes ! C’t affaire-là, ça salit quiconque essaye de soulever le tapis ! Qu’est-ce que tu veux savoir ?dialogue entre Lucie et Jean

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.