Haut de page.

Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie
Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie


Fiche descriptive

Histoire

Stéphane Piatzszek

Benoît Blary

Benoît Blary

Soleil

Quadrants

11 Mars 2020


16€95

9782302081796

Chronique
Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie
Il était une fois dans l’ouest

Andrew Taylor Still, intelligent et déterminé, embrasse la même carrière que son père, dans une Amérique frustre où la médecine consiste à soulager le patient avec de l'alcool.

À force d'observations et d'études notamment avec les indiens, il imagine une pratique centrée sur le squelette car des os bien en place permettent aux fluides de circuler et ainsi le corps comme l'esprit s'en portent mieux.
un bon album !


Il était une fois dans l’ouest
Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie , planche de l'album © Quadrants / Blary / PiatzszekNon encore reconnue par l’Ordre des Médecins, l’osthéopathie et peu à peu remboursée par certaines mutuelles… Si les principes sont connus du grand public, bien que certains regardent les osthéopathes d’un œil soupçonneux, peu connaissent l’homme qui a créé cette discipline nécessitant une parfaite connaissance du corps humain.

Né en Virginie en août 1826, Andrew Taylor Still est le troisième fils d’un prêcheur itinérant méthodiste parti s’installer dans l’ouest sauvage… A cette époque, tout le monde pouvait s’improviser docteur et où la pratique de la médecine se résumait bien souvent à soulager les douleurs du patient à l’aide d’alcool ou de laxatifs tel le chlorure de mercure.

A force d’observation et d’étude, il imagine une pratique médicale centrée sur le squelette. Soigner une affliction, c’est permettre aux fluides de circuler, guérissant à la fois le corps et l’esprit…


Itinéraire d’un médecin autodidacte et visionnaire dans l’ouest américain…
On pouvait craindre que la lecture d’une biographie de l’homme qui posa les bases de l’ostéopathie pourrait être âpre et particulièrement ardue. Pourtant, passionné par son sujet, Stéphane Piatzszek s’en sort avec les honneurs…
Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie , planche de l'album © Quadrants / Blary / Piatzszek
Porté par un sens de la narration impeccable, il entraîne le lecteur au cœur du XIXe siècle, inscrivant l’histoire d’Andrew Taylor Still dans celle des Etats-Unis, de la conquête de l’Ouest en passant par la Guerre de Sécession, permettant à tout un chacun de mieux comprendre le contexte qui a vu naître cette pratique médicale… Parfait autodidacte et profondément humaniste, Still a construit sa pratique en opposition à la médecine pratiquée à l’époque et qui abrutissait les patients de médications pour apaiser leurs maux sans vraiment chercher à s’attaque à la cause… De rencontres en lectures, au fil de ses pérégrinations, sa pratique de médecin itinérant va s’affiner même s’il semble parfois s’enfermer dans un dogme qui lui vaut le rejet de bon nombre de ses contemporains… à commencer par ses premiers patients qui ne désiraient rien d’autre que la prescription de quelques élixir miraculeux censé les guérir…

Benoît Blary fait une nouvelle fois montre de ses talents d’aquarellistes en mettant en image le récit de Stéphane Piatzszek. Ouvrant l’album comme une pièce de théâtre, la première planche est de toute beauté et la première séquence entraînant subtilement le lecteur de la fiction à la réalité fait montre des talents de metteur en scène du dessinateur. Son dessin délicat fait ressortir l’humanité de ses personnages alors que ses couleurs subtiles soignées immergent avec art le lecteur dans le siècle. Quand à la couverture de l’album, elle est de tout beauté…
Le vieux docteur A. T. Still, pionnier de l'ostéopathie , planche de l'album © Quadrants / Blary / Piatzszek
Stéphane Piatzszek se propose de nous raconter la vie d’Andrew Taylor Still, médecin itinérant et autodidacte qui a posé les bases de l’osthéopathie…

Avec un savoir-faire évident, le scénariste de Kilomètre Zéro (publié en mars et superbement mis en images par Florent Bossard) nous entraîne à nouveau au cœur du XIXeme siècle, mais cette fois-ci sur le Nouveau Continent. Il déroule la vie de ce docteur iconoclaste, s’intéressant tant à sa vie intime qu’à son cheminement intellectuel, tout en prenant soin de la replacer dans son contexte historique, mieux à même de nous faire comprendre combien il lui fut difficile de développer sa pratique face aux réactions de ses patients potentiels…


- Je préfère les médicaments docteur !
- Non, je ne vous prescrirais plus de calomel. Dieu n’a pas besoin de médicaments pour remettre votre colonne droite.
- Vous n’êtes pas Dieu !
- Non, mais j’ai compris son œuvre, enfin une toute petite partie.
- Vous… Vous blasphémez !
- Non, je cherche et j’expérimente.
- Vous êtes devenu fou et votre façon de soigner n’est pas très catholique… adieu !dialogue entre le docteur et son patient

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.