Haut de page.

Papillon
Papillon


Fiche descriptive

Jeux familial

J.B. Howell

Whitney Rader

Kolossal Games France

2 à 4 joueurs

14 ans et +

30 à 60 mn

21 février 2020


40€P90
Chronique

Dans Papillon, un jeu de J.B. Howell et illustré par Whitney Rader, vous collectez des tuiles pour construire de magnifiques jardins de fleurs. Les tuiles qui composent votre jardin doivent être soigneusement disposées, car (seul) un champ de fleurs complété permet de poser un papillon pour vous accorder des points de victoire.

Amener les chenilles sur votre terrain vous rapportera des points, tout vous en élargissant vos possibilités de choix de nouvelles tuiles.
un excellent jeu!


Cultiver son jardin
Dans Papillon, les joueurs vont tenter de faire de leur jardin un paradis pour papillons… Celui qui aura élaboré le plus beau des jardins remportera la partie !

Règles et matériel

Papillon, un sacs et des jardiniers © Kolossal Games France  / Rader / HowellAvec son design épuré représentant un magnifique papillon sur fond blanc, la boîte est de celle qui attire d’emblée l’œil… Et le matériel qui s’y trouve ne fait qu’accroître l’envie d’y jouer… Si les tuiles et le plateau s’avère sympathiques et les meeples jardiniers plutôt chouette, ce sont bien les fleurs en 3D qui confèrent un charme printanier savoureux au jeu. Et les papillons qui s’y accrochent à l’aide de pince à linges ne gâtent rien ! Au fil des parties, on voit les différents bosquets se garnir de papillons pour des visuels de toute beauté…

Le jeu aurait clairement pu se passer de cet artifice, remplacé par de bêtes tuiles et jetons à poser dessus… Mais la beauté du matériel rend indéniablement le jeu plus immersif encore ! En joueurs gâtés, on aurait aimé que les jetons Nains de Jardin et Chenille soient remplacés par des meeples en bois !

Papillon, de superbes fleurs en 3D © Kolossal Games France  / Rader / HowellBien que copieux (16 pages), le livret de règles est fort bien rédigé, explicitant de façon claire, fluide et limpide les mécanismes du jeu. Il propose en outre une variante pour 2 joueurs ainsi qu’un mode expert…

Contenu de la boîte : 94 tuiles Jardin et leur sac en tissus, 50 jetons Chenille, 8 jetons Nain de Jardin, 8 pots de fleur et leur socle, 8 (somptueux) bosquets de fleur (en 3D !) et leur jetons Bonus, 1 plateau (réversible pour le comptage de points), 1 bloc de feuille de score et, pour chacun des 4 joueurs : 12 Papillons (à pince à linge) et un meeple Jardinier (et ses autocollants),


Déroulement d’une partie

Papillon, Plateau réversible © Kolossal Games France  / Rader / HowellMise en place
La mise en place s’avère plutôt rapide malgré le matériel foisonnant : chaque bosquet de fleur est associé aléatoirement à un pot de fleur sur lequel est posé le jeton bonus associé. Les 8 nains sont placés aléatoirement sur le plateau face nain visible. Chaque joueur reçoit ses 12 papillons. Les meeples Jardinier sont placés aléatoirement sur la piste d’Ordre. Le jardinage peut commencer !

Déroulement
Le jeu se déroule en 8 Manches découpées en 4 phases :

Papillon, visuel © Kolossal Games France  / Rader / Howell1Phase de Préparation: On pioche 10 tuiles qui sont placées aléatoirement sur les 10 cases du plateau. Un jeton Chenille est placé sur chaque tuile où figure un logo Chenille. Le jeton Nain le plus à gauche est placé près de la cabane de jardin.

A commencer par le premier joueur et dans l’ordre de la piste d’Ordre, les joueurs vont tour à tour prendre et poser leur Jardinier sur la piste d’Enchère. Si un joueur choisit de miser zéro Chenille, il doit se placer sur l’emplacement le plus à droite, décalant l’éventuel occupant vers la gauche.

A l’issue de cette manche, chacun paye (ou reçoit) les chenilles indiquées sur la case et replace sur la piste d’Ordre en conservant l’ordre qu’ils occupaient sur la piste d’Enchère.

2Phase de Sélection: dans l’ordre du tour, chaque joueur va sélectionner une rangée ou une colonne et prendre toutes les tuiles (et éventuellement le nain qui lui donne le nombre de chenilles inscrit au verso) y figurant, conservant les jetons Chenilles s’y trouvant éventuellement.

3Phase de Jardinage: chaque joueur va poser les tuiles récoltées en respectant les règles de connexion. S’il ferme un massif de fleurs (i.e. ce dernier ne peut plus être étendu), il y place un papillon.

4Phase de Pollinisation: dans l’ordre inverse du tour, chaque joueur va accrocher chacun des papillons posés sur son plateau sur une des deux fleurs de la même couleur… Si cette dernière possède encore son jeton bonus et que le bosquet de fleurs d’où provient le Papillon mesure au moins 3 tuiles, le joueur s’en empare et peut jouer un second papillon sur la même fleur…

Si un joueur se retrouve à cours de papillons, il peut déplacer un papillon butinant déjà sur une autre fleur. Elles sont gourmandes ces bestioles !


Si un joueur possède plus de 12 jetons Chenille à l’issue du tour, il doit se défausser des chenilles excédentaires…

Fin de partie
Papillon, un petit coin de paradis © Kolossal Games France  / Rader / HowellLa partie s’achève au bout de 8 tours et on effectue alors un décompte.

Pour chaque fleur, des points de Nectar sont attribués aux joueurs y ayant posé des papillons par ordre de majorité (de la première à la troisième place, avec des valeurs décroissantes). Chaque champ fermé rapporte autant de points que de Papillon y étant représenté, chaque jeton chenille rapporte 1 point et, pour chacun de leurs deux plus grands bosquets de fleurs, les joueurs marquent enfin 2 points par tuiles les constituant…

Le joueur totalisant le plus de points remporte la partie… En cas d’égalité, le joueur possédant le plus de jetons Nain est déclaré vainqueur.

l’Avis de la Rédaction

Papillon, aperçu du matériel © Kolossal Games France  / Rader / HowellSi le chaland est tout d’abord attiré par le design soigné de la boîte de Papillon, c’est bien évidemment le somptueux matériel qui titille la curiosité des joueurs et leur donne furieusement envie de devenir, pour le temps d’une partie, jardinier… Le printemps arrivant, force est de reconnaître que la thématique du jeu colle parfaitement à la nature qui renaît après un bien étrange hiver… Mais la mécanique concoctée par J.B. Howell est-elle à la hauteur de ce matériel foisonnant ? Telle est bien la question !

Le jeu n’apporte à proprement parler aucune innovation ludique. On y trouve une part d’enchère à un tour, un système de collecte de tuile certes original, un système de pose classique et de majorité qui l’est tout autant… Mais, en plus d’être au service d’une thématique bucolique fort bien rendue par un matériel aux petits oignons dessiné par Whitney Rader, la mécanique du jeu s’avère parfaitement huilée et l’utilisation judicieuse des meeples Jardinier pour marquer à la fois l’Ordre et l’ordre d’Enchère s’avère particulièrement élégante… Quant au dosage enchère / pose / majorité, il est particulièrement bien équilibré

Papillon, visuel © Kolossal Games France  / Rader / HowellSe déroulant en un seul tour, la phase d’enchère est tout à la fois simple et pleine de finesses et de subtilités. Le joueur la remportant a indéniablement un précieux avantage pour collecter les tuiles les plus intéressantes et tenter au passage de subtiliser celles intéressant particulièrement un dangereux concurrent. Chaque enchère se devra d’être soigneusement calculée, surtout si l’une des tuiles vous permet de fermer un bosquet ou un champ particulièrement lucratif ! L’enchère à « 0 » avec le savoureux décalage sur le « 0 » s’avère aussi particulièrement subtile puisqu’elle permet de récupérer quelques précieuses Chenilles…
Mais la collecte de tuiles Jardin n’est pas la seule raison de se placer en tête dans une phase d’enchère ! Deux autres éléments en dépendent directement : d’une part l’ordre du prochain tour sera le même que celui des enchères ! Et, d’autre part, les papillons se placent dans l’ordre inverse des enchères… Celui ayant misé le plus posant ses papillons en dernier sur les fleurs, lui permettant de choisir avec plus d’éléments en main la fleur sur laquelle il va poser son papillon (chacune des 4 couleurs de bosquets permettant de poser un papillon sur deux fleurs différentes)…

Papillon, des vers et des nains © Kolossal Games France  / Rader / HowellL’association aléatoire des fleurs et des pots assure des parties à la physionomie délicieusement différentes, rendant l’un ou l’autre pot plus ou l’une ou l’autre couleur plus intéressante que d’autres, infléchissant par la même les stratégies des joueurs.
Les différentes façons de scorer (majorité, taille des bosquets clos et nombre de papillons figurant sur les champs fermés, nombre de chenilles…) permettent aux joueurs de réorienter leur stratégie en fonction des opportunités. On voit bien souvent des stratégies variées, entre ceux qui privilégient les petits champs pour coloniser les fleurs ou au contraire les énormes bosquets pour engranger des points en fin de partie… Mais les majorités sont parfois fragiles et il faut lutter pied à pied pour les conserver sur les plants les plus lucratifs ! Sans pour cela utiliser trop de papillon car, sur certaines fleurs, il peut être plus rentable d’être plusieurs fois second que premier sur une autre !

Papillon, visuel © Kolossal Games France  / Rader / HowellSi les règles basiques sont idéales pour découvrir les subtilités qui se cachent derrière la mécanique parfaitement huilée de Papillon, nous ne pouvons que vous recommander chaudement la variante Expert. Elle rend le jeu plus intéressant encore en donnant aux fameux nains de jardin un rôle bien plus déterminant que celui de partager les hypothétiques égalités : ils permettent d’augmenter les gains des papillons des champs fermés et des parcelles de bosquet de 1 point… Et croyez-moi, ces joyeux gnomes feront l’objet d’une lutte acharnée ! Quant à la variante pour deux joueurs, elle s’avère tout aussi bien pensée, assurant des parties particulièrement tendues grâce à des ajustements quasiment indolores des règles…

Né de l’imagination foisonnante de J.B. Howell, créateur du captivant Reavers of Midgard, Papillon attire d’emblée par son matériel somptueux mis en image par la jeune et talentueuse Whitney Rader qui signe, à notre connaissance, les illustrations de son premier jeu… Mais sans doute pas du dernier !

Subtil assemblage de mécanismes éprouvés, des enchères en passant par la pose de tuiles et les luttes pour les majorités, les règles s’avèrent particulièrement tout à la fois simples, fluides et élégantes, faisant souffler un vent de fraîcheur tout printanier… Si la variante basique s’avère idéale pour découvrir les subtilités de la mécanique, le mode « Expert » rend Papillon plus captivant encore…

La qualité du matériel et la fluidité des règles en font un jeu idéal pour jouer en famille ou initier de nouveaux joueurs aux joies du jeu de société moderne…



On aime...

le matériel tout juste somptueux
la thématique bucolique
l’assemblage élégant de mécanismes éprouvés
la subtilité de l’ordre du tour


On n'aime pas...

on se prend à rêver de meeples chenille et nains de jardin…

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.