Haut de page.

Entrailles
La Venin



Fiche descriptive

Western

La Venin

Tome 3

Laurent Astier

Laurent Astier

Stefan Astier

Rue de Sèvres

28 Octobre 2020


15€

9782369815884

Chroniques
Déluge de feu
Wild Wild West
Lame de fond
L'été meurtrier
Entrailles
Dirty Oil Town (*)

1900, Oil Town dans l'Ohio. Sur ces terres crasseuses mélangées aux hydrocarbures, tout le monde travaille de près ou de loin pour l'or noir. C'est ici qu'arrive qu'Emily accompagnée de la petite Claire et de Susan, une femme secourue sur son chemin.

Désormais, elle sera Mary Mc Cartney, la nouvelle institutrice. C'est ainsi qu'elle croit pouvoir approcher et tromper Drake, le tyrannique et gros exploitant pétrolier de la ville. Elle ne se doute pas un instant que c'est lui qui l'attend !

Démasquée, Emily apprendra au passage, un élément important sur sa mère qui lui fera perdre la raison. Destabilisée et traquée par les chasseurs de prime, elle n'aura d'autres choix que de fuir en direction de New York.
un excellent album!


Dirty Oil Town (*)
La Venin, planche du tome 3 © Rue de Sèvre / AstierPoursuivant son implacable vengeance, Emily fait route vers l’Ohio en compagnie de la petite Claire, abandonnant le Texas derrière elle avec dans son sillage les hommes de Pinkerton et dans son ombre le mystérieux indien qui lui sert d’ange gardien… Bientôt, elles sont rejointes par Susan, ancienne esclave dont le mari vient été lynché par des hommes du Ku Klux Klan et qui a été sauvé par l’intervention de la jeune femme…

Leurs pas les mènent à Oil Town où Emily a postulé pour comme institutrice… Elle y découvre une bourgade crasseuse érigée de puits de pétrole où les ouvriers risquent chaque jour leur vie pour engraisser un patron tyrannique qui n’est autre que le prochain nom sur le liste de la Venin…


Un western social et féministe…
Le western a plus que jamais le vent en poupe grâce à une poignée d’auteurs talentueux qui le remettent avec art et inventivité au goût du jour : Xavier Dorison et Ralph Meyer avec leur Undertaker, le gang des Frères Maffre avec Stern, Tiburce Oger avec son Buffalo Runner et son Ghost Kid, Jérôme Felix et Paul Gastine avec leur Jusqu'au dernier et, bien évidemment, Laurent Astier avec sa Venin, western social et féministe qui donne le premier rôle à une femme lancée dans une odyssée vengeresse façon Uma Thurman dans Kill Bill…

La Venin, planche du tome 3 © Rue de Sèvre / AstierL’idée de faire un western a longtemps trotté dans la tête de cet auteur qui s’est essayé à de nombreux genres avec le talent et le succès que l’on sait… Pour se faire, il s’amuse à bousculer les clichés, à jouer avec les codes du genre et exploser les stéréotypes pour nous conter un récit résolument moderne porté par une femme déterminée à se venger… Difficile de ne pas se laisser entraîner par le rythme haletant de son histoire, entrecoupé de flashbacks venant préciser le passé de la jeune femme et donnant, au fil des pages, les clefs pour com-prendre sa personnalité tourmentée et la rage qui l’habite…

Mais l’auteur s’amuse à prendre le lecteur à contre-pied par le truchement d’un twist impromp-tu qui allait fortement ébranler Emily et faire vaciller ses certitudes et celles du lecteur… Mais ne comptez pas sur nous pour vous en dire davantage pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir cette histoire joliment troussée signée par un auteur très inspiré qui met en lumière les zones d’ombre de l’histoire des U.S.A. qui étendent leurs ténèbres jusque dans l’Amérique de Trump.

Un découpage et des cadrages virtuoses…
Mais si le scénario s’avère rondement mené, c’est aussi parce qu’il est mis en scène avec une redoutable efficacité. Oscil-lant entre classicisme et modernité, son découpage et ses cadrages virtuoses lorgnent claire-ment du côté du septième art, alternant avec inventivité plans larges et plans rapprochés qui suggèrent, avec finesse, d’elliptiques mouvements de caméras… Pour ce troisième tome, l’auteur confie les pinceaux à son grand frère, Stefan Astier, lui-même scénariste, dessinateur et coloriste, avec qui il avait déjà signé Aven et Hollywood 1910. Et c’est peu dire que le résultat s’avère particulièrement convainquant !

A l’instar des deux premiers tomes, la magnifique couverture interpelle autant qu’elle intrigue, titillant d’emblée la curiosité du lecteur. La Venin, planche du tome 3 © Rue de Sèvre / AstierL’album est complété par le désormais traditionnel journal intime d’Emily. Enrichit de photos, il enrichit joliment l’histoire qui vient de nous être contée et donne une appréciable densité à l’attachante héroïne…

Porté par une narration graphique et scénaristique parfaitement maîtrisée, ce troisième tome de la Venin remplit toute ses promesses…

Laurent Astier continue de nous étonner et de nous envoûter avec ce western social et féministe où une jeune femme poursuit une odyssée vengeresse, semant la mort sur son passage mais n’hésitant jamais à tendre la main aux victimes d’un système injuste qui oppresse et opprime les faibles… Mais ses certitudes (et celles du lecteur !) vont être ébranlées par de fracassantes révélations qui vont faire vaciller sa raison…

Rejoint par son frère à la couleur, l’auteur poursuit avec brio son implacable histoire qui, sous des allures de récit d’aventure solidement charpenté, aborde des thématiques qui sont, hélas, toujours d’actualité…


- La guitare, c’est un souvenir de ton mari ?
- Non, c’est la mienne. Grand’Pa, l’ancien de la plantation m’a appris à jouer quand j’étais môme. D’ailleurs, pourquoi ç a devrait être celle de mon mari ? Les femmes n’auraient pas le droit de jouer d’un instrument ? Etrange question, surtout venant d’une femme ?
- Désolée ! Il faut croire que plusieurs siècles de patriarcat nous ont bien lavé la tête. Les préjugés ont la vie dure.dialogue entre Emily et Susane


(*) En référence au titre des Pogues
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

Nous sommes en 1876, mais l’histoire n’est pas celle que vous connaissez. La guerre de Sécession fait rage, et aucun des deux camps ne semble prendre l’avantage. La mer a englouti une grande partie de la Californie, la Nation Sioux revendique les territoires du Dakota. Et les morts marchent parmi nous…
Tecumah Gulch est un jeu de rôle dans lequel on incarne des pionniers, habitants d’une petite ville fictive américaine à la fin des années 1860, peu après la fin de la Guerre de Sécession et de la Guerre Mexicaine. L'ambiance est au western non fantastique et respecte l'histoire des Etats-Unis : il n'y a aucun élément surnaturel et l'évolution de la ville fictive de Tecumah est influencée par les événements réels. Guerres, mouvements de population et autres drames de la conquête de l'Ouest sont le sujet des scénarios officiels. Les portraits et les caractéristiques de nombreuses figures historiques de la période que les héros pourront croiser sont aussi données : Buffalo Bill, Jesse James, Geronimo, etc...