Haut de page.

Le train de 16h54
Lord Jeffrey



Fiche descriptive

Aventure

Lord Jeffrey

Tome 1

Joël Hemberg

Hamo

Hamo

Kennes Éditions

27 novembre 2019


15€95

9782875808370

Chronique

Édimbourg, 1958. Pour Scotland Yard, la disparition de David Archer n'a rien d'inquiétant. Après quatre mois d'absence, tout laisse penser qu'il a volontairement quitté le domicile familial pour refaire sa vie à Londres. L'affaire est classée sans suite.

Mais pour Jeffrey, son fils de 13 ans, la police fait fausse route. Son père lui avait promis de revenir à temps pour assister à l'entrée en ville de la Reine et il n'a jamais manqué à sa parole. S'il n'est pas revenu, c'est qu'il lui est arrivé quelque chose. D'ailleurs, il se souvient que la veille de son départ, son père avait évoqué une mission mystérieuse.

Et si c'était un agent secret? Et s'il était retenu en otage quelque part? C'est décidé, puisqu'il ne peut pas compter sur les adultes, il mènera sa propre enquête accompagné de son chien Sherlock!
un excellent album!


Un récit d’espionnage et d’aventure
Lord Jeffrey, planche du tome 1 © Kennes / Hamo / HembergS’associant à Hamo, Joël Hemberg signe un récit d’aventure jeunesse entraînant plein de mystères et de charmes…

Édimbourg, 1958. Souvent absent à cause de son travail, le père de Jeffrey Archer lui avait promis d’être de retour à temps pour l’emmener au défilé précédent la garden party organisée en l’honneur de la Reine Elizabeth II. Mais, le jour dit, il n’était toujours pas rentré…

Les semaines puis les mois passèrent sans que son père ne donne signe de vie. Estimant que ce dernier a volontairement abandonné le domicile familial, Scotland Yard classe rapidement l’affaire sans suite. Mais Jeffrey est intimement persuadé que la police fait fausse route, d’autant qu’il n’avait jusque là jamais manqué à sa parole… Il se souvient alors que son père avait évoqué la veille de sa disparition une mystérieuse mission ultra-secrète qu’il se devait d’accomplir…

Se pouvait-il que son père soit un agent secret et qu’il soit retenu en otage ? Aidé de son chien Sherlock, Jeffrey est fermement décidé à mener l’enquête pour retrouver son père… Commence alors une étrange et entraînante aventure…


Un récit d’aventure entraînant plein d’intrigants mystères…
Cette nouvelle série d’aventure met en scène un jeune ado de treize ans courageux et attachant bien décidé à retrouver son père alors que Scotland Yard elle-même a jeté l’éponge… Rehaussé d’argent, la couverture est de celle qui attire d’emblée l’œil alors que le titre résonne comme un appel de l’aventure…

Lord Jeffrey, planche du tome 1 © Kennes / Hamo / HembergLa structure narrative de ce scénario concocté par Joël Hemberg, nouveau venu dans le neuvième art, s’avère joliment maîtrisée. Maître du temps et de l’espace, il happe l’attention d’une lecteur avec une première séquence sibylline qui l’immerge d’emblée au cœur de l’action sans que le lecteur puisse en comprendre les tenants et les aboutissants… Suit une séquence d’une planche, plus mystérieuse encore, qui met le focus sur une société secrète qui voit son existence menacée par un gamin de treize ans… Largement de quoi aiguiser l’appétit des jeune lecteurs d’autant que la suite est pleines de surprises et de péripéties haletantes qui viennent brouiller les pistes et faire perdre leurs repères tant à Jeffrey qu’au lecteur… Car, vers la fin de l’album, le récit prend un tournant pour le moins inattendu, révélant les contours d’un univers étrange et surprenant où chaque nouvelle séquence apporte son lot de surprise et ouvre un nouvel arc narratif dont on est bien curieux de savoir comment ils vont se rejoindre pour tisser l’intrigue aventureuse que l’on pressent…

Rehaussé par une colorisation délicate, le dessin généreux et tout en rondeur de Hamo met joliment en scène le récit entraînant de Joël Hemberg. Le dessinateur met en scène un jeune garçon expressif et attachant auquel les jeunes lecteurs pourront s’identifier sans peine. Ses cadrages et ses découpages rendent sa narration particulièrement fluide alors que sa mise en couleur soignée contribue à poser l’étrange ambiance qui baigne ce premier tome.

Lord Jeffrey, planche du tome 1 © Kennes / Hamo / HembergPremier tome d’une série d’aventure enthousiasmante, Le train de 16h45 propose un récit déroutant qui s’amorce de façon classique et fini de façon pour le moins déstabilisante.

La série met en scène un jeune adolescent désireux de retrouver son père qui n’a pas donné signe de vie depuis près de quatre mois. Du haut de ces treize ans, dans un monde déchiré par la Guerre Froide, il va être confronté à bien des dangers et aura bien du mal à convaincre les adultes incrédules de ce qui se trame… D’autant qu’il lui est difficile de savoir à qui il peut accorder sa confiance…

Superbement édité et porté par le dessin généreux de Hamo, Lord Jeffrey s’annonce être une série prometteuse même si l’intrigue de ce premier tome pose bien plus de questions qu’elle n’apporte de réponses ! Mais le fait est qu’elle donne furieusement envie de lire la suite !


Il me dit toujours que c’est dans les livres que se trouvent les secrets les mieux cachés… Mais par lesquelles commencer ? Les Œuvres de William Blake, Othello, Rodrigue Random et Péregrine Pickle… Sacrés bouquins… Tiens, je le connais celui-ci ! Maman m’en lisait chaque fous un passage avant de m’emdormir…Jeffrey

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.