Haut de page.

Saison 2 - Les loups [2/3]
Nobody



Fiche descriptive

Policier

Nobody

Tome 6

Christian De Metter

Christian De Metter

Christian De Metter

Soleil

Noctambule

04 Novembre 2020


17€95

9782302090811

Chroniques
No Body, saison 1, épisode 1/4 : le Soldat Inconnu
Wait until the war is over (*)
No Body, Saison 1, épisode 2/4: Rouler avec le diable
Riders on the storm (*)
No Body, Saison 1, épisode 3/4: entre le ciel et l'enfer
Purgatoire
No Body, Saison 1, épisode 4/4:La spirale de dante
Dans l’enfer de Dante
Nobody, saison 2, épisode 1/3: L'Agneau
Les secrets de l’inspecteur Sordi
Saison 2 - Les loups [2/3]
Un polar sombre et ciselé

Cette intrigue se déroule lors des « années de plomb » en Italie. Au cœur de ce récit : l’enlèvement d’une jeune fille de la haute société romaine. Deux policiers tenteront l’impossible pour la retrouver…

Dans cet épisode, Vittorio Alestra, footballeur professionnel et frère jumeau d’une star montante du foot italien, va prendre sa revanche. A priori, aucun rapport entre ces faits, et pourtant...
un chef d'oeuvre!


Un polar sombre et ciselé
Nobody, planche du tome 6 © Soleil / De MetterItalie, 1974… Le téléphone sonne au milieu de la nuit, tirant Vittorio Alestra de son sommeil… La petite amie de Santino, son frère jumeau l’informe qu’il a fait une overdose. Après une prestation médiocre lors de son dernier match, le président de la Roma lui a mis la pression dans les vestiaires : s’il ne se reprend pas lors du match décisif contre l’Ajax, c’en est fait de sa carrière footballistique… Ne supportant pas la pression, Santino s’est réfugié dans la came et ne sera jamais sur pied pour le prochain match…

Lui-même footballer à la Lazio, mais moins doué que son frangin, Vittorio à l’idée folle de le remplacer sur le terrain… Avant que le match ne commence, les humiliations et les brimades de son père qui le considérait comme un raté refond surface… Plein de rage et de rancœur, il va sauver la Roma et donner la victoire à l’équipe de son frère… Mais quelqu’un a remarqué la substitution et compte bien faire chanter le Vittorio en le menaçant de dévoiler la supercherie…


Nobody, planche du tome 6 © Soleil / De Metter
Un polar ciselé dans l’Italie des années de plomb…
Très documenté et finement orchestrée, la première saison de Nobody s’imposait d’emblée comme un des meilleurs polars du neuvième art, tant de par son récit solidement charpenté que par la capacité de l’auteur à poser des ambiances glauques et oppressantes, jouant avec art avec les codes du genre… Qualités confirmées lorsque la série a été couronné par le prestigieux Prix Cognac de la Meilleure Série Francophone en 2017…

L’auteur fait montre une nouvelle fois de ses talents de scénariste et de metteur en scène en tissant un récit choral impressionnant de maîtrise… L’album s’ouvre sur une scène choc qui immerge d’emblée le lecteur au cœur d’une action dont il ignore tout avant d’enchaîner sur un flashback qui prend le lecteur à contre-pied en ouvrant un nouvel arc narratif qui l’éloigne de l’intrigue patiemment développée dans le premier opus de cette saison 2… Comme on pouvait légitimement s’en douter, les deux récits vont se télescoper alors que de nouveaux personnages vont entrer dans la danse, densifiant un récit déjà foisonnant…

Nobody, planche du tome 6 © Soleil / De MetterSolidement documenté, le scénario de Christian De Metter nous entraîne en eaux troubles, au cœur de l’Italie des années de plomb. Le récit retranscrit avec finesse et efficacité la complexité et la noirceur de l’époque alors que le pays s’enfonce dans la violence, écartelée entre une extrême gauche qui multiplie braquages, attentats et enlèvements et une ultra-droite qui use des mêmes armes pour brouiller les pistes et faire accuser ses adversaires politiques, sur fond de possible coup d’état… Sa formidable galerie de personnages permet au scénariste de croiser les points de vue et d’enrichir son propos de façon saisissante…

Graphiquement, on retrouve les atmosphères oppressante que l’auteur met en scène avec maestria avec son trait vif et nerveux et une colorisation pleine de subtilé. Malgré le foisonnement de personnages, sa narration alternée est d’une rare fluidité, permettant au lecteur de suivre chacun des arcs nombreux narratifs sans jamais se perdre… Le rythme imposé par un découpage d’orfèvre empêche le lecteur de reposer l’album avant de lire la dernière case de la dernière page qui l’abandonne à cette délicieuse frustration qui est la marque des grandes séries…
Nobody, planche du tome 6 © Soleil / De Metter
Après une première saison sombrement captivante, Christian De Metter récidive avec un seconde qui l’est tout autant…

L’intrigue ciselée prend place dans l’Italie des années de plomb, gangrénée par la violence e tla corruption et écartelée entre l’extrême gauche et l’ultra droite. Elle met en scène une galerie de personnage complexe et foisonnante, tissant un récit choral tortueux aussi captivant que rythmé qui happe littéralement le lecteur et brosse un portrait saisissant de cette période troublée…

Le trait vif et nerveux et les couleurs subtiles de l’auteur distillent avec finesse cette atmosphère oppressante qui baigne la série… Les acteurs sont en place, le rideau peut s’ouvrir pour le dernier acte de cette seconde saison qui ravira les amateurs de polar politiques sombres et tourmentés…


Le pire, c’est que cette idée à la con, c’est moi qui l’ai eue.Vittorio Alestra

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...